Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Analyse de la crise des opioides

Par   •  26 Octobre 2018  •  1 979 Mots (8 Pages)  •  80 Vues

Page 1 sur 8

...

Une fois qu’un individu commence à consommer ces produits dérivés de l’opium, il est très difficile pour lui d’arrêter car ils créent une dépendance physique et les gens y prennent goût. Cela devient alors un besoin pour eux. Lorsque l’on consomme du fentanyl, par exemple, le médicament va rejoindre nos récepteurs opiacés qui sont responsables de comment nous nous sentons émotionnellement et physiquement[19]. Quand le médicament se lie à ces récepteurs, le cerveau sécrète de la dopamine et puis on en consomme, plus on en veut. C’est un cercle vicieux. Malheureusement, puisque les opioïdes sont des médicaments hautement addictifs, la surprescription, comme discutée plus tôt, provoquera une plus grande demande en opioïdes chez les trafiquants puisqu’une fois la prescription terminée, le seul moyen pour les consommateurs d’en avoir à nouveau, c’est de s’en procurer dans les rues. «Certaines personnes sont devenues accros à ces médicaments et se sont par la suite tournées vers l’héroïne et d’autres opiacés illicites. Les intéressés se procurent plutôt leur fentanyl via un dealer que via un médecin[20].» Comme c’est très addictif, le client en redemande et il y a de plus en plus de personnes dépendantes.

3. Conséquences de l’augmentation de la consommation

L’augmentation de la consommation générale de fentanyl et opiacés implique évidemment l’augmentation des importations de ces drogues de synthèse dans les différents pays de l’Occident, principalement en Amérique. Effectivement, plus la demande en opiacés augmente, plus le réseau de distribution s'élargit. Partant majoritairement de la Chine et faisant ensuite le tour du monde passant par le Mexique, ce réseau se développe et comporte de nombreux avantages pour les «dealers». La Chine, le principal acteur de ce vaste réseau, vend «des produits liés au fentanyl peu ou pas réglementés en Chine ou au niveau international – par exemple des analogues, des précurseurs et des pastilleuses, les machines qui compactent les poudres et produisent les pastilles.»[21] À partir des ces matières premières, les trafiquants sont en mesure de faire du profit de façon exponentielle. Effectivement, la hausse des opioïdes sur le marché noir est très rentables pour les trafiquant puisque le coût de production du fentanyl, par exemple, est environ 1000 fois moins élevé que le prix de vente[22]. Alors, selon moi, le fentanyl a, en quelque sorte, révolutionné le trafic de la drogue car comme une très petite quantité est nécessaire pour pour être intoxiqué, il est facile à expédier et presque n’importe qui peut en acheter. Plus les paquets à expédier sont petits, plus ils sont faciles à dissimuler et plus les chances de se faire prendre diminuent. Cela a donc un effet d’entraînement sur le marché car les trafiquants veulent le développer davantage et faire de plus en plus de profits.

Le fentanyl est tellement toxique qu’une dose de 2 milligrammes pourrait être suffisante pour entraîner la mort chez un adulte. Effectivement, cette drogue constitue un danger grandissant pour ses consommateurs puisque qu’elles se vendent de plus en plus dans les rues et «les comprimés clandestins de fentanyl, fabriqués dans des laboratoires de brousse, entraînent les consommateurs dans un véritable jeu de roulette russe. Le dosage est inégal et certains comprimés vont excéder la dose mortelle, qui est de deux microgrammes».[23] En 2016, au Canada, on dénombre 1000 cas de morts liées à ces anti-douleurs[24]. Les récepteurs opiacés qui entrent en contact avec la médication et envoient un message au cerveau de ralentir. Voilà ce qu’il ce produit:

Cette respiration lente et agonisante peut se poursuivre pendant 30 à 40 minutes après la prise d'opioïdes. La respiration va diminuer les concentrations d'oxygène qui vont être distribuées au cerveau et au coeur, ce qui peut causer une mort cellulaire tant au cerveau qu’au niveau du coeur. Ce dernier va arrêter de battre et, éventuellement, on aura la mort cérébrale. (FAIRE SUR FKG WORD)

Donc, ces produits sont très dangereux pour notre santé et peuvent avoir des très mauvais effets sur notre corps. Avec l’augmentation de la consommation d’opioïdes, nous verrons de plus en plus de cas d’overdoses dans nos hôpitaux. Il y aura de plus en plus de décès liés à leur consommation. Heureusement, il existe une antidote, le naxolone, qui annule les effets de l’overdose et prévenir le décès. Il y a aussi un traitement contre la dépendance crée par ces produits mais, malheureusement, seulement 10% des personnes qui en auraient besoin y aurait accès[25].

La hausse de la disponibilité des opioïdes ainsi que leur consommation peut avoir des conséquences très néfastes sur les consommateurs mais aussi sur les enfants des femmes toxicomanes ou qui consomment durant leur grossesse. Il arrive effectivement que des femmes se fassent prescrire des opioïdes pour soulager leur douleur en raison du douloureux processus que représente la grossesse ou encore des mères toxicomanes qui continuent leur consommation lors de la grossesse. Cependant, ce n’est pas sans conséquences. Ces mères mettent leurs enfants à risque d’overdose[26]. L’infirmière en chef du département des soins intensifs en néonatologie de l’Hôpital Einstein explique qu’ « entre 4 et 6 heures suivant la naissance, les bébés commencent à trembler, ils pleurent, ils sont inconsolables. Ils commencent à ressentir les symptômes du sevrage parce qu’ils sont séparés de leur source que représente la mère.[27]». Donc, une hausse de la consommation globale des opiacés mènera probablement à une augmentation des cas de mères toxicomanes et donc d’enfants toxicomanes nés. Ce serait une situation problématique puisque ces enfants qui naissent en sevrage ont besoin de beaucoup de réconfort et dans les cas de mères toxicomanes, il arrive souvent qu’elles ne soient pas en mesure de s’en occuper et doivent les mettre en adoption[28]. Alors, cela a un impact très important sur le développement de l’enfant en question.

CONCLUSION

Une crise se définit comme étant une «situation de trouble, due à une rupture d'équilibre et dont l'issue est déterminante pour l'individu ou la société».[29] Selon moi, nous pouvons définir l’explosion du nombre de consommateurs d’opioïdes comme une situation trouble qui vient briser l’équilibre de la santé publique. Alors je crois effectivement que l’augmentation critique de la consommation des opioïdes, le fentanyl principalement, pourrait-elle mener à une crise en Occident.

On

...

Télécharger :   txt (13.4 Kb)   pdf (58.3 Kb)   docx (16.1 Kb)  
Voir 7 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club