Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

TPE Aérodynamisme

Par   •  5 Décembre 2018  •  7 663 Mots (31 Pages)  •  67 Vues

Page 1 sur 31

...

qui à un coefficient de traînée de 0,38 va consommer environ 0,75 litre/100km en plus que la voiture

qui à 0,30 de coefficient de traînée. Sur 1000 km, soit environ un plein, la différence est de 7,5 litres, soit 10,5€ si le prix du gazole est de 1,4 €/litre.

En conclusion, un écart de 21% du coefficient de traînée entraîne une différence de 10,5€ par plein. L’aérodynamisme d’un véhicule est donc très loin d’être négligeable, car une petite

différence au niveau de la forme du véhicule peut permettre de baisser considérablement le volume de carburant consommer.

2) Conséquences de la pollution sur la planète

L’aérodynamisme permet de faire des économie, en effet, l’essence est devenue très cher de nos jours. Mais cela permet aussi de diminuer la cosommation des réserves de pétrole qui se trouve sous terre,

qui se finira dans 40 ou 50 ans. Si l’on continue d’utiliser à une telle vitesse nos réserves pétrolières, que ce soit pour faire rouler nos véhicules, faire voler nos avions, ou encore alimenter nos usines sans leurs laisser le temps

se régénérer, nous risquerions de plus jamais pouvoir les réutiliser.

L’aérodynamisme permet donc de réduire la pollution, et ses conséquences :

trou dans la couche d’ozone, fontes des glaces, l’exticntion des espèces menacées...

III.Enjeux planétaire et économique

1) Consommation d’un véhicule

L’écart de coefficient de traînée est d’environ 21%

Pour deux voitures de coefficient de traînée d’un écart de 21%, à 130 km/h, la voiture qui à un coefficient de traînée de 0,38 va consommer environ 0,75 litre/100km en plus que la voiture

qui à 0,30 de coefficient de traînée. Sur 1000 km, soit environ un plein, la différence est de 7,5 litres, soit 10,5€ si le prix du gazole est de 1,4 €/litre.

En conclusion, un écart de 21% du coefficient de traînée entraîne une différence de 10,5€ par plein. L’aérodynamisme d’un véhicule est donc très loin d’être négligeable, car une petite

différence au niveau de la forme du véhicule peut permettre de baisser considérablement le volume de carburant consommer.

2) Conséquences de la pollution sur la planète

L’aérodynamisme permet de faire des économie, en effet, l’essence est devenue très cher de nos jours. Mais cela permet aussi de diminuer la cosommation des réserves de pétrole qui se trouve sous terre,

qui se finira dans 40 ou 50 ans. Si l’on continue d’utiliser à une telle vitesse nos réserves pétrolières, que ce soit pour faire rouler nos véhicules, faire voler nos avions, ou encore alimenter nos usines sans leurs laisser le temps

se régénérer, nous risquerions de plus jamais pouvoir les réutiliser.

L’aérodynamisme permet donc de réduire la pollution, et ses conséquences :

trou dans la couche d’ozone, fontes des glaces, l’exticntion des espèces menacées...

III.Enjeux planétaire et économique

1) Consommation d’un véhicule

L’écart de coefficient de traînée est d’environ 21%

Pour deux voitures de coefficient de traînée d’un écart de 21%, à 130 km/h, la voiture qui à un coefficient de traînée de 0,38 va consommer environ 0,75 litre/100km en plus que la voiture

qui à 0,30 de coefficient de traînée. Sur 1000 km, soit environ un plein, la différence est de 7,5 litres, soit 10,5€ si le prix du gazole est de 1,4 €/litre.

En conclusion, un écart de 21% du coefficient de traînée entraîne une différence de 10,5€ par plein. L’aérodynamisme d’un véhicule est donc très loin d’être négligeable, car une petite

différence au niveau de la forme du véhicule peut permettre de baisser considérablement le volume de carburant consommer.

2) Conséquences de la pollution sur la planète

L’aérodynamisme permet de faire des économie, en effet, l’essence est devenue très cher de nos jours. Mais cela permet aussi de diminuer la cosommation des réserves de pétrole qui se trouve sous terre,

qui se finira dans 40 ou 50 ans. Si l’on continue d’utiliser à une telle vitesse nos réserves pétrolières, que ce soit pour faire rouler nos véhicules, faire voler nos avions, ou encore alimenter nos usines sans leurs laisser le temps

se régénérer, nous risquerions de plus jamais pouvoir les réutiliser.

L’aérodynamisme permet donc de réduire la pollution, et ses conséquences :

trou dans la couche d’ozone, fontes des glaces, l’exticntion des espèces menacées...

III.Enjeux planétaire et économique

1) Consommation d’un véhicule

L’écart de coefficient de traînée est d’environ 21%

Pour deux voitures de coefficient de traînée d’un écart de 21%, à 130 km/h, la voiture qui à un coefficient de traînée de 0,38 va consommer environ 0,75 litre/100km en plus que la voiture

qui à 0,30 de coefficient de traînée. Sur 1000 km, soit environ un plein, la différence est de 7,5 litres, soit 10,5€ si le prix du gazole est de 1,4 €/litre.

En conclusion, un écart de 21% du coefficient de traînée entraîne une différence de 10,5€ par plein. L’aérodynamisme d’un véhicule est donc très loin d’être négligeable, car une petite

différence au niveau de la forme du véhicule peut permettre de baisser considérablement le volume de carburant consommer.

2) Conséquences de la pollution sur la planète

L’aérodynamisme permet de faire des économie, en effet, l’essence est devenue très cher de nos jours. Mais cela permet aussi de diminuer la cosommation des réserves

...

Télécharger :   txt (51.9 Kb)   pdf (100.4 Kb)   docx (22.4 Kb)  
Voir 30 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club