Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Tpe plastiques biodegradables

Par   •  4 Décembre 2017  •  760 Mots (4 Pages)  •  147 Vues

Page 1 sur 4

...

Une enquête a été menée sur la concentration de débris dans la zone de déchets du Pacifique. Elle a rapporté une concentration de 334 000 déchets par km2 (variant de 32 000 à 1 million de pièces par km2 ) et une masse moyenne de 5,1 kg·km-2.

L'estimation de la taille de l'étendue de déchets dépend de la source elle varie entre 700 000 km2 et 2 000 000 km2 (en 2012 environ six fois la superficie de la France). L'océanographe Marcus Eriksen estime que la zone de déchets du Pacifique nord est en réalité constituée de deux zones interconnectées. Il affirme également que la zone de déchets commence à 500 milles nautiques de la côte de Californie et s'étend jusqu'aux abords de la côte japonaise.

La « platisphère » est le résultat direct de l’accumulation progressive de plastique dans les océans sur un peu plus d’un demi-siècle. Même si cela est interdit à présent, des rejets ont toujours lieu et cela attire des formes uniques de vie.

http://neptunya.fr/la-platisphere-est-le-resultat-direct-de-laccumulation-progressive-de-plastique-dans-les-oceans-sur-un-peu-plus-dun-demi-siecle/

Polymère : Un polymère est une molécule formée de plusieurs molécules plus petites et de nature identique nommées monomères. Il existe différents polymères dans le corps humain, de taille et de rôle variés, le plus connu étant sûrement la très longue molécule d'acide désoxyribonucléique à l'origine de la création de toutes les cellules de l'organisme et porteuse de l'information génétique de chaque individu.

La bioaccumulation désigne la capacité de certains organismes (végétaux, animaux, fongiques, microbiens) à absorber et concentrer dans tout ou une partie de leur organisme (partie vivante ou inerte telle que l'écorce ou le bois de l'arbre, la coquille de la moule, la corne, etc.) certaines substances chimiques, éventuellement rares dans l'environnement (oligoéléments utiles ou indispensables, ou toxiques indésirables).

Le zooplancton (du grec zoo ou « animal ») est un plancton animal.

Il se nourrit de matière vivante, certaines espèces étant herbivores et d’autres carnivores. La nuit, il remonte vers la surface pour se nourrir de phytoplancton et redescend pendant la journée vers les eaux plus profondes.

[pic 3][pic 4]

...

Télécharger :   txt (5 Kb)   pdf (62.4 Kb)   docx (12.4 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club