Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Explication de texte Qu'est-ce que les Lumières ? de Kant

Par   •  13 Novembre 2017  •  1 524 Mots (7 Pages)  •  63 Vues

Page 1 sur 7

...

La référence faite par Kant de la domination politique est évidente et nous rappelle que ce texte est écrit en 1784, quelques années avant la Révolution Française, moment de l’histoire auquel le peuple justement lutta pour retrouver sa liberté, lutta pour ne plus être « mineur ».

Or, d'après Kant, la situation de « mineur » n'est pas insurmontable. L’homme dominé doit apprendre à « s'aventurer seul » même au prix de quelques chutes, au prix de quelques difficultés. Les « mineurs », comme nous le montre l’Histoire, peuvent remédier à leur servitude. Le principe essentiel de la philosophie des Lumières, dont Kant est le dernier grand représentant, est alors soulignée ici : la dignité de la personne humaine réside dans l’usage libre de sa raison et il faut éduquer les hommes à la liberté, et pour cela il faut les instruire, leurs transmettre le savoir, la connaissance, les Lumières pour qu’ils accèdent à la liberté. Dans un autre passage, Kant s'adresse directement aux mineurs: « Sapere Aude » qui signifie « Ose savoir », pour inviter chacun d’entre nous à davantage de pensée critique, à plus d’autonomie intellectuelle. Son message est clair « ose penser par toi-même et ainsi tu seras libre ». Les hommes peuvent alors parfaitement devenir responsables et « majeurs ». Kant veut inviter ici les hommes à « s'aventurer seuls » c’est-à-dire à penser par eux-mêmes : ce qui est la définition même de l’activité philosophique, qui est éducation à la liberté d’esprit, et une invitation à prendre en main leur propre existence, ce qui suppose le désir d’accéder à la démocratie : le peuple doit s’affranchir de son maître (qu’il soit politique ou idéologique) comme l’enfant doit s’affranchir de son père même si cela se fait au prix de quelques difficultés : il est vrai que l’accès des hommes à la liberté de penser contre tous les systèmes qui leur refusait ce droit, et à la liberté de se gouverner suppose une lutte longue et difficile. Mais est-ce une raison pour renoncer ? Tout le problème d’une démocratie est alors d’exiger l’obéissance des citoyens à la loi tout en préservant en même temps leur liberté.

Comme le souligne Kant dans ce texte, le chemin historique de la liberté est toujours difficile : il suppose que l’on surmonte sa propre paresse et ses échecs. Ainsi les hommes préfèrent-ils parfois la servitude volontaire mais ans doute faudrait-il cependant finir par dire que la liberté est aussi source de bonheur : l’enfant qui apprend à marcher seul est heureux de ses nouvelles possibilités, l’homme qui apprend à penser par lui-même découvre le plaisir de la libre réflexion. Kant définit ainsi les Lumières comme "sortie" de l'homme de sa situation de « mineur » et comme libre exercice de la raison. Cet exercice fera l'objet des trois critiques (Critique de la raison pure, Critique de la raison pratique, Critique du jugement) qui répondent aux trois questions fondamentales pour Kant (se ramenant à une seule « Qu'est-ce que l'homme ? » : Que puis-je savoir ?, Que dois-je faire ? Que m'est-il permis d'espérer ?

...

Télécharger :   txt (9.4 Kb)   pdf (79.3 Kb)   docx (11.9 Kb)  
Voir 6 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club