Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

L'immortalite de l'âme

Par   •  19 Octobre 2018  •  1 341 Mots (6 Pages)  •  133 Vues

Page 1 sur 6

...

Donc l'âme de l'homme est à la fois tirée par le cheval blanc qui la dirige vers le chemin de l'équilibre et de la vérité, et tiraillée par le cheval rétif qui symbolise les passions humaines, sources de l'injustice.

Platon a distingué trois parties dans l'âme humaines, les deux premières parties étant mortelles, la troisième seule étant immortelle:

1-Epithumia "l'appétit" la partie concupiscible, le niveau désirant les envies inferieures.

2-Thumos " la colère" la partie irascible, le niveau agressif, les passions.

3-Logistikon "le raisonnable" la partie rationnelle, le niveau divin, la pensée, qui seule est immortelle.

Chaque partie de l'âme possède une vertu : la sagesse pour l'esprit le courage pour l'élément agressif et la tempérance pour l'élément désirant. Et l'harmonie de ces trois parties est la vertu de justice.

Aussi, Platon parle sur l'immortalité de l'âme qui se lie à la thèse de la migration des âmes et de leur purification après la mort. En plus, Platon a admet cinq formes d'âmes : celles des dieux, des démons, des héros, des habitants de l'Enfer et des humaines.

3-La réminiscence

D'après la théorie de la transmigration de l'âme des Pythagoriciens, Platon a expliqué notre connaissance du monde des Idées.

L'âme était dans le monde des Idées : elle a eu l'occasion de le contempler. La réminiscence de l'âme est la voie théorique qui traduit la perception de l'idéalité par l'âme .selon Platon, l'idéalité existe de façon objective pour l'âme qui se souvient de l'avoir contemplée.

Aussi, selon Platon, l'âme est dans le corps "comme dans une prison". La philosophe consiste essentiellement en l'effort, pour délivrer l'âme du corps. Cette délivrance ne viendra que d'une conversion radicale de l'âme aux idées. Donc l'âme est un être apparent aux Idées.

- Aperçu Augustinien

À son tour, Saint Augustin d’Hippone parle, dans ses confessions, de l’immortalité de l’âme. Il a une pensée qui est très marquée par le néo-platonisme mais il christianise tous les concepts. Selon lui, l’âme est une « substance douée de raison et apte à gouverner un corps ».[11] Sa patrie est Dieu lui-même.[12] Une de ses fonctions est le raisonnement selon une discipline qui se trouve toujours en elle, et s’y trouvera toujours. Il rejoint Platon dans sa considération que « ce qui est et est immuable est nécessairement toujours »[13].

Selon lui, « l’âme n’est pas l’harmonie du corps »[14], elle transcende le corps, et est supérieure à lui. Il refuse que l’âme qu’elle soit l’esclave du corps : « L'âme de l'homme, au contraire, se soustrait au corps autant qu'elle en est capable par la raison et par la science, dont nous constatons maintenant la grande supériorité sur les sens, elle goûte mieux les jouissances intérieures, et plus elle se plonge dans les sens, plus aussi elle rend l'homme semblable à la bête ».[15] Aussi a-t-il une conception dynamique de l’âme qui est tributaire de la croissance de la personne et de sa vertu, son premier souci. Inspiré de Platon, Augustin décrit un itinéraire possible de la purification de l’âme qui passe par quatre degrés différents [16] pour être prête à se tourner vers Dieu, pure et sans réserve. Cette quête de Dieu se passe par une tentative de contemplation de la vérité.

- Conclusion

Alors que Saint Augustin admet avec Platon que l’âme est immortelle et de nature divine. Je veux conclure tous ces idées par le catéchisme chrétien de l'Eglise catholique.

Pour l'Eglise " le terme âme désigne dans l'Ecriture Sainte la vie humaine ou toute la personne humain. Mais, il désigne aussi ce qu'il y a de plus intime en l'homme et de plus grande valeur en lui, ce par quoi il est plus particulièrement image de Dieu: "âme" signifie le principe spirituelle en l'homme "[17].

"Chaque âme est une immédiatement crée par Dieu-elle n'est pas produire par les parents-;elle nous apprend aussi qu'elle est immortelle: elle ne périt pas lors de sa séparation du corps dans la mort et s'unira de nouveau au corps de la résurrection finale "[18].

Enfin, après toutes les recherches qui ont été faites sur l'âme, son origine, sa destiné, sa nature, ses fonctions… est-ce que l'homme réussira-t-il à découvrir son secret profond ? Ou bien restera-t-il en recherche perpétuelle?

---------------------------------------------------------------

...

Télécharger :   txt (8.6 Kb)   pdf (51.8 Kb)   docx (15.2 Kb)  
Voir 5 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club