Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Le travail des enfants et l’exploitation.

Par   •  6 Novembre 2017  •  1 199 Mots (5 Pages)  •  157 Vues

Page 1 sur 5

...

de leur double statut de soldat et d’enfant. Elle montre à la fois les armes et le jeu, rappelle le sort de centaines de milliers d’enfants qui sont des soldats et non plus des enfants. La réflexion et/ou l’émotion suscitées doivent conduire à l’action. Enfin, nous retrouvons le poème « Melancholia » où l’auteur démontre les conditions déplorables des enfants dans le monde usinier pour faire avancer l’industrialisation. Dans le texte, le poète décrit le travail répétitif, difficile et dangereux du travail industriel de l’époque. Il utilise des personnifications bien choisies pour décrire et comparer les machines à des monstres avec des attraits humains. Il anime ces machines pour leur donner un caractère sinistre et funeste. Victor Hugo veut attirer l’attention sur les enfants exploités et maltraités pour faire avancer l’industrialisation de la France au XIXe siècle. Il est préoccupé par ce problème social, car d’après lui, la jeunesse est précieuse et elle ne devrait pas être gaspillée dans une usine au nom du progrès et du profit, mais surtout, l’enfant ne devrait pas être traité comme une machine au profit des hommes. Les enfants sont trop naïfs et inexpérimentés, ils ne comprennent assurément pas ce qui leur arrive, donc ils ne peuvent rien faire contre les hommes qui les exploitent.

Les causes et les conséquences de ce problème

L’exploitation des enfants est faite selon divers critères qui divergent selon les différents contextes qui sont associés aux enfants.

En effet, le critère socio-économique est majoritairement le plus représentée et principalement due à la pauvreté. Dans les pays moins avancés ou peu développés, les enfants touchés par la pauvreté se doivent de travailler afin de pouvoir gagner assez d’argent pour tout juste aider à nourrir sa famille voire pour survivre. Les enfants se retrouvent donc à faire des travaux pénibles que souvent les adultes s’abstient de réaliser comme on peut le constater dans la photographie de Marie Dorigny, prise dans la briqueterie en Colombie où ces enfants, se suivent l’un derrière l’autre en portant des briques ayant l’air triste fatigué, maigre et non souriant comme l’est un enfant normalement. Dans le poème de Victor Hugo, il pense aux conséquences que peut entraîner ce travail injuste de façon à montrer le ridicule que commettent les adultes envers les enfants. Il insiste aussi sur le fait que les jeunes travailleurs appellent à l’aide mais que tout le monde reste passif face aux cris de détresse. « Melancholia » contient un message que Victor Hugo veut faire passer : la surdité des hommes par rapport à l’esclavage de cette époque. Ce travail est usant et cela les mènerait à la mort ou bien à un état d’épuisement général si personne n’intervient pour éviter le chaos.

Pour conclure, en effet il existe différentes formes d’exploitation des enfants. A travers celles-ci, plusieurs maux en découlent, notamment sur le plan physique et moral puisque les enfants ne sont pas adaptés à ce genre de pratique. On se rend compte à travers le poème de Victor Hugo datant du XIXème siècle, que les pratiques citées sont toujours d’actualité au XXIème siècle. Malgré l’abolition de l’esclavage, l’exploitation des enfants est la continuité de celle-ci. Ce qui nous amène à nous demander s’il serait possible d’imposer des restrictions qui contraindraient réellement les exploitants à stopper ces pratiques, afin d’y remédier.

...

Télécharger :   txt (7.3 Kb)   pdf (71.3 Kb)   docx (11.1 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club