Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Méthode Snoezelen

Par   •  6 Novembre 2018  •  4 258 Mots (18 Pages)  •  74 Vues

Page 1 sur 18

...

A la suite de ce constat, l'institution a mis en place des activités adaptées aux « bezigheids-begeleiding » (handicapés intellectuels sévères). Au début les changements ont été fait surtout au niveau de l'environnement de vie immédiat, pour les inciter à bouger, se déplacer grâce à des concepts et du matériel pour stimuler leur intérêt : des mobiles, des massages, des objets musicaux, des bulles, des couvertures colorées etc.. Des éléments directement venu de la nature étaient utilisés comme stimuli tactiles. Au vu des résultats, les infirmières se sont motivées pour créer elle même de nouveaux objets. Ce sont vraiment eux les premiers objets du snoezelen. Ce sont Jan Hulsegge et Ad Verheul qui sont ceux à qui revient la création des premières offres de loisirs snoezelen pour les « bezigheids-begeleiding ».

Cette idée de stimulation de base a été conçu par ces deux hollandais car il ont su reconnaître le besoin de stimulation qu'il y avait en chaque personne handicapée, quel que soit la nature du handicap. L'intérêt que les parents des résidents ont porté à ces expérimentations a eu pour effet de leur faire découvrir de nouvelles opportunités pour leurs enfants. Ainsi l'éducation passive est devenu une source d'activités ayant pour but de créer le contact, une communication, et certains processus d'activations.

Dans ce centre de Hartenberg, le concept snoezelen n'était pas encore reconnu, c'est en parlant avec l'institution Haarendael où des activités similaires étaient pratiquées que le nom snoezelen est devenu officiel.

b. Principes de base

Le snoezelen est une pratique considérée comme non directive, ayant pour objectif de procurer du bien être à la personne qui expérimente les stimuli. La démarche consiste en l'éveil au monde extérieur grâce au corps et aux cinq sens. C'est un éveil qui permet à la personne de mieux pouvoir investir ce que l'on appelle « l'ici et maintenant », le moment présent, cela permet aussi de donner plus de corps à sa relation au réel. Le patient est accompagné d'une personne qui est là pour observer les réponses du corps aux stimuli, et pour adapter l'ambiance si nécessaire (lumière tamisée, inclinaison du fauteuil de relaxation..)

On parle souvent de « savoir -être sensoriel », de la part de l'accompagnateur envers le patient, c'est pour cela qu'il es quasi indispensable de disposer d'une salle spéciale dédiée à cet effet. La première utilisation, comme nous l'avons vu plus haut était essentiellement consacrée à la santé mentale, ensuite elle est devenu universelle et ne se destine plus exclusivement à une population précise, ni à une tranche d'âge particulière et encore moins des pathologies spécifiques.

LES DEUX POLES DEU SNOEZELEN

SNUFFELEN (sentir, explorer)

DOEZELEN (somnoler)

Pôle d'activité

Pôle de détente

Explorer sensoriellement

Câliner, détendre

Mode actif

Mode passif

Fait appel à la sensorialité et la motricité

Fait appel à l'émotion et à l'affectif

Favorise la motivation à l'action

Apporte confort, sécurité et relâchement

Être acteur

Ouverture sensorielle

Comme nous l'avons vu précédemment, le snoezelen est pratiqué dans on contexte thérapeutique car il est connu pour ses effets positifs sur les personnes aux handicaps mentaux sévères, car il est difficile de communiquer avec eux de manière traditionnelle. Le snoezelen a la particularité et le grand avantage de ne pas faire appel à la verbalisation, du moins il n'y a pas la nécessité de faire appel à la parole. Plus concrètement cela permet de soigner les personnes atteintes d'autisme profond provoquant un mutisme intense.

A la suite de quoi la pratique du snoezelen a investi plusieurs institutions. Le premier projet concrètement réalisé a été fait en 1974 au centre Haarendael, dans le service de relaxation crée à cet effet. L'idée principale qui a guidé le projet était le fait que l'apport physique au patient n'était pas le but, au contraire, il fallait privilégier la détente, le bien être et la possibilité de vivre certaines expériences. De là sont nés les objectifs principaux du projet : apporter un moment de relaxation, ressenti positif, de choix de l'activité ou de choix de passivité, tout simplement. Tous ces objectifs rejoignent ceux de la perception sensorielle. Dans ce centre de Haarendael, trois membres du personnel ont monté leur premier projet (Niels Snoek et Klaas Schenk, durant leur service civique ainsi que Rein Staps, un membre permanent). Celui-ci avait pour but de créer une atmosphère de rêve, mettant en éveil les sens grâce à de la musique, des odeurs, des objets et des lumières.

TABLEAU DE 5 SENS

VUE

Salle noire, images qui passent, miroir

OUIE

Musique (à la demande du patient)

ODORAT

Encens, huiles essentielles, bougies

TOUCHER

Bac à balle, divers objets

GOUT

Aliments avec des saveurs variés

Au vu du manque d'argent, ils ont dû être tous les trois vraiment très imaginatifs et très créatifs. Finalement le projet fût un succès, mais uniquement sur la période de service civique des deux jeunes. En effet à leur départ, par manque de personnel et de temps l'institution a mis fin au projet. Cela n'a quand même pas été vain car le centre Piusoord a repris l'idée pour la mettre en pratique. Le centre a présenté le projet sous le nom de « Snoezelen » pendant une conférence du NGBZ (Nederlands Genootshap

...

Télécharger :   txt (28.4 Kb)   pdf (82.9 Kb)   docx (27 Kb)  
Voir 17 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club