Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Thucydide la guerre du Péloponnèse

Par   •  13 Janvier 2022  •  Dissertation  •  1 586 Mots (7 Pages)  •  397 Vues

Page 1 sur 7

Proposition de correction DS Licence 1 -

Thucydide la guerre du Péloponnèse , 1,76-77

Dans un contexte d'avant guerre,  ce texte est une justification de l'hégémonie athénienne et il discrédite les Spartiates les rejetant en dehors de la civilisation grecque, ce qui est une manière pour l'auteur de poser la guerre du Péloponnèse comme un enjeu de civilisation.

I-Athènes entre hégémonie et impérialisme

        A-Les origines de l'hégémonie athénienne

La première raison c'est l'abandon par Sparte de sa mainmise sur le monde grec , ligne 2 « si vous aviez continué à exercer l'hégémonie » . En effet, au moment des guerres médiques,Sparte première  puissance militaire a assuré la direction des armées héllènes . L'auteur critique l'attitude des Saprtiates , ligne 33/34 « si vous aviez gardé la ligne de conduite qui a été la vôtre au temps de votre bref commandement » allusion à la ligue panhellenique  ou ligue du Péloponnèse.

Les Lacédémoniens ont joué un rôle essentiel aux Thermopyles avec la résistance héroique de Léonidas en 480 ou  Platées  ou Cap Mycale... Les Spartiates représentaient un contingent grec nombreux minimisé dans ce texte.

Au lendemain de la victoire contre les Perses , les Spartiates ont abandonné l'hégémonie (ligne 2) , ce serait dû à leur « conduite au temps de leur bref commandement contre les Mèdes »(ligne 34) . Autrement dit, les alliés mécontents du comportement de Sparte, lui auraient retiré leur confiance pour se tourner vers Athènes.  L'arrogance de Saprte et de ses dirigeants aurait été reprochée. Mais tout laisse à penser que Sparte a préféré  se concentrer sur la domination du Péloponnèse .

Aussi cela a ouvert la voie à une nouvelle symmachie dirigée par Athènes et à l'impérialisme. Du point de vue athénien, ce sont les alliés qui ont offert à Athènes un commandement que Sparte ne pouvait plus assumer.

        B-Le fonctionnement de l'hégémonie athénienne

Ligne 24/ 25 L'auteur fait référence à la ligue de Délos (478) , cette symmachie commandée par Athènes serait peu exigeante avec ses membres. Certes les cités alliées, sauf Samos, Chios et Lesbos, versent une contribution , le Phoros, à la cité hégémonique et celle-ci assure  en retour leur sécurité. Le montant du phoros est fixé par un décret du peuple athénien.

Athènes respecte « l'égalité devant la loi » ligne 19 , référence au fonctionnement de la démocratie athénienne , àl 'isonomie.. …

Pour autant  cette égalité se retrouve- t-elle dans le traitement des alliés comme f'affirme l'auteur / ligne 22 « les alliés sont habitués à être traités sur un pied d'égalité ». C'est contestable puisque le phoros est synonyme de sujetion : les alliés viennent le verser  avant les grandes Dyonisies et peuvent voir à cette occsion l'usage qui en est fait auservice de la gloire d'Athènes. Il y aussi une certaine forme d'impérialisme religieux : poids monnaieà l'effigie d'Athéna  et sont diffusés au sein de la ligue et le culte d'Athéna est adopté

Une surveillance politique des alliés est menée , ligne 23 « il arrive aux alliés de subir un dommage par suite d'une de nos décisions ou de l'autorité attachée à notre puissance » ; la grande révolte d'Eubée (446) et la manière dont Athènes l'a réprimée est révélatrice de l'emploi de la force et de la violence. Ligne 17 , comment évoquer alors la « douceur qui leur a valu moins d'éloges que de blâmes  et bien à tort certainement»

De tels actes leur a (ligne 3 ) « encouru la haine » .

II-Le rejet des critiques à l'encontre d'Athènes

        A-La nécessité de l'impérialisme

L'impérialisme apparaît comme une nécessité qui fait référence à une loi de la nature , celle de la loi du plus fort , ligne 5/6 « ainsi nous n'avons rien fait d'extraordinaire ni de contraire à l'humanité en acceptant le pouvoir qu'on nous donnait ».

La cité d'Athènes a montré sa force au moment des guerres Médiques au cours desquelles elle a joué le rôle décisif en particulier avec la politique de Thémistocle et lors de la bataille de Salamine. Par la ligne 9, « il est courant que de tout temps le plus faible se trouve sous la domination du plus fort » Thucydide rejette la responsabilité d'Athènes en tant que l'impérialisme obéit à une tendance naturelle chez l'homme. L'expression « de tout temps » rappelle la permanence de la nature humaine et le fait que les Athéniens n'aient pas été les seuls. La relativité des principes s'explique  en fonction des circonstances , les Athéniens ont été « contraints de gouverner avec vigueur » ou de se « trouver en situation périlleuse ». Les valuers de la démocratie athénienne peuvent s'effacer en fonction des événements.

...

Télécharger :   txt (9.4 Kb)   pdf (73.3 Kb)   docx (10.7 Kb)  
Voir 6 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club