Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Construction Européenne

Par   •  2 Avril 2018  •  47 284 Mots (190 Pages)  •  189 Vues

Page 1 sur 190

...

Ce texte faite référence aussi à la place du conflit : le but premier de la construction européenne est de mettre fin aux guerres européennes. Il faut une coopération entre les pays pour entrer dans l’Europe.

Ce qui est important est mentionné à la fin du texte : il y a un lien avec l’actualité : l’Europe ne peut pas répondre aux défis actuels et s’imposer sur la scène internationale tant que l’Europe n’a pas définit ce qu’elle est et ce qu’elle représente.

- Les origines de la construction européenne (histoire)

D’où vient l’idée d’Europe Unie ? La construction européenne du XXème siècle résulte de la concrétisation des idées depuis le XVIème siècle. Un des tout premiers ouvrages est celui de Louis Vives datant de 1526 où il préconise une union des royaumes d’Europe contre la Turquie qui s’impose en méditerranée. Puis c’est au XVIIIème siècle, avec les lumières, que l’idée d’Europe réapparait avec l’abbé de st Pierre qui explique qu’il faut unir les Etats européens pour mettre fin à la guerre ; puis Jean Jacques Rousseau qui explique que si on veut accéder à la paix perpétuelle il faut associer les Etats sur la scène internationale (comme on associerait des citoyens dans un Etat) avec des règles internationales respectées par tous les Etats. Dans cette histoire de construction, on cite aussi Kant qui publie Vers la paix perpétuelle (1795) où il explique qu’il faut unir les régimes républicains européens pour garantir la paix. Puis au XIXème siècle, en 1849, on utilise pour la première fois l’expression d’Etats Unis d’Europe par Victor Hugo (« nous ne ferons plus qu’un seul peuple, une seule famille, une seule République, le même Rhin à tous, formons les Etats Unis d’Europe »). Une étape importante dans l’idée d’histoire européenne est l’entre-deux-guerres : on veut concrétiser l’idée d’UE avec la SDN (ancêtre de l’ONU) qui a pour but de régler tout par le droit, par le juridique, pour lutter contre la loi de la jungle, contre la guerre : le droit doit permettre de maintenir la paix. On voit se développer des organisations, des mouvements qui défendent l’idée d’une fédération européenne (paneuropa). Aristide Briand est le pèlerin de la paix ; en 1929, devant la SDN, il fait un discours où il défend l’idée d’une UE (première fois que ce terme est utilisé) pour créer un lien fédéral entre les Etats. Son projet disparait avec lui au moment de la WW2 après laquelle l’idée de construction européenne va réapparaitre. Mais pourquoi après la WW2 ? Quand on voit les horreurs commises, les dégâts et les crimes, on se rend compte que les Etats démocratiques peuvent commettre les pires atrocités. Il faut changer quelque chose ensemble pour éviter que cela se reproduise. Les grands vainqueurs sont les USA et l’URSS. L’Europe se construit face à la menace du nouvel ennemi soviétique. Les Etats tels que la France et la Royaume-Uni sont détruits et doivent coopérer pour lutter contre l’URSS. C’est à partir de la WW2 qu’on va avoir les premières pierres posées pour la construction européenne.

Pendant la WW2, on voit l’idée émerger qu’on doit construire l’Europe. Par exemple, en Italie, à Milan, est créé en 1943 le mouvement fédéraliste européen. On a la même chose en France en 1944 à Lyon avec le Comité Français pour la Fédération européenne. Même en Allemagne nazie il y a eu un mouvement de résistance : le mouvement de la rose blanche qui a vite été supprimé mais pour qui il y avait l’idée de fédération européenne. C’est surtout après la WW2 que ces projets vont pouvoir se réaliser. Il faut gérer l’Europe et continuer à exister même si ce ne sont plus des superpuissants. On va petit à petit commencer à construire l’Europe.

En 1948 est signé à Bruxelles un traité de défense commune ; au départ c’est juste la France, la Grande-Bretagne et les pays du Benelux et en 1950 l’Allemagne de l’Oust et l’Italie vont les rejoindre pour donner naissance à l’UEO (l’Union de l’Europe occidentale) : c’est la première coopération militaire contre l’URSS. Cela va souder les pays européens entre eux.

En 1948 est créée l’Organisation Européenne de Coopération Economique (OECE) par 17 pays européens. Il faut coopérer dans le domaine économique car les USA ont mis au point le plan Marshall et il faut répartir cet argent pour gérer les aides de ce plan.

En 1848 est mis en place une coopération politique avec le congrès de la Haye. Ce congrès est la première grosse réunion qui réunit tous les pro-européens (ceux qui veulent construire l’Europe). Ils pensent que les Etats ont raté, la guerre est un signe d’échec : il faut construire l’Europe pour garantir la paix. Dans ce grand congrès ils veulent tous l’unité de l’Europe mais ils l’envisagent de façon différentes. Il y a 3 visions :

- le mouvement confédéraliste : ici, l’idée est de construire l’Europe tout en restant une simple coopération entre Etats. On garantit toujours la souveraineté des Etats ; càd que les décisions doivent se prendre à l’unanimité ; chaque Etat dispose alors d’un droit de véto. Churchill incarne cette idée au RU.

- le mouvement fédéraliste : cette vision va beaucoup plus loin. L’idée est de détruire les Etats Nations qui ont conduit à la guerre. Il faut créer une fédération européenne, un Etat fédéral européen : on doit avoir un congrès qui représenterait les citoyens européens. Cette conception est incarné par Altiero Spinelli en Italie. Dans la fédération européenne, les Etats perdent leur souveraineté.

- le mouvement fonctionnaliste : l’idée ici est que même si on veut une fédération européenne, cela ne va pas se faire du jour au lendemain, il faut donc y aller progressivement en intégrant certaines fonctions : on va mettre en commun certains secteurs d’activités et à force de mettre en commun on arrivera peut-être à une fédération. Il y a ici une idée d’engrenage : construction d’un marché commun mais les gens doivent pouvoir se déplacer librement et pour cela il leur faut un même niveau de diplôme, les mêmes protections de travail… Ici, on ne supprime pas tout de suite les Etats mais fonction par fonction on fait progresser l’intégration européenne.

La première pierre dans la construction européenne est la CECA qui n’a pas été choisie au hasard. En effet, elle concerne les matière premières de la guerre.

Ces 3 courants sont présents au congrès de la Haye, lancé par Churchill en 1948, où il y a 17 pays représentés. Mais en

...

Télécharger :   txt (301.5 Kb)   pdf (385.1 Kb)   docx (708.3 Kb)  
Voir 189 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club