Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Tp Hémolyse

Par   •  21 Octobre 2017  •  2 084 Mots (9 Pages)  •  556 Vues

Page 1 sur 9

...

rouge pas de cellules 315 8,007 18,9

Glycérol limpide culot absent surnageant rouge pas de cellules 315 8,007 29

Plasma 315 8,007

Calcul de l’osmolarité du plasma et sa pression osmotique :

Osmolarité du plasma = osmolarité d’une solution de NaCl à 0.92‰.

C= cm/M CNacl = 9.2/(58.5.〖10〗^(-3) ) =157.26 mM

Osmolarité = 2×157.26 = 315mosmol/L

Π = R × T × C = 0.082 × 310 × 0.315 = 8.00 atm

L’osmolarité du plasma est donc de 315 mosmol/L et sa pression osmotique de 8 atm.

Nous allons calculer l’osmolarité, la pression osmotique et la concentration massique de chaque tube.

Exemple pour NaCl 9‰ :

Osmolarité = molarité × nombre de particules

9/58.5 = 0.15 m

Osmolarité = 0.15 × 2 = 300 mosmol/L

Π = 0.082 × 310 × 0.308 = 7.83 atm

Exemple pour glucose :

55/180=0.306 osmol/L=306 mosmol/L

Π = 0.082 × 310 × 0.306 = 7.778 atm

Calcul de la concentration massique :

C=m/V n=C×V n=m/M m = n×M

Exemple pour l’urée et le NaCl à 9‰ :

L’urée est isoosmolaire au plasma donc l’osmolarité du plasma est de 315 mosmol/L.

n= 315.〖10〗^(-3) × 0.5.〖10〗^(-3) = 1.575.〖10〗^(-4) mol

m= 1.575.〖10〗^(-4)×60.06 = 9.4594.〖10〗^(-3) g

C= (9.4594.〖10〗^(-3))/(0.5.〖10〗^(-3) ) = 18.91 g/L

NaCl 9‰ :

n= 0.308 × 0.5.〖10〗^(-3) = 1,54.〖10〗^(-4)mol

m=1.54.〖10〗^(-4)× 58.5 = 9.009.〖10〗^(-3) g

C=(9.009.〖10〗^(-3))/(0.5.〖10〗^(-3) )= 18.018 g/l

4) Discussion.

Nous allons maintenant analyser nos résultats. Grâce à l’interprétation des observations microscopique et macroscopique, nous saurons si les hématies ont subi une plasmolyse, une hémolyse ou encore aucune transformation.

Puis nous réfléchirons sur l’osmolarité, la tonicité et la perméabilité des solutions des différents tubes.

Osmolarité :

Nous pouvons connaître l’osmolarité d’une solution grâce à l’osmolarité du plasma (=315 mosmol/L).

Hypoosmotique :

La solution est hypoosmotique lorsque l’osmolarité d’une solution et inférieur à 315 mosmol/l. Si une solution est hypoosmotique, il y a un flux entrant d’eau dans la cellule pour diluer la concentration de cette cellule. L’eau entre dans la cellule : il y a hémolyse.

Hyperosmotique :

La solution est hyperosmotique lorsque l’omoslarité d’une solution est supérieur à 315 mosmol/L. Si une solution est hyperosmotique, il y a un flux sortant d’eau de la cellule. L’eau sort de la cellule pour aller diluer la concentration de la solution où baigne la cellule. C’est un phénomène de plasmolyse.

Isoomostique :

La solution est isoosmotique lorsqu’il y a un flux global nul. Les cellules, dans notre Tp les hématies, gardent la même forme.

La tonicité :

La tonicité est la capacité de la solution à faire varier la forme de la cellule. Nous pouvons donc connaître la tonicité au plasma d’une solution grâce à l’observation microscopique qui nous renseigne sur la forme des cellules.

Ainsi :

- Si les cellules sont gonflées, la solution est hypotonique (avec hémolyse).

- Si les cellules sont crénelées la solution est hypertonique (avec plasmolyse).

- Si les cellules sont biconcaves, la solution est isotonique (cellule à l’état normal).

- Si il n’y a pas de cellules présentes, la solution est hypotonique puisque les cellules ont gonflées et explosées par la suite (hémolyse).

La perméabilité :

La perméabilité est la capacité du soluté à passer à travers la membrane. Pour déduire si le soluté est perméable ou non il faut analyser le mouvement d’eau et le comparer à la tonicité.

Maintenant nous allons analyser la situation de chaque tube :

Le tube 1 contient du sérum physiologique. Nous trouvons que cette solution est trouble avant la centrifugation, que le culot est rouge et le surnageant transparent après la centrifugation et que les cellules sont crénelées. Par ces résultats nous pouvons en déduire que les cellules sont en solution, elles n’ont pas subit d’hémolyse. L’observation microscopique nous permet de déduire que les cellules ont subit une plasmolyse. Les hématies se sont vidées de leur eau. Ce tube est le tube témoin, nous étions censés trouver que dans le sérum physiologique les hématies ne subissent ni hémolyse ni plasmolyse. La majorité de notre groupe a trouvé une plasmolyse pour ce tube, nous pouvons donc supposer que le sérum physiologique était mauvais ou que nous avons mal interprété la forme des cellules.

Le tube 2 contient une solution de NaCl à 3‰. Nous trouvons que cette solution est plutôt limpide avant la centrifugation et que le surnageant est rouge et le culot est absent après la centrifugation. De plus, notre observation microscopique nous montre que la solution présente très peu de cellules. Les cellules présentent sont gonflées. Par ces résultats, nous pouvons en déduire que c’est une situation de fin d’hémolyse. En effet, cette observation microscopique nous permet de déduire que les cellules se sont remplies

...

Télécharger :   txt (13.9 Kb)   pdf (173.3 Kb)   docx (15 Kb)  
Voir 8 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club