Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Les échelles de gouvernement dans le monde de la fin de la Seconde Guerre mondiale à nos jours

Par   •  17 Mai 2018  •  1 591 Mots (7 Pages)  •  216 Vues

Page 1 sur 7

...

2. La gouvernance mondiale depuis la fin du système

2 .1 La crise des années1970

Début 1970, économie américaine inspire - confiance. Convert° systématique des partenaires des États-Unis du $ en or → fléchissement des réserves d’or 1971, président Nixon suspend convertibilité du $ en or, puis le dévalue. Monnaies deviennent fluctuantes et en 1976, les Accords de Kingston (Jamaïque) consacrent l’avènement des changes flottants. Pays développés , baisse de la compétitivité : bcp FTN fabriquent produits chez les "Dragons" (Corée du Sud, Taïwan, Hong-Kong, Singapour). Situation aggravée par deux chocs pétroliers de 1973 et 1979 : inflat° + chômage augmentent .

2.2 Les politiques libérales et le recul de la coopération internationale

Créat° du G7 pr combattre la crise par les 7 États les + industrialisés + adoptent politiques éco divergentes donc difficile de maintenir une gouvernance économique mondiale. Adopt° de recettes classiques pour certains pays (France) (le "Stop and Go"). Rejet des thèses keynésiennes + applicat° d’ dées libérales de l’école de Chicago pour certains pays (RU dirigé par Margaret Thatcher + USA dirigés par Ronald Reagan Baisse dépenses publiques, impôts des + riches et des entrepsies + baisse des avantages sociaux des salariés + impose flexibilité de l’emploi → Pour relancer la croissance et attirer les IDE des FTN. Des lois antisyndicales sont votées. Gouvernements libéraux se lancent ds politique dérégulation : supress° des contrôles imposés au secteur financier après crise 1930. Financiarisat° de l’éco échappe au contrôle des Etats. Rôle croissant des agences de notation car notent dette des entreprises et États. Situation critique des pays en développement : bcp endettés av lancement des program de dévelop. Effondrement des cours matières premières → Faillite de certains pays, ex : Amérique du Sud. FMI apporte des fonds +impose réformes brutales (les "Plans d’Ajustement Structurels") → pauvreté et violences.

2.3 La mondialisation et ses conséquence

Début années 1990, généralisat° du modèle capitaliste av disparit° quasi-totale du communisme. Baisse des tensions politiques et hausse du commerce mondial. 1995, GATT remplacé par l’OMC : organisat° av attributions + vastes : s’occupe de l’industrie, l’agriculture, des services, propriété intellectuelle (brevets)+ veut promouvoir une new gouvernance,dévelop durable, amplifier commerce , éviter guerres commerciales, lutter contre la pauvreté ds pays du Sud. Mais, act° l’OMC entravée par naissance des un° régionales (UE, ALENA, MERCOSUR) + préférence des pays développés pour accords bilatéraux. OMC critiquée par altermondialistes qui organisent grd rassemblements lors des sommets du G8 ou de l’OMC (à Seattle en 2000).

Mondialisat° ne profite pas aux pays les + pauvres car pays riches ferment leurs marchés agricoles + subventionnent leurs agricultures. Mais favorise les pays émergents (Chine, Brésil. . .) qui obtiennent la création du G20 → poids augmente au FMI.

2.4 Lacrisede2007-2008

En 2007, nouvelle secousse qui touche éco mondiale. Usa, les banques ont accordé bcp crédits immobiliers (à taux variables) à des ménages modestes, créances ensuite titrisées mais devant montée des taux, les ménages cessent de payer leurs échéances, →crise immobilière et bancaire. Crise prend une dimens° mondiale avec la faillite de la Banque Lehman Brothers en 2008. Pour éviter assèchement du crédit et des faillites bancaires, tous États, empruntent bcp sur les marchés financiers pour renflouer les banques et financer plans de relance. Malgré lourdes erreurs payées par contribuables, cadres dirigeants des banques ne renoncent pas à leurs énormes bonus. Crise révèlatrice des excès de la mondialisation financière. États obligent banques à augmenter fonds propres (accords de "Bâle III"). Etats combattent l’évasion fiscale et paradis fiscaux. Barack Obama oblige la Suisse à lui livrer les noms des fraudeurs américains.

USA : Réserve fédérale met en place une politique de Quantitativi- sing : imprime bcp billets pour financer dette publique + fournir des liquidités aux entreprises.

Europe : Allemagne refuse que la Banque Centrale Européenne (la BCE) achète de dette publique et impose une austérité totalement contre-productive : chômage ne baisse pas, les déficits continuent d’augmenter , partis anti- européens se renforcent. 2012, Mario Draghi, président de la BCE, opte pr politique monétaire + accommodante notamment pour combattre la menace déflationniste.

UE touchée par crise grecque ; av déficit très largement supérieur aux critères de Maastricht → cessation de paiements. Ses partenaires annulent grd partie de sa dette en échange de réformes (lutte contre la fraude fiscale. . ) mais en 2015, le problème grec reste entier.

Conclusion : Après WWII, ts États prennent conscience de nécessité d’1 gouvernance éco mondiale. 1944, mise en place d’un système qui favorise surtout pays occidentaux. Ce système vole en éclat ds années 1970 sans être remplacé. Monde reste fracturé par nombreux déséquilibres (immensité de la pauvreté, atteintes croissantes à l’environnement. . .). La libéralisat° des éco et dominat° de la finance → bulles financières et des crises de + en + dévastatrices. Gouvernance mondiale est plus que jamais nécessaire.

Ouverture : Depuis 1944, la gouvernance économique mondiale a

...

Télécharger :   txt (11 Kb)   pdf (79.7 Kb)   docx (574.1 Kb)  
Voir 6 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club