Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Architecture régionale lyonnaise

Par   •  31 Octobre 2018  •  882 Mots (4 Pages)  •  238 Vues

Page 1 sur 4

...

un contrefort et soutient le mur là où s’exercent les plus fortes poussées des voûtes sur croisées d’ogive. Les constructeurs cherchèrent à annuler le poids des ogives par des arcs-boutants cachés dans la couverture de l’édifice, puis par un support extérieur sur un contrefort. Les arcs-boutants paraissent nécessaires dès la construction pour les édifices du premier art gothique qui ont adopté une élévation à trois niveaux.

Après s’être basée sur les monuments historique on se basera des à présent sur les habitations retrouvée dans ses intercommunalites ,

on retrouve plusieurs type d’habitation tel que les pierre dorée qui on donnée le nom d’un village du Beaujolais.

Les pierres dorées ornent les façades des maisons des village comme leur nom le précise elle sont dorée , ces pierre sont de couleurs ocres. Ce qui colores les villages et s’imprègne du soleil.

Ferme du beaujolais :

Couverte de tuiles romaines, la ferme beaujolaise, de plan rectangulaire, comporte la cave à entrée en anse de panier. Un escalier extérieur couvert d’un avant-toit formant auvent soutenu par des colonnes de pierre ou de bois donne accès au logement

Parsemée à travers toute la Bresse, la ferme bressane est typique de notre région, par le matériel de construction, et par l’organisation des bâtiments qui la forment.

On peut répertorier trois types de bâtiments :

le logement du fermier, l’étable avec le bétail, et les granges stockant la production de céréales. Cette dernière est parfois construite séparément pour éviter les risques d’incendies.

Les fermes bressanes, souvent allongées, sont minutieusement installées face à l’est. Le toit à quatre pans, est aligné dans le sens nord-sud afin de résister à la bise. Le matériel de construction est lié aux ressources de la Bresse. Ainsi, les colombages sont en bois, la pierre sert aux fondations et la terre pour les briques. Cette architecture, qui s’est répandue aux XVIII e et XIX e siècles, a peu évolué depuis le Moyen-Âge. Les cheminées sarrasines marquent l’esprit catholique du propriétaire. Certains fermiers, proches de la bourgeoisie, employaient des domestiques qui logeaient sur place. Cette construction est aujourd’hui compatible avec les projets habitables écologiques.

Ferme forezienne :

on l’a distinct grave à l’escalier intérieur

ses murs en pise souvent recouvert d’enduit.

Ferme bloc :

On appelle « ferme bloc » une ferme qui abrite sous le même toit la partie habitation et la partie grange.

il n’y a donc pas de séparation ou de division d’habitation différent de la ferme beaujolaise.

L’architecture traditionnelle de ces communes caractérise l’habitation de la région hors métropole.

...

Télécharger :   txt (5.9 Kb)   pdf (43.8 Kb)   docx (12.9 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club