Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

ANALYSE D’UNE SITUATION D’APPRENTISSAGE

Par   •  12 Juin 2018  •  3 003 Mots (13 Pages)  •  227 Vues

Page 1 sur 13

...

Pour Line, la gestion du temps est un premier obstacle. C’est une barrière situationnelle. Elle a dû s’arranger avec son employeur pour sortir plus tôt le lundi soir afin d’arriver à 18h pour son cours. Un deuxième obstacle situationnel, pour Line, est l’éloignement géographique du lieu de formation. En effet, la participante réside sur la Rive-Sud de Montréal alors que le centre de formation est situé dans le quartier Saint-Michel de la mégalopole. Pour contourner la difficulté, elle fait le maximum du chemin de retour en métro et s’arrange avec son conjoint pour que celui-ci vienne la chercher en voiture à la station de métro Longueuil. Line a un problème de rhumatisme au bras droit, cependant, le centre de formation ne fournit pas de sièges et bureaux ergonomiques ce qui a pour conséquence d’intensifier les douleurs sur le poignet droit à la fin de la séance d’apprentissage. Elle rouspète auprès du responsable du centre pour qu’il lui fournisse un bureau ergonomique. Cette absence de moyens organisationnels est une barrière institutionnelle. Peu s’en faut pour que Line abandonne la formation. Heureusement, à la deuxième séance, le directeur du centre s’arrange pour lui fournir un bureau et un siège ergonomique.

Dans le cas de Murielle, les obligations familiales sont une barrière situationnelle à la formation du soir. Même si Murielle préfère la formule des cours du soir pour ne pas empiéter sur les heures de son travail, elle choisit les cours de jour afin de libérer ses soirées pour pouvoir avoir tout le temps de chercher son enfant à l’école et de vaquer à ses obligations maternelles. Des services de garde au centre auraient pû lui faciliter l’inscription en formule du soir. Ainsi, l’absence de service de garde dans le centre constitue une barrière institutionnelle.

Pour Denis, la précarité de la vie et le processus de recherche d’emploi sont des barrières situationnelles. Il complète le cours de Photoshop pendant quatre séances mais à la deuxième formation de Flash, il ne suit qu’une séance et abandonne le cours. Une proposition d’emploi lui est faite et il ne peut se permettre de la refuser. En outre, dans le groupe-classe inscrit au cours sur le logiciel Flash, il se retrouve en présence de cinq autres apprenants dans la vingtaine. Cela le décourage quand il prend conscience de leur vitesse de compréhension et de leur bon niveau de maîtrise de l’outil informatique. Ainsi, la prise de l’âge ainsi que l’appréhension et l’insécurité face à l’activité d'apprentissage du logiciel Flash constituent des barrières psychosociales au maintien en formation pour Denis.

Les conditions favorables rencontrées par les trois participants pour se maintenir en formation sont la présence du formateur-tuteur guidant l'étudiant dans son parcours et le motivant, la pertinence de la formation qui aide l'adulte à progresser dans sa vie socio-professionnelle, un accueil sympathique et chaleureux du directeur du centre de formation au début de chaque première séance de cours, une bonne diffusion des annonces des formations sur le site web du centre (www.synox.ca), une accessibilité aux ressources en ligne (logiciels et tutoriaux) ainsi que des frais d’inscription abordables.

- PERSPECTIVES DÉVELOPPEMENTALE ET ÉCOLOGIQUE

- Perspective développementale

Pour mieux comprendre la situation d’apprentissage, il est intéressant d’analyser celle-ci en nous référant aux modèles psychosociaux du développement humain. Line, Murielle et Denis se situent dans la période de vie d’âge adulte moyen. Cette période de vie concerne les personnes âgées entre 40 et 65 ans. Les caractéristiques cognitives en début de cette période de vie sont le plein potentiel intellectuel, l’aptitude à apprendre de nouvelles informations et à les mémoriser, la résolution pragmatique des difficultés et la conservation de l’intelligence. Vers la fin de cette période de vie, on observe un léger déclin du potentiel intellectuel et de la mémoire (Bee et Boyd, 2008, p.322). D’un point de vue socio-affectif, on observe dans cette période de vie une décroissance de la volonté d’indépendance, de l’individualisme et de l’affirmation de soi. Les personnes se détachent des normes sociales, deviennent plus altruistes. Du point de vue de la santé physique et du bien-être, on observe, une diminution de l’acuité visuelle et de la rapidité de réaction aux stimuli. Cela a une incidence directe sur les apprenants en conception web qui utilisent fortement leurs yeux et leurs mains pour juger des couleurs, de l’emplacement des images et textes sur une page web et se servir des logiciels d’édition de page web, d’animation 2D ou de traitement d’images numériques. Les défis et enjeux qui découlent de cette étape de la vie sont la quête de sens souvent associée à un changement de carrière professionnelle, répondre à ses besoins nécessaires de croissance et réfléchir aux projets de la «deuxième moitié de vie».

- Perspective écologique

Les systèmes du modèle écologique de Bronfenbrenner sont l’ontosystème, le microsystème, le mésosystème, l’exosystème, le macrosystème et le chronosystème. L’ontosystème est relatif aux caractéristiques, aux états, aux compétences, aux habiletés ou déficits d’un apprenant. Le microsystème englobe les influences de la famille, du travail, du groupe religieux, de l’école, du quartier et des amis sur l’individu. Le mésosystème tient compte des relations et interactions entre les microsystèmes. L’exosystème tient compte des liens entre deux milieux dont un n’est pas le milieu de vie immédiat de l’apprenant. Il peut s’agir de tenir compte de l’influence des organismes gouvernementaux ou du système de santé ou du système économique et politique ou des médias ou des pratiques commerciales sur son milieu immédiat. Le macrosystème concerne, lui, les valeurs, les normes et croyances sociétales, la culture et le système scolaire.

Les éléments des systèmes du modèle écologique qui influencent l’apprentissage et l’évolution des trois participants cités plus-haut, sont :

- l’aide du conjoint (microsystème);

- avoir une connaissance basique de l’outil informatique avant de débuter les formations (ontosystème);

- la curiosité, la soif d’apprendre, la persévérance, le désir de croissance personnelle (ontosystème) ;

- le suivi et l’encouragement

...

Télécharger :   txt (21 Kb)   pdf (67.8 Kb)   docx (20.8 Kb)  
Voir 12 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club