Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Education nationale-Grand Corps Malade

Par   •  3 Octobre 2017  •  1 441 Mots (6 Pages)  •  76 Vues

Page 1 sur 6

...

artiste se sert-il de son art pour défendre une cause? » Alors, dans son œuvre, GCM donne plusieurs arguments irréfutables pour défendre sa thèse qui est la dégradation du système éducatif français par exemple il dit « qu’ils y a des classes surchargées, manque d’assistants scolaire, manque de moyens budgétaires… ». Donc, en conclusion, l’auteur met son art qui est le slam au service d’une cause. Il souhaite lutter contre l’injustice sociale et met en avant le déclin et les défaillances du système éducatif français ainsi que l’inégalité des chances des élèves dans la scolarité en France.

VI/Avis personnel

Personnellement, j’ai beaucoup aimé cette œuvre autant réaliste que poignante, car c’est la première fois que j’ai été touchée par une chanson, c’est pour cette raison que j’ai décidé de vous la présenter aujourd’hui. En effet, j’ai réellement pu ressentir la détresse et la tristesse de Moussa à travers son histoire et grâce aux paroles chantées avec conviction par GCM. Je pense aussi, qu’il a eu raison de nous faire réagir face à cette situation, face à la négligence du système éducatif français, je suis d’accord avec lui, je ne veux pas pourquoi certains auraient moins de chances de réussir juste parce que ils n’en ont pas les moyens. Pour moi, tous les enfants devraient avoir la même éducation et les mêmes chances de pouvoir avoir un avenir.

VII/Ouverture

Pour terminer, comme ouverture, j’ai décidé de vous parler de deux caricatures, la première a été réalisée par Luigi Nono. Dans laquelle on peut y reconnaître deux hommes de gouvernement par leur tenue vestimentaire, dont l’un qui dit « et ça remplacera les cours de gym » alors qu’il est en train de se balancer sur un portique et l’autre approuve son idée et lui répond « super ! ». Dans sa caricature, Nono dénonce le manque d’investissements budgétaires de l’état dans les écoles publiques. On peut alors assimiler cette phrase à deux phrases des paroles de GCM qui sont «l’enseignement en France va mal, l’état ne met pas assez d’argent » et « comment peut-on faire des économies sur l’avenir de nos enfants ? ». J’ai aussi voulu vous parler d’une autre caricature d’un auteur anonyme. On remarque dans celle-ci, plusieurs sortes d’animaux en face d’eux on voit un instituteur qui dit « pour une sélection équitable, chacun doit être soumis au même examen : s’il vous plaît, grimpez dans cet arbre » alors que cet examen n’est pas du tout équitable, en effet certains sont plus aptes à grimpez comme le singe et d’autres ne peuvent pas comme le poisson. Et en dessous, il y a une légende « notre système éducatif ». Cette situation peut alors faire référence à l’argent qui facilite l’accès à l’éducation. Tout comme GCM, l’auteur de cette caricature dénonce aussi l’inégalité des chances des élèves dans l’éducation nationale ‘et le besoin d’avoir des auxiliaires et des assistants dans les écoles publiques qui accompagnent les enfants dans leurs difficultés, par exemple ici le poisson aurait besoin d’une personne qui l’aiderait à monter cet arbre, tout comme des élèves en retard qui auraient besoin d’auxiliaires qui les aideront à réussir et à vaincre leurs difficultés.

« Tout le monde est un génie mais si vous jugez un poisson par sa capacité à grimper aux arbres, il passera sa vie entière à penser qu’il est totalement stupide »)

...

Télécharger :   txt (8.7 Kb)   pdf (79 Kb)   docx (11.9 Kb)  
Voir 5 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club