Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

L'Europe et le monde en 1914

Par   •  7 Décembre 2017  •  2 006 Mots (9 Pages)  •  79 Vues

Page 1 sur 9

...

- Destruction des formes religieuses, artistiques, linguistiques des cultures locales

- Disparition de la souveraineté et de la liberté politique des populations colonisées

- Exploitations des richesses locales au profit des métropoles

La colonisation française a plus coûté qu’elle n’a rapporté.

- La domination culturelle

Jusqu’en 1914, l’essentiel des investissements dans le monde se fait par des capitaux européens. Le progrès technique et la recherche scientifique sont né en Europe. Les connaissances sont propagées par des systèmes scolaires d’origine européenne. Avant 1914, l’Europe fournit environ tous les prix Nobel. Il y a 2 milliards de chrétiens dans le monde.

- La concurrence extra-européenne

- Les Etats-Unis

Fête nationale le 4 juillet (Déclaration d’Indépendance en 1776 à Philadelphie). Les Américains remportent leur guerre d’indépendance grâce à l’aide française décidée imprudemment par Louis XVI (et qui mettra la France en situation de crise fiscale). L’Angleterre reconnaît sa défaite par le traité conçu à Versailles en 1783.

L’exemple Américaine inspire les colonies portugaises et espagnoles en Amérique latine : Liberté obtenue entre 1815 et 1830.

Dates d’élection : tous les 4 ans, le premier mardi de novembre, entrée en fontion le 20 janvier suivant. Obama : 44e président depuis Georges Washington (1789).

Le pouvoir législatif appartient à deux chambres : la chambre des représentants (450 élus) et le Sénat (2 sénateurs par états (50 états) donc 100 élus)

Le pouvoir judiciaire est confié à 9 membres élus à vie chargés de régler les conflits et de veiller à la constitutionnalité des lois.

Drapeau : 50 étoiles = 50 états, 13 bandes = 13 premières colonies révoltées en 1776.

Pour peupler l’Ouest et faire la conquête du Far West, l’Etat donnait des terres aux volontaires à condition de les mettre en culture dans les 5 ans.

La guerre de Sécession oppose les Etats du Nord (abolitionnistes) et les Etats du Sud (esclavagistes) de 1861 et 1865.

Deux partis alternent au pouvoir :

- Le parti démocrate (créé en 1835) : politique plus sociale, tournée vers la gestion intérieure

- Le parti républicain (créé en 1864) : priorité sur la puissance militaire et la politique étrangère

Les deux partis sont contre toute entrave au libéralisme économique.

Statue de la liberté : offerte par la France en 1886 pour le centenaire de la Fédération Américaine.

En 1914, les Américains se désintéressent des affaires européennes. Cet isolationnisme est la réciprocité que l’on impose à l’Europe (interdiction de s’occuper des affaires du continent américain) depuis la proclamation du président Monroe en 1823. L’Amérique est soustraite à l’impéralisme européen.

- Le Japon

Puissance mondiale récente (dépassée par la Chine en 2010) mais plus vieille civilisation (millénaire).

Réaction nationaliste devant la colonisation européenne du 19e siècle.

En 1867, le jeune empereur Mutsuhito (1867-1912) :

- S’installe à Tokyo

- Supprime la féodalité aux samouraïs (contre indemnités)

- Crée une industrie sidérurgique et navale pour affirmer la défense nationale

- Encourage la natalité (30 millions d’habitants)

- Colonisera la Corée

- Eliminera l’influence Russe en Extrême-Orient en 1905

En 1914, c’est son fils Yoshihito qui règne (1912-1926), avant Hirohito (1926-1989), remplacé par Akihito (1989-aujourd’hui).

- Les rivalités intereuropéennes

- Les rivalités politiques

Depuis la Révolution Française, une idée de souveraineté populaire (en opposition à la souveraineté monarchique) est apparue. L’union nationale française a démontrée que la puissance vient de l’unité de la Nation.

Au 19e siècle, deux conceptions s’opposent quant à la définition du mot Nation :

- Pour les Français, c’est le regroupement volontaire de citoyens partageant les mêmes valeurs

- Pour les allemands, c’est l’appartenance culturelle et linguistique qui cimente la Nation. Tous ceux de culture germanique doivent être Allemands.

Jusqu’en 1918, les Empires d’Ancien Régime vont dominer le paysage politique européen.

Au Royaume-Unis, depuis 1911, règne le roi George V qui est le fils d’Edouard VII (1901-1911) et petit-fils de la reine Victoria (1837-1901).

C’est la dynastie allemande des Hanovre-Saxe-Coburg-Gotha qui prend le nom de Windsor en 1917.

La principale préoccupation des anglais était la recherche de solutions au problème irlandais qui voulait obtenir leur indépendance.

La famine en Irlande (1845-1848) a provoqué la réduction de la population : 1 million de morts et 800 000 exilés, en grande partie aux Etats-Unis. Les nationalistes irlandais accuseront de négligence les secours anglais.

Face au terrorisme irlandais, l’Angleterre accorde une autonomie législative au Parlement de Dublin (promesse de Home Rule). Qui ne pourra pas être réalisée à cause du début de la guerre de 1914.

Politique de générosité sociale : Lloyd George et Winston Churchill

Dépassée dans son PIB par les Etats-Unis en 1890, et par l’Allemagne en 1895, l’Angleterre se sent sur un relatif déclin.

En France, de 1913 à 1920,

...

Télécharger :   txt (14.3 Kb)   pdf (104.8 Kb)   docx (20.6 Kb)  
Voir 8 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club