Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Quelques réquisitoires contre la guerre

Par   •  28 Octobre 2017  •  2 145 Mots (9 Pages)  •  74 Vues

Page 1 sur 9

...

2. Une vision pessimiste de la guerre

- La Bruyère semble envisager la guerre comme un mal inévitable : les indicateurs temporels insistent sur la pérennité et la réitération des faits : « dans tous les siècles », « toujours », « de siècle en siècle », « De tout temps »

- Il n'envisage la paix que dans une construction hypothétique qui relève de l’irréel du passé (mais avec une proposition principale à l'imparfait et non au subjonctif plus-que-parfait) donc présentée comme n'étant pas advenue : « Si, content du sien, on eût pu s'abstenir du bien de ses voisins, on avait pour toujours la paix et la liberté. »

La Bruyère cherche à nous convaincre en illustrant son propos, grâce à un éloge funèbre, pour nous le rendre sensible. Il nous convainc en affirmant clairement sa réprobation des guerres de conquête et en menant une réflexion pessimiste sur la guerre et l'homme. Ainsi, il pose le problème de la cessation de la guerre.

DAMILAVILLE, ARTICLE "PAIX", L'ENCYCLOPÉDIE, 1750-1772.

→ Contextualisation : 18e siècle : Le siècle des Lumières. (= mouvement philosophique, culturel et scientifique d'intellectuel en Europe.) L'Encyclopédie : Sous titre = Dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers.

= Un projet extrêmement ambitieux puisqu'il cherche à couvrir tous les champs du savoir pour les offrir à ses lecteurs.

→ Résumé du texte : Il s'agit d'une dénonciation de la guerre. Et il dresse un éloge de la paix.

→ Pistes d'étude : - Registre épidictique : éloge de la paix et blâme de la guerre.

DAMILAVILLE, ARTICLE "PAIX", L'ENCYCLOPÉDIE, 1750-1772.

-

Comment cet extrait s'inscrit-il dans le projet des Lumières ?

- Un passage didactique

1. L'apparence d'une définition

- Un article qui semble descriptif : verbe « être » qui indique une définition : « la guerre est […], c'est » + présent de vérité générale

- Un article qui semble objectif : pas de trace de la première personne

2. L'image médicale : une volonté didactique

- Assimilation de la nation à un « corps politique », qui permet de filer cette métaphore grâce au champ lexical de la médecine : « santé », « vigueur », « force », « membres », « plaie profondes » et « guérir ». Cette métaphore filée vient illustrer, rendre sensible l'idée que la guerre est un état anormal pouvant, comme la maladie, conduire à la mort.

- II.Une dénonciation de la guerre

1. Une prise de position nette …

- Une opposition systématique des conséquences de la paix et de la guerre :

- « donne de la vigueur aux empires » vs « les lois sont forcées de se taire à la vue de la licence qu'elle introduit »

- « favorise la population » vs « rend incertaines la liberté et la propriété des citoyens »

- « favorise […] l'agriculture » vs « les terres deviennent incultes et abandonnées »

- « favorise […] le commerce » vs « trouble et fait négliger le commerce »

2. … guidée par la recherche du bonheur

- Mise en valeur du postulat qui guide l'extrait (« le bonheur, qui est le but de toute société ») par son placement au milieu du paragraphe)

Cet extrait s'inscrit donc bien dans le projet des Lumières. Parce qu'il s'agit d'un passage didactique qui permet sous la forme d'une définition illustrée par une image de faire progresser les connaissances. D'autre part il défend les idéaux des Lumières en dénonçant la guerre au nom du bonheur et de la liberté de tous.

-

VOLTAIRE, CANDIDE, CHAPITRE 3, 1759

→ Contextualisation : 18e siècle = les Lumières

1756-1763 : guerre de sept ans en Europe → enrôlements forcés, massacres de population. (enrôlements : personne obligée de s'engager dans l'armée)

- Voltaire : 1694-1778. C'est un auteur des Lumières particulièrement engagé qui fut embastillé. Ses œuvres les plus connues : Lettres philosophiques, Candide ou l'optimiste, Zadig …

- Candide = conte philosophique, dans lequel nous suivons l'histoire d'un jeune homme naïf confronté à la présence du Mal sur terre. Après avoir été expulsé brutalement du château dans lequel il a vécu une jeunesse protégée, Candide part à la recherche de sa bien-aimée à travers le monde entier.

→ Résumé : Dans cet extrait Candide est en Bulgarie il est confronté à la guerre entre les Bulgares et les Abares car il a été enrôlé de force. Il est pour la première fois confronté à la présence du Mal sur terre.

→ Pistes d'étude : La vision qui est donnée des massacres.

→ Plan :

- I. Une valorisation ironique de la guerre

1. La vision positive de Candide

2. Les distorsions : le regard du narrateur

II. Un peintre à charge des massacres

1. Des éléments satiriques

2. Mise en valeur de l'horreur de la guerre

→ Problématique :

Comment Voltaire dans cet extrait cherche-t-il à nous persuader de l'horreur de la guerre.

→ Conclusion :

Dans cet extrait Voltaire cherche à persuader en s'adressant à nos émotions pour nous faire partager sa vision négative de la guerre. En effet il passe par

...

Télécharger :   txt (13 Kb)   pdf (102.6 Kb)   docx (575.7 Kb)  
Voir 8 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club