Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

L'homme sort-il nécessairement grandi de ses découvertes ?

Par   •  28 Septembre 2021  •  Dissertation  •  981 Mots (4 Pages)  •  110 Vues

Page 1 sur 4

Madeleine Levy, 1eGF

L’homme sort-il nécessairement grandi de ses découvertes ?

L’homme a toujours été un éternel insatisfait, dont le degré de perfectionnisme a largement varié au cours du temps. De la découverte du feu à celle de la 5G, toutes ont eu pour but d’améliorer une situation, qu’elle soit personnelle ou institutionnelle, futile ou déterminante. L’homme sort-il nécessairement grandi de ses découvertes ? L’adjectif “grandi” signifie, au sens propre comme au figuré “prendre de la hauteur”. Largement mélioratif, il exprime alors un sentiment de prise de maturité et de donner une meilleure version de soi. Les Grandes Découvertes du XV au XVIIe siècle ne sont pas appelées “grandes” par hasard. Mais méritent-elles vraiment ce titre ? Nous répondrons à cette question de réflexion premièrement par la négative puis par l’affirmative.

Une variante intéressante de la problématique aurait été “L’homme sort-il nécessairement grandi de la façon dont il fait ses découvertes ?”. La réponse apportée aurait sûrement fortement penché vers un “non”. L’exemple le plus frappant venant en tête est sans aucun doute celui de la découverte de l’Amérique et plus particulièrement de ses habitants. Le titre même de cette découverte est hypocrite, comment caractériser une découverte géographique quand elle a tué des milliers d’hommes derrière ? Ce qui signifiait pour les Européens le début d’un autre monde donnait fin à celui des Indiens d’Amérique. L’arrivée des colons en Amérique décrite dans Le supplément au voyage de Bougainville de Diderot avec l’utilisation des autochtones à leur profit est tout ce qu’il y a de plus petit et ne reflète en aucun cas une prise de maturité de l’homme européen. En outre, il n’y a pas seulement les méthodes utilisées lors des découvertes qui permettent de nier les fruits apportés par les découvertes de l’homme, il y a aussi certaines découvertes en elle-mêmes. Au début du XXe siècle, Robert Oppenheimer dirige la découverte et la mise au point des premières bombes atomiques, une découverte qui causa plus de 200 000 pertes en 1945, un nombre qui peut être triplé suite aux conséquences dramatiques de ces explosions sur la santé de milliers de personnes. Le désir de l’homme à vouloir se perfectionner est loin d’être entièrement positif, d’autant plus lorsque l’esprit de compétition rentre en jeu, non pas entre plusieurs enfants mais entre plusieurs états. La course à l’armement la plus connue est celle qui a eu lieu durant la guerre froide, permettant la découverte et la création de dizaines d’armes nucléaires. Moins violentes mais également dangereuses, la découverte de la cigarette, la drogue, de la restauration rapide, des sodas et des écrans ne sont également pas totalement bénéfiques à l’homme. Les nouvelles découvertes cherchent d’autant plus à faciliter notre quotidien, que ça soit les moyens de transports plus rapides, les machines à laver et les robots ménagers. Mais beaucoup d’entre elles, si elles nous font certes gagner du temps ne nous apprennent

...

Télécharger :   txt (6.3 Kb)   pdf (42.6 Kb)   docx (9.4 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club