Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

L’INVENTION DE LA CITOYENNETÉ DANS LE MONDE ANTIQUE

Par   •  11 Février 2018  •  815 Mots (4 Pages)  •  127 Vues

Page 1 sur 4

...

au moment de son apogée du II siècle après J.-C.,

tout le tour de la Méditerranée (5000 km × 2500km). Il ne s’agira pas d’étudier la citoyenneté pendant la totalité de la période impériale mais seulement dans les trois premiers siècles de son

er ème

existence : du I au III siècle après J.-C., époque où la citoyenneté s’élargit considérablement.

Problématique : Quels sont les ressemblances et les différences entre la citoyenneté athénienne

ème ème er aux V et IV siècles avant J.-C. et la citoyenneté romaine des I

et III

ème

siècles après J.-C. ?

I. Citoyenneté et démocratie à Athènes aux Vème et IVème siècles avant J.-C. A. Citoyens et non-citoyens à Athènes

Doc. 2 page 42 : « Les conditions d’accès à la citoyenneté »

Consigne : Identifiez le document puis relevez les conditions permettant d’être citoyen à

ème

Athènes au IV

siècle avant J.-C. Déduisez-en qui ne peut pas être citoyen.

Ce document est un extrait du livre XLII de la Constitution d’Athènes, ouvrage de réflexion

politique sur le système démocratique athénien, rédigé par le philosophe grec Aristote. Il a

ème

vécu au IV

siècle avant J.-C. donc il a connu ce régime politique. L’extrait expose ici les

conditions permettant d’obtenir le statut de citoyen à Athènes au IVème siècle avant J.-C.

L’extrait rappelle les conditions d’accès à la citoyenneté athénienne. Il faut d’abord être né

« d’un père et d’une mère athénien » (on dirait aujourd’hui qu’il faut avoir la « nationalité »

athénienne, expression et concept qui n’existent pas à l’époque). De plus, il faut « inscrit » sur

une liste des citoyens « à l’âge de 18 ans » (on dirait aujourd’hui qu’il faut être majeur). Il

faut également être « de condition libre » (c’est-à-dire ne pas être esclave) et « de naissance

légitime » (c’est-à-dire l’enfant d’un couple légitime et marié). Enfin, les futurs citoyens

doivent avoir suivie « l’éphébie » (nom du service militaire dans l’Athènes antique) pendant

une durée de « deux année ». Une dernière condition n’est pas mentionnée dans le texte tant

elle paraît évidente à l’époque : il faut être un homme.

 Par conséquent, quatre catégories de personnes sont exclues de la citoyenneté : les étrangers

(que l’on appelle les « métèques » à Athènes à l’époque), les femmes (quel que soit leur âge),

les mineurs et les esclaves. À Athènes, les conditions d’accès à la citoyenneté

...

Télécharger :   txt (5.3 Kb)   pdf (45.3 Kb)   docx (12.4 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club