Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Duel Banjo Guitare Deliverance

Par   •  28 Septembre 2017  •  1 899 Mots (8 Pages)  •  624 Vues

Page 1 sur 8

...

Il va suivre quelques champs/contre-champs entre l'enfant et Drew, terminant les préliminaires du duel. L'enfant est vu en légère contre-plongée alors que Drew est vu en incidence neutre. Les points de vue entre les deux musiciens sont toujours en point de vue interne. Et juste avant que le duel ne prenne une vraie ampleur, le champ/contre-champ en point de vue interne est brisé, avec un plan épaule de l'enfant en point de vue externe. Ils sont tous les deux à la même hauteur, chacun dans sa partie du cadre. Mais ce plan appuie la future domination de l'enfant sur Drew, on sent à travers ce plan une supériorité de l'enfant. Aucun des deux musiciens n'a démontré ses vrais talents, mais on nous suggère que l'enfant en aura plus que Drew.

Les deux musiciens accélèrent le rythme. La durée des plans se raccourcit également de manière significative. Contre-champ en point de vue externe de Drew. Nette contre-plongée. Avec ce cadrage et cette incidence de prise de vue, le réalisateur nous suggère encore une fois que Drew n'est pas de taille à lutter. Drew est vu comme un esclave qui s’adresse à son maître. Le rapport de domination à été inversé. Même si Drew essaie de « coincer » l'enfant entre sa tête et sa guitare, il ne pourra pas le tenir très longtemps et perdra sa prétendue domination.

Les deux camps, sont liés pendant quelques instants par cet échange musical, les citadins rigolent, le vieil homme danse, chacun exprime sa « joie ». Mais les citadins, et principalement Bobby ne peuvent s'empêcher de chercher à rester supérieurs en rigolant et trouvant ridicule la danse effectuée par le vieil homme.

La musique continue et s’enchaîne. Chaque spectateur exprime son sentiment à sa manière, les deux musiciens sont joyeux, on voit même l'apparition d'une vieille femme qui participe à cette scène en écoutant la musique et en regardant par sa fenêtre. Les deux cultures sont réunies pendant un instant. Les plans sur le vieil homme en train de danser se multiplient, appuyant sur l'encouragement qu'il offre à cet enfant, et la domination montante de ce dernier. Le champ/contre-champ entre les deux musiciens est rompu. En point de vue interne du regard de Drew, la caméra à pivoté d'environ 30° et le cadre s'est resserré. L'enfant est clairement vu en contre plongée et prend de l'avance sur son adversaire. Ce plan tranche également avec les plans précédents par sa durée, il est plus long que les précédents et appuie cette domination.

Il va suivre quelques champs/contre-champs entre les deux musiciens, qui sera rapidement brisé par une transgression de la loi des 180°. En point de vue externe à l'enfant, ce dernier va se retrouver à droite et Drew au centre. Ceci à comme impact de croiser les instruments de musique, comme deux épées qui se croisent en se touchant. L'enfant est également beaucoup plus présent dans le cadre et écrase Drew, qui se retrouve bloqué de toute part.

Les musiciens vont reprendre ensuite leur place respective dans le cadre grâce à un plan en point de vue interne de Drew sur l'enfant, qui sera suivi d'un contre-champ en point de vue interne de l'enfant, constatant que Drew à abandonné le duel et reconnaît sa défaite.

La musique terminée, l'euphorie des spectateurs les invite à se complimenter, on peut également constater que les autochtones ont pris le dessus, et comme pour punir Drew pour sa vantardise, l'extrait se termine violemment sur un refus de l'enfant à serrer la main de Drew, en faisant comprendre qu'il est supérieur et qu'il n'a pas besoin de s'abaisser à toucher un être inférieur. Bobby fidèle à lui même essaie de garder un semblant de fierté en conseillant à Drew de donner quelques dollars à l'enfant.

Cet extrait représente parfaitement le reste du film et annonce bien la suite des épreuves. Il met en exergue le combat entre l'homme, la civilisation (les citadins) et la nature (représentée par les autochtones), qui est le corps du film.

...

Télécharger :   txt (11.2 Kb)   pdf (87.8 Kb)   docx (12.8 Kb)  
Voir 7 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club