Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Lecture analytique Voltaire Torture

Par   •  29 Avril 2018  •  872 Mots (4 Pages)  •  593 Vues

Page 1 sur 4

...

» introduit un registre comique, comme si la justice = cirque.

-la torture est postérieure à la reconnaissance de la culpabilité ; on le torture pour savoir combien de fois

L’ironie est à son comble car non seulement il est torturé pour des faits qu’il n’a pas commis mais en plus il est torturé après ses aveux.

Transition : derrière le rire et l’ironie Voltaire fait le procès de la nation française = cruelle et pas assez éclairée

II Une nation cruelle

1. Le sort épouvantable des victimes

Voltaire dénonce la justice française qui au lieu de rétablir les droits diffuse la barbarie. Il fait prendre conscience au lecteur de la cruauté de la torture

-registre pathétique « un homme qu’on lui amène hâve …cachot » le lecteur est saisi de pitié

- gradation ascendante comme un zoom sur le prisonnier = description encore plus émouvante

- « vermine » rapproche le cachot du cercueil

- « un » homme déterminant indéfini, déshumanise le détenu

Cette description pathétique montre en fait que l’accusé est une victime

-le juge ressemble plus à un médecin légiste « des expériences sur son prochain »

- « (bon !) cela fait bien passé une heure ou deux » vers de Racine auquel on a amputé le bon ; plus un alexandrin

2. Cruauté de la nation

Voltaire compare d’autres nations à la France pour mettre en évidence une nation française barbare.

- Comparaison avec les Romains : faux raisonnement « mais » l 1 esclaves pas des hommes

- Comparaison avec l’Angleterre montre que la France est en retard ; pour Voltaire le France a des procédés de justice du Moyen Age « ce n’est pas dans le XII e… »

- C’est toute la nation qui est cruelle : femme du magistrat qui perd très vite son humanité ; gradation « révoltée …pris goût…mon petit cœur » montre la vitesse à laquelle elle s’habitue à la violence.

- Le champ lexical du spectacle dernier paragraphe met en évidence une double facette de la nation française : fine et raffinée (elle aime les arts et la musique)

cela s’oppose à « au fond » qui dénonce la cruauté de la nation

- Dichotomie en France entre les apparences (arts et musique) et la réalité (cruauté)

Conclusion

Dans cet article Voltaire use d’ironie pour condamner sans appel la torture.

Il dresse aussi un tableau critique des institutions françaises pour en dénoncer la superficialité et la cruauté.

Mais il va bien plus loin qu’un article sur la torture, il fait le procès de la nation française, une nation qui n’est pas encore éclairée par le siècle des lumières.

La torture fut abolie une 15 d’années

...

Télécharger :   txt (5.4 Kb)   pdf (44.5 Kb)   docx (13.4 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club