Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Le rêve selon la théorie freudienne

Par   •  6 Décembre 2018  •  1 361 Mots (6 Pages)  •  81 Vues

Page 1 sur 6

...

Ces mécanismes agissent sans qu’on en ait conscience. Dans l’appareil psychique tout circule de manière libre.

Ce sont les processus primaires qui transforment les désirs inconscients en quelque chose d’acceptable pour le conscient. La première censure agis donc en transformant la représentation source en représentation but.

A ce stade la construction du rêve n’est pas finie. Dans ce second temps la censure fonctionne encore. Les processus mis en œuvre sont les processus secondaires qui vont faire en sorte que le contenu soit plus cohérent : ils vont ranger les matériaux (arrangement et agencement).

Travail d’élaboration du rêve :

- On part du contenu latent du rêve qui a été transformé par les processus primaires (condensation et déplacement)

- Dans ce second temps les éléments sont mis en ordre, ajout de compléments (restes de la journée = restes diurnes).

- Pour finalement obtenir le contenu manifeste du rêve.

Le travail d’interprétation du rêve c’est partir du contenu manifeste du rêve pour aller au plus près du contenu inconscient (jamais exactement). Grâce aux processus primaires et secondaires, le rêve a du sens.

Destin du désir dans le rêve :

L’inconscient est plein de désirs refoulés qui cherchent à se réaliser

On trouve des contenus infantiles (désirs de l’enfance refoulés).

Les restes diurnes + désirs refoulés provoquent une tension qui permet l’élaboration du rêve (décharge partielle).

Le temps n’a pas d’influence : un refoulement arrivé à 10 ans peut s’associer à un refoulement similaire de l’âge adulte.

Freud dit que les désirs inconscients ressortant dans le rêve sont des survivants de l’enfance (ses patientes par association libre reviennent de plus en plus vers l’enfance).

Remarque : Il y a une amnésie infantile qui protège des angoisses primaires (il y a une vie fœtal : ex à partir de 7 mois l’enfant entend les bruits extérieurs).

Le contenu manifeste du rêve est une forme substitutive et provoque donc un plaisir partiel tempéré (le plaisir total est impossible). Il y a donc une tension d’insatisfaction qui va faire retourner le désir dans l’inconscient. Ce désir à nouveau refoulé va subir de nouveau les différents processus de refoulement. Par conséquent, un même rêve peut être refait plusieurs fois.

Insatisfaction est un moteur : la satisfaction totale ne donnerait pas de motif pour avancer (on avance pour remédier à nos insatisfactions).

Fonctionnement psychique :

Les restes diurnes se trouvent dans le « préconscient/conscient » (Freud). C’est une zone ou on a accès à ce qui s’y trouve mais pas totalement.

Le plaisir absolu n’est pas possible à cause de la censure. La censure fait qu’une partie reste dans l’inconscient. Si ça passe :

- Formations de compromis (rêve, acte manqué, lapsus, …) pour obtenir un plaisir partiel, substitutif.

- L’activité intellectuelle donne un plaisir tempéré.

Les 4 temps du fonctionnement psychique :

- 1er temps : inconscient qui demande réalisation absolu d’un désir inconscient

- 2ème temps : barrière du refoulement qui va empêcher la réalisation de ce désir absolu

- 3ème temps : contenu ne passant pas la barrière et relance une tension

- 4ème temps : contenu qui traverse la barrière et forme un désir partiel (formation de l’inconscient, actes involontaires, manifestations pathologiques, relations affectives)

...

Télécharger :   txt (9.1 Kb)   pdf (48.1 Kb)   docx (15.6 Kb)  
Voir 5 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club