Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Anthiquité Greco Romaine

Par   •  22 Novembre 2017  •  11 726 Mots (47 Pages)  •  105 Vues

Page 1 sur 47

...

Dans les tragédies Romaines, on reprend les sujets des tragédies Grecques pour l'essentiel avec une prédilection pour les sujets les plus violents d'entre eux, soucis de réalisme beaucoup plus vrai à Rome, quand sur la fin d'une tragédie un personnage va mourir brulé vif, on substitue souvent à l'acteur un condamné à mort que l'on tue réellement.

Sénèque auteur de tragédie : Thyèste (celui qui mange ses propres enfants sans le savoir et qui s'en rends compte après.)

Hippolyte : Hippolyte a comme belle mère Phèdre qui est amoureuse de lui, ce n'est pas réciproque, Phèdre pense que son mari est mort, elle déclare sa flamme à Hippolyte, Thésée resurgit et Phèdre va donc dénoncer Hippolyte en disant que c'était celui ci qui était amoureux d'elle.

Hercule furieux : Dans cette pièce Hercule tue sa femme et ses enfants, sa raison est troublée par Junon.

Hercule sur l'oeta : Mort d'Hercule, il va se brûler lui même sur le bûcher car il est consumé de l’intérieur par un poison qu'il a attrapé sur la peau d'un centaure.

Conclusion : Pour Aristote, le théâtre imite le monde (mimesis) en ce sens qu'il présente les situations tragiques ou comiques dans lesquels l'Homme est confronté aux grandes questions de sa condition : Le sacré, la politique, les passions, le désir, le vice et la vertu... Le théâtre présente bien une réflexion sur l'Homme et son destin.

-

- La mythologie.

a) Le mythe.

Muthos : Récit/ fable

Un mythe est une histoire exemplaire (=qui a valeur d'exemple, qui a pour but de donner une explication) qui se raconte depuis la nuit des temps, qui n'a pas d'auteur précis, et qui explique pour un peuple donné les grandes énigmes du monde et les comportements humains.

Il relate un événement qui a eu lieu dans le temps fabuleux des « commencements » la plupart des mythes s'interrogent déjà sur la naissance de la terre, de ce qui nous entoure, la formation de l'univers (cosmogonie. Théorie mythique, philosophique et scientifique de la formation de l'univers.). Réponses à des questions telles que : D'où vient le monde ? Qu'est ce que la vie, qu'est ce que la mort ?...

Athènes ( Athéna : Olivier et Poséidon : divertissement de l'eau..)

L’Odyssée pourrait être la découverte de la Méditerranée par les Grecs..

Remus et Romulus fondation de Rome (Romulus tue Remus).

Les personnages mythiques incarnent donc les grandes interrogations concertant la condition humaine. Exemple : Dans l'Antiquité, Ulysse c'est la rencontre du Grec civilisé avec les non-Grecs et un certain nombre de monstres. Ulysse s'en sort toujours grâce à sa ruse, conquète de la Méditerranée par les Grecs?

b) Le mythe et la philosophie.

Muthos et logos

Redéfinition : Le mythe, ou muthos, pense le monde en le racontant avec des récits pleins d'images. Le logos, discours logique et philosophique, le pense au moyen de concept. Donc on a tendance à les opposer. Le mythe correspondrait à des questions «C'est quand?» ou «c'est comme? », la philosophie à la question «c'est pourquoi? ». Dans le mythe on raconte une histoire qui doit expliquer mais qui n'a pas une valeur logique comme dans la philosophie. En faite c'est une erreur pour certains philosophe de les opposer. Le mythe a précédé la philosophie, celui ci existe depuis la naissance de l'humanité, selon Aristote, le mythe ne s'oppose pas à la philosophie qui voit en Homère un de ses lointains prédécesseurs et il considère que «Celui qui apprécie les mythes comme celui qui aime la sagesse est un philosophe». Le mythe est toujours une interrogation sur l'Homme comme l'est la philosophie.

Platon, La République,

Er le Pamphylien.

Platon est un philosophe qui va parfois reprendre les mythes (Mythes de la caverne). Dans le livre 10 de la République, Er le Pamphylien est un guerrier mort au combat qui réussi à communiquer avec les vivants suivant des réflexions qui touchent sur la question de la vie après la mort. Vers la fin du livre 10, Platon va dépeindre le tunnel ascendant avec une grande lumière que l'Homme empreinte après la mort et un tunnel descendant qui mène vers des choses moins agréables.

Finalement le mythe peut être une autre façon de s'interroger qui peut parfois être plus intrigante.

- Les Dieux de la mythologie Gréco-Latine.

Tout d'abord les divinités originelles : Le chaos, la nuit, le destin, la terre, saturne...

Saturne veut dévorer ses enfants (Cronos).

Bataille titans-dieux. Planètes divinisés dans l'Olympe, la plupart des dieux du panthéon Gréco-latin ont des noms de planètes. L'Olympe est à la fois la demeure des Dieux et en même temps un lieu réel. Douze divinités :

Zeus (Jupiter en latin) règne sur le ciel. Ses deux frères : Hadès (Pluton en latin) règne sur les enfer, le sous sol de la terre. Et Poséidon (Neptune) la mer. Arès (Mars) La guerre, Hephaistos (Vulcain) forges, feu... Hermès (Mercure) voleur.. Héra (Junon), Apollon...

Les rapports entre les hommes et les dieux :

Les dieux se mêlent toujours des affaires des hommes, ils prennent souvent partie pour ou contre un camp (fondation de la ville d'Athènes). Soit ils fuient les hommes, soit ils cherchent à leurs faire des enfants. Jupiter passe son temps à tromper sa femme. Athéna, elle, se mêle peu des affaires des mortelles, c'est le cas aussi de Diane (Artémis), elle est vue au bain par un Actéon, et celui ci est transformé en cerf.

Zeus lui fait beaucoup d'enfants aux mortels, il se transforme en tout ce qu'il veut être. Pour séduire une femme qui s'appelle Alcème, il va prendre la forme de son mari Amphitryon. Le rejeton qui naît de ses amours s'appellera Hercule.

Pour séduire Europe, Zeus va se transformer

...

Télécharger :   txt (69.7 Kb)   pdf (331.8 Kb)   docx (48.7 Kb)  
Voir 46 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club