Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Article torture

Par   •  29 Janvier 2018  •  600 Mots (3 Pages)  •  458 Vues

Page 1 sur 3

...

Description de cet homme : « havre, pâle, défait, la barbe longue et sale, couvert… » (Accumulation)

Décalage ironique par la référence à la comédie des plaideurs alors

qu’il est question de torture. Antithèse entre « plaisir » et «  torture »

qui amène un décalage.

Dénonciation du sadisme du magistrat et du chirurgien et leur

acharnement : «  On recommence », «  qui lui tâte le pouls, jusqu’à ce

qu’il soit en danger de mort » : le chirurgien pratique son métier non

pour sauver mais pour tuer.

(Formule détournée : « hors de danger »)

-Paragraphe 2 : Dénonciation de la banalisation de la torture. Par la femme du

magistrat, c’est seulement le travail de son mari :

« Va conter à diner » : Anecdote, récit

Connecteur logiques à valeur de temps

« La 1ère fois »  Révoltée

«  à la seconde »  Pris gout

«  et ensuite »  Décalage « mon petit cœur »/ « question »

Dénonciation de la pratique de la torture qui s’achetait

(Torture/Argent) « à acheter pour quelque argent le droit… »

« des expériences » (euphémisme) : minimiser cette pratique

-Paragraphe 3 : Ironie, décalage.

Français passe pour humain pratique la torture

Anglais passe pour inhumain (pris le canada) ne pratique pas la

torture

Référence au sadisme des français : « plaisir de donner la question »

-Paragraphe 4 : Voltaire ≈ avocat du chevalier

1-Présentation élogieuse du jeune homme

Origines militaires, famille respectable

 Qualité du chevalier : promis à un bel-avenir, intelligent,

étourdi mais jeune.

2- les fautes du chevalier : chanson impies, il ne s’est pas découvert devant des religieux

Châtiments : « arrachât la langues », « coupât la main », « brulât

son corps » mais encore torturé

Torture exagéré par rapport aux fautes commises (décalages)

« précisément »  acharnement

-Paragraphe 5 : Parallélisme, négation/ affirmation

C’est une honte que la pratique de la torture perdure encore au XVIIIe siècle

opposition entre l’obscurantisme du moyen-âge et les lumières

Conclusion :

Cet article présente une succession d’exemples à valeur argumentative qui rappelle l’organisme d’un article de dictionnaire l’alternance de l’argumentation et de la narration suscite l’intérêt du lecteur et l’ironie permet de dénoncer plus efficacement. La torture sera abolie en 1780 en France

...

Télécharger :   txt (5.1 Kb)   pdf (48.9 Kb)   docx (13.2 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club