Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Dissertation Albert cohen

Par   •  10 Juin 2018  •  1 461 Mots (6 Pages)  •  590 Vues

Page 1 sur 6

...

Les cinq Valeureux qui sillonnent le récit sont les arpenteurs du monde occidental dans les œuvres de Cohen. On retrouve Saltiel des Solal, « l'oncle du beau Solal, vieillard d'une parfaite bonté », a élevé Solal, Pinhas des Solal, dit « Mangeclous », est un « faux avocat et médecin non-diplômé » il ne songe qu'à soutirer de l'argent, Mattathias des Solal dit « Mache-Résine », un veuf sec manchot avec un bras se terminant par un crochet est le plus discret des valeureux et est très avare, Michaël des Solal, est huissier du grand rabbin de Céphalonie mais aussi amateur de femmes et Salomon des Solal, le plus jeune des valeureux est un « petit chou dodu d'un mètre cinquante « . Chacun représente un des vices de l’humain, comme l’avarice, la gourmandise, le libertinage, etc… Pourtant, ces cinq hommes incarnes ce que l’Orient possède contrairement à l’Occident. Venus pour aider leur famille, Solal, ils contrastent avec la relation compliquée des Deume, ou encore de la Tantlérie d’Ariane. En « arpentant » l’Europe il montrent une humanité flagrante : « Et alors, mon fils, qu’as-tu décidé pour ce dîner de ce soir ? » Le terme affectif de Saltiel envers Solal est chaleureux.

La vision que nous offre ces arpenteurs de l’Occident est une vision immédiate mais un autre aspect de ces héros est présenté dans Belle du Seigneur, celle du merveilleux apocalyptique et de la prémonition.

Dans le récit, la période historique impact sur l’Occident et la montée de l’antisémitisme en Europe est grandissante. Quand Solal ne participe pas au dîner des Deume, Antoinette Deume lance des remarques antisémites. Les protestants genevois montre leur soit disant supériorité par rapport aux Juifs, même Ariane : « c'est évidemment à moi que ça devait arriver cette histoire de tomber folle d'un israëlite cinq siècles de protestantisme pour en arriver là ». A Paris en septembre 1936, Solal marche dans les rues, voit des graffitis antisémites, des rumeurs et conversations… C’est lors de son voyage à Berlin que cette haine explose : « En ce Berlin tout est à l'envers, mon cher ! Les humains en cage et les bêtes en liberté ! » L’Occident devient le théâtre d’une violence nazie qui prend de l’ampleur. Il se fait battre. Pourtant, Belle du Seigneur ne se passe pas encore dans cette période d’incrimination officielle des juifs, ils subissent « la pression d'une sauvagerie qui n'était que fantasmée ». Recueilli par la naine Rachel dans sa cave, Solal est prisonnier d’une barbarie encore fictive. Cohen pense que cette menace d’un « retour au chaos primitif » est un phénomène propre à la civilisation européenne. Dans Belle du Seigneur, cette vision historique annihile par moment l’histoire d’amour entre Solal et Ariane pour laisser place au tragique. Entre les prémonitions de la naine Rachel « Ils nous tueront tous » et notre connaissance du génocide, l’Occident devient le théâtre de l’apocalypse, vile et fausse, dangereuse. La passion amoureuse n’a plus autant de légitimité. Les expériences historiques en Occident, selon que l'on est puissant ou pauvre, dominant ou soumis, victime ou bourreau, sont diverses et plus ou moins heureuses. Même Genève, lieu de passion et d’amour est menacé. La ville est apparentée à la négativité. Chez Rachel, Solal dans la cave voit « défiler au pas de parade les jeunes espoirs de la nation allemande », c’est la marche de l’histoire qui se met fatalement en route.

Les arpenteurs orientaux de Belle du Seigneur nous permettent de confirmer les dires de Philippe Zard tout en émettant certaines réserves. Les héros tirent le voile sur le réel monde occidental avec se travers mais aussi ses attraits mais sont ils réellement objectifs ? Pouvons-nous nous référer avec confiance à ces personnages influencés d’une part par les convictions de l’auteur et d’autre part par le contexte historique ?

BIBLIOGRAPHIE

Albert Cohen dans son siècle, actes du colloque international Ceresy-la-Salle septembre 2003

La bonne femme Europe, Philippe Zard

La Fiction de l’Occident, Philippe Zard

SOMMAIRE

Notice biographique

Bibliographies

Prise de note

...

Télécharger :   txt (9.1 Kb)   pdf (51.2 Kb)   docx (14.4 Kb)  
Voir 5 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club