Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Sartre, Qu'est-ce que la littérature, chapitre 1

Par   •  8 Décembre 2018  •  936 Mots (4 Pages)  •  14 Vues

Page 1 sur 4

...

Sartre parle ensuite de la prose et de l'engagement politique. Il affirme que la prose est utilitaire par essence, le prosateur se sert des mots. De plus, la prose est naturellement signifiante. Sartre affirme ensuite « Parler c'est agir. », « L'écrivain « engagé » sait que la parole est action : il sait que dévoiler c'est changer et qu'on ne peut dévoiler qu'en projetant de changer. » Les mots sont comme des « pistolets chargés ». Ainsi l'écrivain doit dévoiler le monde et les hommes aux autres hommes pour qu'ils prennent conscience de leur propre responsabilité. Sartre insiste sur l'importance du style qui fait la valeur de la prose. Il doit passer quasiment inaperçu et s'adapter à l'idée : « Si nous n'écrivons plus comme au XVII è siècle, c'est bien que la langue ne se prête pas à parler des locomotives et du prolétariat ».

Pour finir, Sartre s'en prend aux critiques qui refusent que la littérature soit en rapport avec le monde réel. Il leur reproche également de donner du crédit qu'aux auteurs qui sont morts : « Ils ne parient jamais sur une issue incertaine et comme l'Histoire a décidé pour eux, comme les objets qui terrifiaient ou indignaient les auteurs qu'ils lisent ont disparu, comme à deux siècles de distance la vanité des disputes sanglantes apparaît clairement, ils peuvent s'enchanter du balancement des périodes et tout se passe pour eux comme si la littérature tout entière n'était qu'une vaste tautologie et comme si chaque nouveau prosateur avait inventé une nouvelle manière de parler pour ne rien dire... » . Le chapitre se termine par une apologie de la littérature engagée. Il est demandé à l’écrivain de livrer des messages, c’est-à-dire «de limiter volontairement leurs écrits à l’expression involontaire de leurs âmes». Pour Sartre, l’écrivain doit s’engager tout entier dans ses ouvrages. L’écriture doit être à la fois une volonté et un choix. Mais alors, si l’écriture est le fruit d’une décision, il faut à présent se demander pourquoi on écrit. C'est la question à laquelle Sartre va tenter de répondre dans le deuxième chapitre.

...

Télécharger :   txt (5.5 Kb)   pdf (42.5 Kb)   docx (12 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club