Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Dissertation sur le théâtre

Par   •  19 Juin 2018  •  1 544 Mots (7 Pages)  •  200 Vues

Page 1 sur 7

...

Pour commencer la comédie, comme le dit la définition du dictionnaire est un genre littéraire, théâtral, cinématographique et télévisuel fonctionnant sur le registre de l'humour. Il a donc pour but de provoquer le rire cher le spectateur. Pour cela, l'auteur utilise tout au long de la pièce de théâtre des outils propres à ce genre appelé comiques. Il en existe plusieurs : situation, langage, caractère, répétition, geste, mœurs… Mais nous allons en développer seulement quatre.

Tout d'abord le comique de geste. Au théâtre joue de la présence physique des interprètes cet à dire que l’acteur comique multiplie les mimiques, parfois les grimaces ; les habits ridicules et les accessoires extravagants, de plus, souvent les coups de bâton et les gifles sont présents. Comme dans Les Fourberies de Scapin lorsque ce dernier donne des coups de bâton à Géronte, mais également dans L'Avare avec la succession de mimiques tantôt un air sévère, tantôt un air gai rythmant l'échange entre Frosine et Harpagon. Le comique de geste permet donc de faire rire le spectateur tout comme le comique de mots.

Le comique de mots peut naître de déformations de mots, de prononciations inhabituelles, de langages inventés ou tout simplement d’une façon de parler qui est exagérée. Dans L'Avare de Molière on retrouve une exagération avec la phrase : « je me meurs, je suis mort, je suis enterré » que prononce Harpagon lorsqu'il découvre que son argent n'est plus là. Mais également dans le texte C de notre corpus. En effet la répétition de « Monte ! » de Cyrano, contraint à dicter à Christian l’attitude à adopter, l’expression « animal » pour désigner Christian qui contraste avec l’éloquence amoureuse de Cyrano lorsqu’il s’adresse à Roxane.

Un autres des ressorts essentiels de l'humour est le comique de répétition. C'est un procédé littéraire utilisé pour faire rire le spectateur. En effet la répétition d'une phrase, d'un geste, ou encore d'une situation peut amener à faire rire. Par exemple dans Le Bourgeois Gentilhomme, M. Jourdain protagoniste de l'histoire répète presque sept fois de suite « Monsieur le Philosophe. ».

Pour finir le comique de situation permet également de faire rire, cet effet comique est produit par la situation d'un personnage dans l'histoire racontée ( surprises, rebondissement, coïncidence, quiproquo…) ; il est présent ici dans nos trois texte. En effet, Don Juan dans le texte de Molière se retrouve dans une situation délicate. Au milieu de deux femmes à qui il a promis la même chose, Don Juan se trouve dans un situation compliquer car les deux femmes veulent se parlées, et si cela arrivais son « petit manège » serais mis au grand jour. Dans le deuxième texte qui est : Mariage de Figaro, Le Comte pense parlé à Suzanne mais se trouve en réalité face à ça femme La Comtesse. Puis pour finir avec les textes de notre corpus nous observons le même phénomène dans Cyrano de Bergerac d'Edmond Rostand, Roxane pense entendre une déclaration d'amour venant de Christian alors qu'elle viens en réalité de Cyrano.

La comédie par différents moyens d'écriture arrive donc à faire rire le public mais également à lui faire passé un message, le faire réfléchir et lui passé un morale.

Deuxièmement, la comédie n'as pas un seul but, elle fait peut être rire mais parfois critique la société, en effet par ses pièces l'auteur peut se permettre de critiquer la société de son époque comme le fait Molière dans L’École des Femmes en dénonçant la bourgeoisie, tout comme il dénonce les riches de son époque dans L'Avare. Lorsque la comédie ridiculise toute une catégorie de personnes il s'agit alors d'une comédie de meurs de plus pour critiqué et dans un but argumentatif les auteurs utilisent se qu'on appel : l'ironie. C'est une figure de style où l'on dit le contraire de ce qu'on veut faire entendre ; on la retrouve donc dans de nombreux texte comme Candide ou encore dans l’article Torture, Voltaire, en tant que philosophe, ne peut pas défendre une telle pratique même s’il se plaît à en vanter les avantages, cela n’est qu’un masque pour mieux la dénoncer et montrer en quoi elle est révoltante. Il parle au nom des tortionnaires pour mieux les condamner par le discernement du lecteur.

https://www.ladissertation.com/Litt%C3%A9rature/Litt%C3%A9rature/LE-RIRE-AU-TH%C3%89ATRE-N'A-T'IL-QU'UNE-FONCTION-DE-123114.html

http://www.etudes-litteraires.com/forum/topic4022-quelles-sont-les-differentes-fonctions-de-la-comedie-et-du-comique.html

...

Télécharger :   txt (9.5 Kb)   pdf (52.8 Kb)   docx (14.3 Kb)  
Voir 6 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club