Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Etude de marché HABILLEMENT

Par   •  11 Janvier 2018  •  1 201 Mots (5 Pages)  •  229 Vues

Page 1 sur 5

...

En tête du classement, sept groupes leaders dominent le marché français avec des chiffres d’affaires consolidés supérieurs à 2 milliards d’euros.

Un grand nombre d’acteurs se positionnent en challengers avec des chiffres d’affaires consolidés compris entre 500 et 1700 millions d’euros.

Les suiveurs sont des enseignes/groupes réalisant un chiffre d’affaire inférieur à 500 millions d’euros.

Puis, viennent les outsiders, souvent de secondes enseignes lancées par des acteurs historiques en recherche de relais de croissance. Il peut aussi s’agir d’enseignes étrangères qui dans le cadre de leur stratégie d’internationalisation, pénètrent le marché et investissent pour la plupart les centres commerciaux.

Le marché français de l’habillement est un marché concurrentiel. (Voir annexe 3)

- Les distributeurs

Les différents circuits de distribution adoptés sur le marché sont :

- Les chaînes spécialisées avec une part de marché de 32,6%* - Les indépendants multimarques présentant une part de marché de 19,9%*. - Les chaînes de grande diffusion avec une part de marché de 14,2%*. - La vente à distance qui représente 8,5%* du marché. - Les grands magasins générant 6,8%* du marché. - Les magasins populaires qui enregistrent une part de marché de 2,9%*.

* en valeur (Voir tableau en annexe 4)

La stratégie principale de distribution du marché de l’habillement est intensive, en effet, les circuits de distribution générant le plus de ventes sont des enseignes proposant leurs produits dans un maximum de point de ventes.

III/ L’environnement

Economique : Le marché français de l’habillement est pénalisé par un environnement économique défavorable, en effet, dans un contexte de conjoncture économique difficile et d’une forte tension sur le pouvoir d’achat des ménages, les consommateurs ont réduit sensiblement les volumes d’achats (effet de volume négatif) tout en privilégiant les petits prix (effet de valeur négatif).

Technologique : Suite à la montée en puissance du e-commerce, la plupart des enseignes de modes ont développé un site marchand. Leur principal enjeu aujourd’hui, est de passer d’une stratégie e-commerce à une stratégie cross-canal dans la finalité d’instaurer une complémentarité entre les points de ventes physiques, leurs sites d’e-commerce et les smartphones et tablettes. Cette stratégie leur permettra d’entretenir une relation client optimale et efficace.

Conclusion : Le marché français du secteur de l’habillement est influencer directement par la conjoncture économique actuelle avec une baisse d’activité de 1,8% en moyenne annuelle entre 2009 et 2012 et celle-ci devrait, de fait, tourner autour de 2 % en 2013. Face à ces enjeux, les acteurs du marché s’organisent en développant de nouvelles stratégies commerciales.

Annexe N°1 : Données INSEE

[pic 1]

Annexe N°2 : Les différents segments de produits

Globalement

Part du marché (en valeur)

Evolution du CA entre 2009 et 2012

Habillement femme

50,8%

- 2,4%

Habillement Homme

32,3%

- 0,8%

Habillement Enfant

16,97%

-1,6%

En détail

Part du marché (en valeur)

Evolution du CA entre 2009 et 2012

Prêt-à-porter femme

24,5%

-2,2%

Habillement enfant

16,9%

-1,6%

Prêt-à-porter homme

16,5%

-0,4%

Petites pièces femme

14,1%

-3,1%

Petites pièces homme

12,6%

-1,1%

Sous-vêtements et chaussures femme

12,2%

-2,0%

Sous-vêtements et chaussures homme

3,3%

-1,0%

Annexe N°3 : Les producteurs du marché français de l’habillement

Les enseignes leaders sont:

CA total 2012 (en millions d’€)

Inditex

15 946

H&M

13 831

GAP

12 143

Fast Retailing

8 915

C&A

6 590

Vivarte

3 080

Benetton

2 032

Les challengers sont :

CA total 2012 (en million d’€)

Mango

1 691

Kiabi

1 378

Beaumanoir

...

Télécharger :   txt (9.1 Kb)   pdf (57.2 Kb)   docx (17.1 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club