Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

«L'HOMME PEUT-IL ÉCHAPPER À L'IRRATIONNEL?»

Par   •  18 Avril 2018  •  1 520 Mots (7 Pages)  •  167 Vues

Page 1 sur 7

...

En utilisant une méthode scientifique, l’homme serait ainsi capable de posséder une connaissance infinie du monde dans lequel il vit. Hegel appuie les dires du philosophe lorsqu’il déclare que «tout ce qui est réel est rationnel et tout ce qui est rationnel est réel». Toujours à l’aide de cette méthode, l’homme serait également en mesure d’échapper à l’irrationnel lorsque ce dernier utilise la raison au nom de la science. C’est pourquoi l’utilisation rationnelle des sciences et de la méthode cartésienne permettrait à l’Homme d’être comme «maître et possesseur de la nature». Puisqu’elle ne pose pas la question du sens et l’éthique, la rationalité pure ne peut être qualifiée d’inadéquate si celle-ci est pratiquée à des fins scientifiques. De plus, la présence d’un bon usage de la raison et, des connaissances qu’elle offre, est essentiel d’après le discours cartésien. Tout homme possède la raison, il est en son devoir de l’utiliser pour mieux se conduire lors de sa vie et ainsi, d’évoluer, au point de vue philosophie et scientifique. En conséquence, avec l’utilisation des sciences à travers une méthode scientifique menant à la connaissance, il serait donc possible d’échapper à l’irrationnel.

Selon moi, l’Homme est tout autant irrationnel que rationnel. La philosophie de Descartes est quelque peu extrémiste. En effet, le rationalisme et la science ne représente pas l’être humain dans son entièreté. Ils ne peuvent le résumer en un seule essence rationnelle puisque ce dernier est bien plus complexe que ce que la théorie cartésienne sous-entend. Dilthey soutient que l’on «n’explique pas l’home, on le comprend». La science et les mathématiques ne permettent de répondre à toutes ces questions existentielles auxquelles, encore aujourd’hui, restent sans réponses. Comme Kant le dit: « la science ne peut prouver que Dieu n’existe pas, car il y a quelque chose qui lui échappe par nature». Par ailleurs, je crois qu’une méthode scientifique permet sans aucun doute à l’humain de conserver des pensées structurées et claires et que lorsqu’il utilise sa raison, sans jamais perdre de vue le côté éthique, il peut créer des inventions utiles à l’humanité et amener celle-ci à évoluer. Comme la raison n’est pas mauvaise en soi, l’Homme ne l’est pas non plus. Lorsqu’il abuse de son esprit rationnel pour commettre des atrocités, il est alors-là confronté à sa propre ignorance. Comme Socrate le dit si bien, «le mal vient de ce que l’homme se trompe au sujet du bien». Nul n’est méchant volontairement et la faute morale est la résultante d’une faute intellectuelle. La raison ne considère pas l’aspect de l’éthique et peut se tromper sur ce qu’elle définit de bien ou non, puisque selon Descartes, la liberté est l’absence de contraintes, et s’il n’y a pas de contraintes, il n’y a pas de possibilités de faire des erreurs. Tout comme Rousseau, je pense que l’usage abusif de la raison devient nocif pour l’humanité et entraîne des conséquences désastreuse pour celle-ci. En ce sens, il m’est évident que la raison peut se tromper. Et l’Homme aussi.

En somme, je crois que la raison ne peut être la seule et unique voie conduisant à la connaissance et que l’homme est un être rationnel et irrationnel. Il y a du vrai et du faux dans les philosophies de Rousseau et Descartes et il faut n’en tirer que les éléments véridiques et crédibles encore aujourd’hui. Les pensées de ces philosophes ne se sont pas éteintes à travers le temps, et toujours aujourd’hui, ceux-ci contribuent à l’évolution du monde. Et au moment où l’on vient à se poser la question suivante, soit «l’homme peut-il échapper à l’irrationnel?», les concepts de ces grands penseurs sont les fondations de notre argumentation. Et lorsque vient le temps d’offrir une réponse à ce questionnement, une méthode est alors requise afin de structurer nos idées de façon claire, tout comme le soutenait Descartes il y a de cela des siècles. Pour ma part, je crois que l’homme ne peut échapper à l’irrationnel puisqu’il est en lui et que même s’il ne veut en avoir conscience, le monde des rêves est là pour lui rappeler que son inconscient le poursuit jusque dans son sommeil. Je crois que le rationnel de l’être humain ne peut être mis de côté, tout comme l’irrationnel, qui est bel et bien l’aspect influençant le plus l’Homme dans ses actions et il est clair que, la raison n’a jamais pu expliquer l’Homme dans tout ce qu’il représente. C’est toujours le cas aujourd’hui. Bien des choses échappent à ces fameux hommes de la science. Comme le dit Pascal, «le cœur a ses raisons que la raison ne connaît point». Ce qui m’amène à me demander... est-il possible d’accéder à la connaissance par la voie des sentiments?

...

Télécharger :   txt (9.8 Kb)   pdf (46.3 Kb)   docx (13.4 Kb)  
Voir 6 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club