Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

René de chateaubriand- levés vous vite orage désiré

Par   •  23 Septembre 2021  •  Fiche  •  866 Mots (4 Pages)  •  23 Vues

Page 1 sur 4

Votre plan détaillé

INTRODUCTION

• Sujet amené :

- Époque : Début du 19e siècle

- Nom de l’auteur : François-René de Chateaubriand

- Titre de l’œuvre/de l’extrait : « Levez-vous vite, orages désirés », dans René

- Date et lieu de publication : 1802, France

- Courant, genre et forme littéraires : romantisme / genre narratif/ roman autobiographique

- Lien avec le contexte : exil des aristocrates sous la Révolution de 1789

• Sujet posé :

- Démontrez la souffrance du héros, son lien privilégié avec la nature environnante ainsi que son désir d’échapper au mal dont il est atteint.

• Sujet divisé :

- L’instabilité affective du héros

- La nature comme miroir de l’âme

- L’évasion comme solution au mal de vivre

DÉVELOPPEMENT

1

I. René est instable affectivement.

A. René est déprimé.

1. Champ lexical des sentiments négatifs

a) « vide » (l. 4), « solitaire » (l. 4), « mélancoliques » (l. 9), « tourmenté » (l. 21), etc.

 Désespoir dû à des désirs insatisfaits

2. Métaphore

a) « Notre coeur est […] une lyre où il manque des cordes […] » (l. 10)

 Fragilité émotive de l’homme

C.A. Le héros traduit l’insatisfaction permanente qui caractérise l’être humain.

B. René est exalté.

1. Champ lexical de sentiments positifs

a) « passions » (l. 4), « joie » (l. 11), « ravissement » (l. 6), « bonheur » (l. 10), « enchanté » (l. 21),

« possédé » (l. 22), etc.

 Émotions intenses et incontrôlables

1. Adapté de Carole PILOTE, Guide littéraire, 2e éd., Montréal, Beauchemin, 2007, p. 17.

M1_Corrigé des applications 10

Écriture et littérature 601-101-MQ (60.1)

2. Énumération de participes passés

a) « enchanté, tourmenté et comme possédé par le démon de mon coeur » (l. 21-22)

 Crée un effet d’accumulation qui traduit l’état de fébrilité du héros

C.B. Le héros est en proie à une exaltation démentielle.

C.I. Cette dualité affective correspond au « vague des passions » des premiers romantiques.

[II.]

[III.]

CONCLUSION :

• Confirmation : Expression individuelle d’un mal de vivre spécifiquement associé au romantisme des aristocrates

exilés

• Synthèse : CI : Mal de vivre associé au « vague des passions »

CII : Nature instable à l’image des sentiments troublés du héros

CIII : Attente fébrile d’une mort chrétienne

• Ouverture : Lien avec La confession d’un enfant du siècle, d’Alfred de Musset, pour montrer l’évolution vers

un romantisme plus social après les tensions politiques qui ont suivi

...

Télécharger :   txt (5.9 Kb)   pdf (49.3 Kb)   docx (10.9 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club