Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

La liste de Schindler - Steven Spielberg

Par   •  25 Avril 2018  •  1 855 Mots (8 Pages)  •  849 Vues

Page 1 sur 8

...

il est le tristement célèbre dirigeant du camp de concentration de Plaszow, près de Cracovie. Il avait reçu le surnom de « boucher de Hitler ». C’est un dirigeant nazi qui a adopté une idéologie nazi implacable. Il est violent, impulsif et très redouté, même de la part de ses collègues. Il tue des juifs sans motif. Le personnage dans le film illustre bien le caractère du réel Amon Goeth.

6) Analyse du film :

Tout au long, de ce film, Steven Spielberg nous donne un message d’espoir sur la Shoah. Que beaucoup de gens peuvent s’en sortir vivant. Il dédramatise la situation, mais nous laisse quand même dans l’esprit d’horreur de la Shoah.

La musique y joue beaucoup, une musique triste en fond ne nous laisse pas indifférent. Je pense à John Williams qui a collaboré avec Steven Spielberg a l’élaboration de ce film en musique avec une série de musique. Certains morceaux sont directement inspirés de musiques juives pour nous donner de la tristesse. Un panel de musique nous y est présenté, de la plus joyeuse à la plus triste.

Le film nous est retranscrit en noir et blanc. C’est un choix de Steven Spielberg, il cherche à accentuer encore cet esprit de cauchemar. Mais certains passages de ce film sont colorisés, je pense à la petite fille, lors de la rafle du ghetto qui essaye de s’enfuir et d’échapper à l’enfer. Elle est vêtue de rouge et symbolise l’innocence de l’enfance. Le rouge rappelle l’amour et le sang. Je pense aussi, au début du film avec la bougie, la flamme était en couleur. Elle nous rappelle la liberté, l’espoir et la puissance mais elle s’éteint peu après. Elle enlève la liberté des juifs. Et bien sur la dernière scène qui est totalement en couleur, elle se déroule bien après la défaite de l’Allemagne, c’est pourquoi elle set en couleur cela veut symboliser que nous sommes sortis du cauchemar de la guerre, la couleur symbolise la renaissance, la vie. Le message est que la vie a triomphée du cauchemar.

Ce qui est très intéressant aussi, c’est que lors de la première scène, nous découvrons Oskar Schindler en même temps que les autres personnages. Dans le film Oskar Schindler est un inconnu pour les autres personnages présent, il est d’autant plus pour nous les spectateurs. Nous le voyons d’abord comme un membre du parti nazi, puis petit à petit, toujours dans la même scène, nous voyons plus le côté stratège de Schindler, il profite de cet esprit de fête au milieu du chaos pour corrompre un à an les dignitaires nazis. Puis vers la fin du film nous le découvrons protecteur, plus humaniste. Cette évolution du personnage a été merveilleusement accompli grâce au travail, notamment, de Steven Spielberg.

7) Scènes importantes :

Plusieurs scènes clés ressortent de ce film comme la scène ou Amon Goeth tire, de son balcon, sur les juifs prisonniers du camp avec son fusil de chasse. Tous les prisonniers courent pour échapper à cette injustice. Cette scène montre toute la folie de la guerre, comment arriver à un point de cruauté extrême, à ne plus se soucié de la vie humaine.

Une autre scène marquante, est bien entendu la scène qui a donné son nom au film. La scène où l’on rédige la fameuse liste. Durant cette scène, nous voyons Stern dire : « Cette liste est le bien absolu, cette liste c’est la vie. Tout autour de ses marges, il y a le gouffre ». Cette scène est donc directement en opposition avec la scène du balcon ou une atrocité et une barbarie était montrée. Dans cette scène le côté charitable, juste et bienveillant est exprimé.

Une autre scène marquante, est la scène finale où Schindler quitte tous les juifs qu’il a sauvé pour s’enfuir. C’est une scène très émouvante. Schindler pleurs car il regrette de ne pas avoir pu sauver plus de personne. Cette scène prouve que les juifs étaient rabaissés au rang d’objets, considérés comme une monnaie d’échange, puisqu’il dit : « cette voiture, 10 personnes avec ça, 10 personnes de plus ».

8) Conclusion et avis personnels :

Tout au long de ce film un sentiment de haine, de colère, d’injustice, mêlée à de la compassion et de la pitié s’empare de nous. Steven Spielberg avait pour objectif de témoigner de la Shoah en sensibilisant plus particulièrement les jeunes. Il voulait leur montrer ce que certaines personnes de l’âge de leurs grands-parents ou même de leur parent avait vécu. Montrer les erreurs du passé et ne plus les refaire dans l’avenir.

Ce film montre aussi que la Shoah n’était pas, toujours, une fatalité et que certaines personnes avaient la possibilité de tendre la main pour aider, de résister au régime nazi. Beaucoup de héros, à l’instar de Schindler, on protéger des juifs.

Ce film dénonce les crimes contre l’humanité qu’on commit les nazis en évoquant par exemple la terreur exercée sur les juifs par les nazis, en les tuant, les humiliant où les battant. Les nazis pensaient avoir le pouvoir mais comme Schindler a rappelé à Goeth : « le pouvoir, c’est quand on a toutes

les raisons de tuer et qu’on ne le fait pas ».

Je voudrais rappeler aussi que c’est facile de dire, moi j’aurais sauvé et caché des juifs, mais posez-vous vraiment la question, es ce que vous auriez vraiment eu le cran de le faire ? Pendant tout le long du film cette question est omni présente.

...

Télécharger :   txt (10.4 Kb)   pdf (54.8 Kb)   docx (15.3 Kb)  
Voir 7 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club