Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Histoire de la construction européenne

Par   •  24 Novembre 2017  •  16 571 Mots (67 Pages)  •  145 Vues

Page 1 sur 67

...

Mouvement corporatiste d’après-guerre fondé sur postulat anti-communiste.

Le corporatisme repose sur des postulats plus ou moins autoritaires selon le contexte politique. Dans l’entre-deux G et sous l’occupation sous Vichy, corpo implique un monopole de la représentation au bénéfice d’un pouvoir autoritaire, en évitant ainsi toute logique associée à représentation démocratique. De ce point de vue : perçu comme une alternative à la démo représentative dans le sens ou plutôt d’assurer la défense du corps sociale à travers les élus lors des élections avec un parlement, on organise corps social via les corps (=branches/secteurs) et groupe professionnel → ce sont LES CORPORATIONS. Corpo promeut une autre manière de représentation (peut s’ajouter même à un contexte démocratie avec chef des corporations qui dialogue avec élu tels que dans l’après-guerre pour la IVème), mais dans régime totalitaire, corpo se substitue totalement aux élus.

Après-guerre, le néo-corporatisme intègre un processus concurrentiel pour le choix des représentants professionnel. Ils intègrent aussi le principe de la représentation démocratique qui se superpose à la représentation professionnel (une sorte de démocratie interne la corporisation).

Partisans de la 3ème voix, imprègne le mouvement politique et idéologique de l’entre-deux Guerre. C’est pourquoi Antonin Cohen intitule son livre « de Vichy à la Communauté Européen » car idée communautaire Européenne renvoi à une reformulation d’idée et de concept qui se sont d’abord manifesté sous la « Révolution Nationale » de Vichy (1ère révolution basée sur ces concepts corporatistes) mais qui ont été transfiguré par la guerre et mouvement de résistance, permettant de donné une nouvelle légitimité à ces théories.

Rapidement après la guerre, pour toute les raisons, le principe d’une TRANSNATIONALISATION d’un certain nombre de monopole Etatique s’impose auprès de certains groupes élitaires dans L’Ouest de L’EU jusqu'à dessiner un nouveau consensus élitaire, un nouvel univers du pensable. Ce qui fait que rapidement, élite dirigeante s’accorde sur le fait qu’il faut unifier l’Europe.

Toute élite dirigeante s’accorde sur idée qu’il faut gérer en commun certains monopole Etatique → ex : monopole de la force, gestion économie avec monnaie et fiscalité etc… (pour préserver paix, développer l’économie et assurer épanouissement des communautés humaine, protéger face à des ensembles organisationnels tels que Bloc de l’Est).

Mais si les différentes fraction élitaires Europe finissent par s’entendre sur cette idée (partage des monopoles Etatiques), les modalités concrètes de cette transnationalisation continuent d’être source de désaccord et conflit.

Point de vue des politiques : certaine fraction des élites va défendre principe ORGANISATION INTERNATIONALE fondé sur prééminence des professionnels de la politique, donc composé d’assemblé d’élu des pays.

Autre vision des Juristes : construire organisation internationale avant tout contrôlé par des juristes → idée de la constitution Européen (EU = super constitution quoi soit susceptible de contrôlé les dérives étatiques). C’est le but de la CEDH. Conception qui fait de l’Europe une cour internationale.

Autre vision des corporatismes : prééminence de la représentation professionnel (patron et syndic.). Lieu où l’on peut permettre aux Représentants professionnels de s’entendre par-delà les blocages associés au lutte politique et parlementaire.

Autre vision des Agents des R.I : représentants diplomatiques, cherchent à faire des institutions Européenne des lieu des spécialistes des Relation Internationale

Manifestation Institutionnel de tout ça : CONGRES DE LA HAYE en 1948. Rassemble 700 représentants du mouvement paneuropéen de l’Europe de L’Ouest. Vont tenter de s’accorder sur future de l’unité Euro. Le congrès manque de consensus et se déchire sur modalité de cette unité Européenne jusqu'à échouer, mais les représentants s’accordent sur un texte pour éviter la dissolution du Congrès.

- Luttes autours de la définition de l’Europe = très forte à cette époque

Pourquoi ? Car chaque fraction élitaire conçoit cette Transnationalisation comme une manière de consolider son pouvoir au niveau national à un moment où les régimes politiques nationaux sont en pleine reconstruction et donc à un moment ou concurrence entre groupes d’Elites sont très forte pour savoir lequel de ces groupes va dominer la politique Européenne.

En FR, 44-45 : lutte politique intenses autour de la définition du futur régime politique à l’issu de la Libération à la place de la III République (déconsidéré car elle n’a pas géré la crise de 1929 et de 40’). Dans cette lutte, différents groupes s’opposent.

- Chefs de partis : ancien parlementaire de la III République qui veulent reconstruire légitimité du parlementarisme (prééminence parlement dans C) ; d’autres pense qu’il faut donner le pouvoir aux experts, aux technocrates (ce qui connaissent économie et droit). Technocrates s’associent à De gaulle et prennent le pouvoir en 1958 pour fonder la Vème République.

- Autres groupes : pays doit être confié aux représentants sociaux professionnel qui doivent pouvoir s’accorder autours de la définition de politique économique (doivent assurer développement économique mais aussi le développement du sociale). Institution de la IVème (victoire des parlementaires) mais création chambre le Conseil économique et sociale avec représentation professionnel. Ex : Mais en 1969, volonté de suppression du Sénat pour mettre en place une chambre comme ça (volonté de De Gaulle) → référendum → résultat négatif → démission de De Gaulle.

Transférer représentation politique et sociale d’un modèle vers un autre et faire de l’Europe un espace dans lequel on peut contourner les régimes politiques nationaux. C’est dans ce sens que les luttes pour le contrôle de l’Europe politique en formation viennent prolongées les luttes nationales pour les différentes fractions des élites européennes. (Qui sont en concurrence pour la définition des régimes politiques nationaux, pour la domination politique au niveau nationale). L’Europe politique est perçu comme une opportunité, comme une ressource.

Congrès de la Haye : opposition entre Juriste, élus politiques et représentants sociaux professionnels. Luttes sont donc des luttes

...

Télécharger :   txt (112.5 Kb)   pdf (538.6 Kb)   docx (622.5 Kb)  
Voir 66 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club