Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Psychologie cognitive : langage, cognition (et évolution)

Par   •  26 Octobre 2018  •  13 834 Mots (56 Pages)  •  370 Vues

Page 1 sur 56

...

Une observation générale n'est pas invalider par une observation individuel qui peut-être contraire !

Recours à des statistiques pour pouvoir généraliser :

une différence doit-être significative (notion de significativité)

une différence significative varie en taille (notion de taille d'effet)

Une observation en science est générale et ne peut être invalider par une observation individuelle.

EX : « les hommes en moyenne préfèrent les femmes plus jeunes qu'eux » :

correct au niveau de la population

peut ne pas être observé chez certains individus (ex : un homme peut préférer une femme beaucoup plus âgée que lui).

L'objectif de la science est de décrire les choses telle quelles sont mais si cela ne plaît pas à certains.

Elle peut donner des recommandations.

Vidéo de Gadsad : thématique que l'on ne peut plus abordé à la fac parce qu’elle choc (il milite contre cette idée)

Il explique que c'est un piège cognitif dans lequel beaucoup de gens académicien ou non tombe. Pourquoi chercher des contre exemple ? Parce que c'est concret, sa s'impose à notre esprit, alors que la généralité demande un effort.

Les expériences individuelles s'impose plus facilement à nous.

Derrière le général (la science) il y a donc ces contre-exemple individuelle.

→ stéréotypes (déf admise = « généralisation abusive ») : aujourd'hui il est devenu un mantra : dans les médias etc... est utiliser de façon abusive.

Tous les stéréotypes sont-il abusifs ? La généralité est abusive ?

Différencier le terme dans sa version morale et dans sa version scientifique : pour certains, bien penser ce serait ne pas penser à partir du stéréotypes (combat contre les stéréotypes).

Peut-on penser sans généraliser ? Non car notre pensée est adaptative : « les serpents sont tous dangereux » → généralisation mais il vaut mieux au cas ou l'on se fait mordre !

L'être humain pense par stéréotypes, le terme à une connotation morale aujourd'hui. On considère que ce n'est pas une pensé nuancé.

Pourquoi certains sont-il acharné sur les stéréotypes ? Parce que certains peuvent être abusives mais pas tous ! Dans quelles mesures les stéréotypes sont vrais ? → question peu abordé ! On parle du principe que le stéréotype n'est pas bien (psycho social)

Beaucoup ont une position non pas scientifique mais morale face aux stéréotypes.

Sont-il tous faux car ils ont des conséquences néfastes ?

Jussim Lee à étudier la question des stéréotypes et de leur caractère vrai ou faux. La plus grande majorité des stéréotypes sont vrais. Les stéréotypes sont un mécanisme psychologique. Pour une question de survie il faut généralisé.

Pour Jussim, le stéréotype est « un ensemble de croyance relatif aux attribus personne d'un groupe social, ils peuvent être ou ne pas être juste et rationnelle, partagé, conscient, rigide, des exagérations de différences de groupes (positif ou négatif).

La position morale est de dire :

- qualifier une opinion de stéréotype = la disqualifié !

Individu qui émet le stéréotype = possède une pensée frustre

- garder à l'esprit que seule une démarche scientifique : permet d'apporter des données qui fournissent les arguments permettent de jauger une assertion générale émise à priori est attestée ou non.

« les hommes plus que les femmes aiment la viande » vrai ou faux ? Il faut aborder les choses scientifiquement !

« les blondes sont stupides » vrai ou faux ?

Science = au lieu de se placer sur une position morale on regarde si c'est vrai ou pas (on fait une démarche scientifique)

Jussim veut analyser les stéréotypes et dire si ils sont vrais ou faux !

(Cours du 18/01 à rattraper → Léa)

Etude de Diehl et al (2016) : ils ont pris 200 personnes de 18 à 63 ans et leur ont demandé quelles été leur opinion sur prendre des photos d'un événement perso ?

→ Pas d'opinion majorité

→ Prendre des photos augmentent la joie (41%)

→ prendre des photos diminue la joie (31%)

→ Ne fait rien

Inviter aux restaurants :

Condition photo → personnes été inciter prendre des photos (3 photos au moins)

Condition sans photo (contrôle)

VD : réponse aux questionnaires

On demande la degré de joie ressentit et leur immersion (présence à l’événement)

→ Prendre des photos augmentent la joie par rapport à l'événement et l'on se sent plus engager dans l'expérience

Visite dans ville au moyen d'un bus :

Certains prenaient des photos d'autre non → même résultats, prendre des photos augmentent la joie et le niveau d'immersion

2 niveaux de réponse =

niveau de réponse personnel

niveau de réponse que l'on apprend en lisant des études scientifiques

Une étude scientifique répond à certaines question dans certaines limites mais elle contrôle certains paramètres et donne une quantification.

On cherche une généralisation

...

Télécharger :   txt (88.6 Kb)   pdf (164.6 Kb)   docx (633.4 Kb)  
Voir 55 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club