Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Dissertation de philosophie : peut-on dire "à chacun sa vérité"?

Par   •  6 Décembre 2018  •  1 307 Mots (6 Pages)  •  4 Vues

Page 1 sur 6

...

Cette expression est contradictoire puisque dès qu’une personne la prononce, celle-ci affirme qu’il n’y existe pas de vérité au sens propre du terme puisque la vérité se soit d’être universelle. Ainsi, une vérité d’un être qui n’est autre que sa vérité ne peut être considérée comme une vérité au sens propre du terme. Pour illustrer cet argument, utilisons les mathématiques qui représentent la vérité ferme et assurée de nos jours (car en mathématiques le critère de vérité est relatif à l’esprit humain c’est pour cela que le résultat du raisonnement mathématiques est certain) : en géométrie, il serait insensé d’affirmer que chacun a sa propre définition d’un carré, d’un rectangle, d’un losange ou encore d’un triangle, tout comme il serait insensé de prétendre que chacun possède sa propre loi de la gravitation.

Ainsi, prétendre que chaque opinion marque une vérité est faire recours à une solution facile qui conduit à renoncer à toute science possible. Tout effort de pensée se rend alors vain. Le dialogue, l’argumentation et le raisonnement du deviennent superflus et cela devient alors dangereux pour l’intelligence humaine « Toute science est une connaissance certaine et évidente ; et celui qui doute de beaucoup de choses n’est pas plus savant que celui qui n’y a jamais pensé : il me semble même plus ignorant que lui, pour peu qu’il se soit fait une idée fausse sur quelques-unes d’entre elles. » dit Descartes. Selon lui, la divergence des opinions marque le signe que l’Homme n’a pas encore atteint aucune connaissance assurée : « chaque fois que sur le même sujet deux d’entre eux sont d’un avis différent, il est certain que l’un des deux au moins se trompe ; et même aucun d’eux, semble-t-il, ne possède la science : car, si les raisons de l’un étaient certaines et évidentes, il pourrait les exposer à l’autre de telle manière qu’il finirait par le convaincre à son tour. » Ainsi pour lui, les opinions doivent être dépassées pour accéder à la vérité scientifique.

Il existe enfin la vérité scientifique qui est considérée comme la vérité assurée de nos jours.

Le bilan des deux parties au-dessus nous prouve finalement qu’opinion et science s’opposent point par point : l’opinion est relative et subjective, et la science se doit d’être généralisée, universellement démontrée et certaine. Dans ce cas, toute recherche scientifique, d’une vérité authentique nous amène à rejeter toute opinion.

Néanmoins, retenons que pour arriver à une vérité, il faut partir d’une opinion, d’une hypothèse incertaine : la méthode mathématique se nomme la démonstration, au sens large du terme la démonstration est l’action de vérifier une hypothèse. Autrement dit, le point de départ de toute recherche est l’opinion relative : de sorte que la raison et la réflexion ont pour rôle d’analyser et critiquer ces opinions et ensuite de mener un raisonnement logique pour arriver à une vérité.

Il faut aussi prendre en compte que c’est grâce à la diversité des opinions que l’on arrive parfois à des vérités certaines. Par exemple, autrefois les Hommes affirmaient que la Terre était plate. Cependant, Christophe Colomb et Galilée avaient de différentes opinions (on peut ici parler d’opinions car la vérité n’avait pas encore été découverte) jusqu’à ce que Galilée prouve que la Terre est bien ronde.

...

Télécharger :   txt (8.2 Kb)   pdf (42.3 Kb)   docx (13.3 Kb)  
Voir 5 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club