Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Composition: L'Europe dans la Guerre Froide

Par   •  23 Septembre 2018  •  2 124 Mots (9 Pages)  •  69 Vues

Page 1 sur 9

...

Ainsi un gigantesque pont aérien va être mit en place et va permettre de réalimenter la partie Ouest de la ville avec des avions provenant de la RDA, tout cela avec un coût impressionnant.

Mais durant cette période des crises dans le monde éclatent.

La Corée qui était occupée par le Japon pendant la seconde guerre mondiale va ressortir divisée en deux. En 1950 la guerre va éclatée avec les Nord-Coréens qui vont envahir le Sud. Le Sud qui recevra l'aide de l'Armée Américaine pour repousser le Nord avant d'envahir celui-ci, qui sera ensuite à son tour libéré par les Chinois.

Cet exemple peut alors prouver que la guerre froide était aussi déclencheuse de guerre.

On a alors pu observer que durant les années 1950 l'Europe était au cœur des fortes tensions entre les USA de Truman et l'URSS de Staline, entraînant son lot de crises, quelle devient alors sa place avec la détente qui s'amorce au début des années 60 ?

A partir de la fin des années 50 les tensions baissent, on observe une période de « détente », de « conscience pacifique ».

En effet on fait en sorte qu'il y ai ni amitiés, ni collaborations et on évite tout ce qui pourrait être susceptible de mener à la guerre.

Il y a une rencontre entre Kennedy et Khrouchtchev, les deux dirigeants respectifs des USA et de l'URSS, ce qui est historique.

Mais la détente à des limites, les confrontations indirectes continuent et ces confrontations se déroulent même dans l'espace.

En effet avec la conquête spatiale, les deux puissances se tournent alors vers l'espace pour continuer leurs « affrontements pacifiques », avec le premier satellite et le premier homme dans l'espace du coté de l'URSS mais le premier homme sur la Lune du coté des USA.

Malgrès la détente les deux puissances continuent pour autant leur affrontement pour savoir qui est le plus puissant.

Mais la détente aura permit à l'Europe de souffler, de respirer un peu plus qu'auparavant.

Effectivement et le progrès le plus marquant se trouve au niveau de la reconnaissance mutuelle de la RFA et de la RDA en 1972. Chacun signa alors un traité reconnaissant l'autre état, ainsi cela permet leur entrée à l'ONU(Organisation des Nations Unis) et marque un énorme progrès dans la période de la guerre froide pour l’apaisement des tensions.

Toujours en 1972 la détente aura aussi permit au chancelier de la RFA, Willy Bandt, de faire une visite en Pologne afin de reconnaître les frontières.

Un autre élément important qui fut possible grâce à la détente c'est la Conférence d’Helsinki.

Cette conférence qui fut organisée en 1975 à permit la reconnaissance des frontières issues de la seconde guerre mondiale, a permit de se mettre d'accord sur le refus de la violence dans les relations internationales et la reconnaissance des droits de l'Homme.

Mais malgrès tout cela il nous est aussi rappeler que cette détente n'est pas une paix.

Ainsi, une prise de conscience de l'arme nucléaire, l'arrivé de nouveaux dirigeants du coté de l'URSS comme des USA ainsi que l'affaiblissement de la logique des blocs, observable avec le déclin des USA au Vietnam par exemple, ont étaient les éléments clés de cette détente qui apaisa les tensions et permis à l'Europe de respirer un peu plus après cette période des années 50 qui fut extrêmement tendue.

Dans les années 70 l'Europe connaît alors une période répit, la détente en est la cause, mais cette détente n'est pourtant pas une paix qui marque la fin de la guerre froide, ainsi quelle est la place de l'Europe dans la fin de la guerre froide dans les années 1980-1991 ?

Mais suite à cette période de détente, et de perte de puissance des blocs et le déclin des USA, en 1980 le nouveau président élu, Ronald Regan, veut redonner toute sa puissance à l'Amérique.

Ainsi il prône des idéologies d’extrême droite, il augmente fortement le budget militaire, relance la course aux armements et la production d'armes. Toutes ces décisions n'auront que pour but de réaugmenter la tension internationale.

Cette tension sera accentué en Europe avec la « crise des euromissiles ».

En 1977 les soviétiques profitent alors de failles contenues dans un accord pour installer des missiles sur leur territoires et qui peuvent atteindre de vastes zones hors du bloc de l'Est tel que le Japon, la Chine, ou encore l'Europe de l'Ouest.

L'Europe craignait alors une attaque de l'URSS dévastatrice, qui aurait pu attaquer les grands alliés des USA mais pour riposter, les États-Unis firent mettre en place, essentiellement en RFA des missiles. Ainsi les deux armadas étaient tournées les unes vers les autres, ce qui assurer la protection de l'Europe, des alliés des USA en général, et de l'URSS.

Mais c'était sans compter l'arriver de Mickail Gorbatchev au pouvoir de l'URSS en 1985.

Gorbatchev arrive alors ainsi au pouvoir du haut de son jeune age et veut alors tout changer.

Il met d'abord en place « La Perestroïka », qui a pour but des réformes économiques et la libération politique. Puis s'attaque à la politique étrangère.

Ainsi il stoppe la course aux armements, met fin aux essais nucléaires, reconvertit l'industrie de l'armement, met fin aux intervention extérieures et annonce que l'URSS n'interviendra plus à l’extérieur des frontières.

Ainsi, l'arrivée de Gorbatchev au pouvoir accompagne de retour de la détente.

S'en suivent alors des manifestations dans l'Europe de l'Est en 1989, qui conduisent en quelques mois à l'effondrement des régimes de l'Europe de l'Est.

Et le 9 Novembre 1989 le mur de Berlin tombe. Cette chute marquera la fin de la guerre froide et s'en suivra la levée du Rideau de fer ainsi que la réunification de l'Allemagne.

L'Europe retrouve alors

...

Télécharger :   txt (13.1 Kb)   pdf (58.7 Kb)   docx (17.5 Kb)  
Voir 8 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club