Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Commentaire de texte "Qu'est-ce que le tiers état?" de Seiyès

Par   •  6 Décembre 2017  •  1 046 Mots (5 Pages)  •  249 Vues

Page 1 sur 5

...

Un transfère de souveraineté doit donc se produire pour que tous soient égaux.

II) Le transfère de souveraineté

Le transfère de souveraineté passe par la souveraineté nationale (A) et populaire. La souveraineté doit aussi être encadrée par la constitution et le pouvoir de délégation (B).

A- La souveraineté nationale.

La souveraineté nationale est un principe mis en place par JJ Rousseau où chaque individu à une partiel de souveraineté pour voter les lois. On peut la confier à un représentant.

"Le tiers état ne peut venir voter aux états généraux, s'il ne doit pas y avoir une influence au moins égale à celle des privilégiés, et il demande un nombre de représentants égal à celui des deux autres ordres ensemble." Les états généraux sont constitués du tiers états, du clergés et de la noblesse. Ici Sieyès souligne le but de donner plus de pouvoirs politique au tiers état car il y a une inégalité dû au mode de scrutin pour le tiers état. Le clergé et la noblesse votent ensemble dans pour leurs intérêts personnels alosr que le tiers état n'a pas d'existance car il est seul. Donc, il va proposer une solution pour donner une existence politique concrète au tiers état; qui est est l'association du vote par tête et le doublement.

Mais il faut une volonté commune, il y a encore ici l'idée de nation.

En opposition à la souveraineté nationale et à la nation, on pourrait évoquer la souveraineté populaire qui identifie comme souverain le peuple, au sens de l'ensemble de la population, la somme de tous les individus.

Chaque souveraineté à une organisation, des formes et des lois.

B- Un exercice de la souveraineté encadrée par la constitution et par le fait d'une nécessité d'un pouvoir de délagation.

"Il est impossible de créer un corps pour une fin, sans lui donner une organisation, des formes et des lois propre à lui faire remplir les fonctions auxquelles on a voulu le destiner. C'est ce qu'on appelle la constitution de ce corps." Sieyès sous entend qu'on ne peut avoir de souveraineté sans une constitution, sinon il y a de nombreuses injustices, car chaque ordres à des lois différentes.

"Je prie qu'on fasse attention à la différence énorme qu'il y a entre l'assemblée du tiers états et celles des deux autres ordres." En effet, le tiers état n'a pas de pouvoirs politiques égaux alors que le tiers état est beaucoup plus nombreux.

Il ne formera pas les états généraux mais constituera tout de même l'assemblée générale.

...

Télécharger :   txt (6.2 Kb)   pdf (69.1 Kb)   docx (13 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club