Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Architecture, site et sitologie

Par   •  22 Novembre 2017  •  2 785 Mots (12 Pages)  •  360 Vues

Page 1 sur 12

...

La difficulté provient du fait que la stabilité, l'inertie n'est pas du tout du meme ordre selon que l'on considère tel ou tel element du milieu il y a donc dephasage et une complexité du milieu .

Sites et niveaux scalaires

un retour a la notion d'echelle ou de taille est indispensable

A) le geotope

b) le geofacié , quelques sentaines de m²

c) les geosystemes de 10 a 100 km²

Typologie de paysage

1) Plateaux et valées des grands bassins sedimentaires

Selon la region le niveau scalaire auquel on se refere, le theme dominant du paysage physique n'est pas le meme

il y a donc , les plateau rythmés des marches , les paysages karstiques , les sites encaissés en plateaux calcaires ou crayeux .

2) Les montagnes

Les types : le paysage haut alpin

-La forme hardie des cretes

- Les formes plus lourdes modelées en" fjell" ( basses roches en obilics lacustres)

-Les versants plus raides

le paysage de chainons paralleles : profondeent marqué par le materiel sedimentaire de couverture plissée.

contrastes: - les imposantes murailles

- les amples depressions en berceau

les hautes terres des massifs de roches cristallines.

3) la marqueterie du monde mediterranéen

') les paysages littoraux

les littoraux américains a falaises et écueil

les côtes rocheuses a fausses falaises burnés et ciselés dans le detail par de nombreuses anfractuosités

la gestalt-théorie

Introduction a la psychologie de la forme

Theorie "gestaltiste" , dans un paysage les elements ont des rapports entre eux , il existe alors des lois de le theorie de la forme :

1 Une forme est autre chose et quelque chose de plus que la somme de ses parties

2 Une partie dans un tout est autre chose que cette partie isolée ou dans autre chose

3 Les faits psychiques sont des formes c'et a dire des unités organiques qui s'individualisent et se limitent dans le champ spatial des perceptions et des représentations

4 Chaque forme est une fonction de plusieurs variables et non pas la somme de plusieurs éléments

5 Les formes sont transposables c'est a dire que des proprietés se conservent dans des changements qui affectent d'une certaine maniére toutes leurs parties

La segregation des unités

Un paysage est constitué de plusieurs elements qui paraissent sans relation les uns avec les autres

Les contours

Le contour continue est la silhouette, ainsi un objet se detache du fond devant lequelil est placé et sa forme est delimités par une ligne continue, tout contour separe deux champs adjacents dans la plupart des cas un des deux champs s'empare du contour tandis que l'autre donne l'impression de sous-tendre le promier , tout objet se delimite par rapport a un fond et toute surface a des limites que l'on peut percevoir

Les groupements

Lorsque nous regardons un ensemble d'objet , nous ne percevons pas tous les objets , notre oeil effectue un classement parmi ces objets et les groupe dans un meme voisinage suivant leur couleurs, leur texture .

La similarité

Les elements qui se ressemblent dans une quelconque configuration perceptuelle tendent a se regrouper

Le regroupement et la subdivision

Le regroupement vise a combiner les éléments ou les parties pour en former en dégager les elements ou les parties , la gestalt-théorie enregistre cette différence en differences en disant, le groupement procede " du dessous " la subdivision procède " du dessus" , si les groupements sont inferieurs a cinq avant l'adjonction, l'equilibre est maintenu et l'on ajoute un element , mais s'il en existait deja cinq le fait d'ajouter un groupement supplementaire remet tout en cause. Les groupements se défont et se reforment sur le champ les elements voisin de qualité semblable se groupent .

De Vinci : si par leur disparité les elements ne peuvent se grouper la lisibilité du paysage est moins bonne une distortortion se produit et l'œil est inconnecté .

Il y a une hiérarchie attractive du groupement sans laquelle un malaise visuel se produit , si les couleurs des chalets se rapprochent de la couleur de la nature le groupement sera perçu dans un ensemble de teinte naturelle , si des maisons blanches sont construites sur un support d'une autre teinte la couleur de l'ensemble se rapproche de celle de la maison .

Les points d'appelle :

Une verticale qui ajoute une dynamique au groupement , point d'appelle qui accentue l'hierarchie . notre oeil balaye le paysage et notre regard se porte vers le point d'appelle a l'attraction la plus forte , bon point de repère , singularité

Exemple de point d'appel : le dôme de florence

Les points d'appelle doivent être hiérarchisés sinon le regard ne pourra faire son choix d'ou un va et vient continuel et un écartement du regard, le regard se deplace dans un schéma spatial au repérage granitique et le mouvement s’effectue jusqu'à ce que le fixation cherchée soit atteinte

Point d'appelle groupement que l'œil est conditionné par le mode d'assemblage les éléments et les relations inter éléments

...

Télécharger :   txt (18.2 Kb)   pdf (116.5 Kb)   docx (20.2 Kb)  
Voir 11 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club