Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Le travail peut-il rendre heureux ?

Par   •  19 Octobre 2018  •  1 194 Mots (5 Pages)  •  125 Vues

Page 1 sur 5

...

b. Le salaire une cause de malheur

-Ex1 : Même si des gens refusent des promotions avec le salaire qui va avec car cela leur demanderaient énormément d’investissement un salaire trop faible, est mauvais pour le moral.

>>> Si un salaire trop faible peut-être cause de tristesse, c’est car il impose des restrictions à la personne qui le perçois, l’empêchant des se faire plaisir. Et se faire plaisir de temps en temps augmente le bonheur, de plus la peur de ne pas pouvoir subvenir aux besoins son foyer est une source de stress constante, pouvant entrainer une dépression.

-Ex2 : Je vais reprendre l’exemple de Germinal excellent exemple pour illustrer ce cas, les mineurs reçoivent un salaire misérable par rapport aux efforts et aux risques encourut. Je vais tirer exemple du moment où Etienne récupère sa paye et celle de son équipe, juste après que la Compagnie est annoncer des changements dans le versement des salaires et quand il perçoit 50 Francs pour faire vivre pendant 15 jours 9 personnes. En rentrant chez lui il s’effondre et se met à pleurer.

>>> Le poids des efforts fournit au travail et le peu qu’il ramène l’on poussé à bout, son moral est au plus bas, il n’en peut plus et désespère. Il pense que ça famille est condamné car, cet argent est trop peu, et cette scène se répète presque partout dans le camp entourant la mine.

c. Le travail source d’une souffrance morale

-Ex1 : Travailler dans des milieux dangereux, où le risque est latent influence lentement le moral du travailleur vers le bas : > Les personnes principalement touchées sont les travailleurs dans les domaines de la science les plus récents, comme le nucléaire ou les biotechnologies.

>>> Se sentir exposé à un risque potentiellement mortelle est éprouvant à l’on terme, le fait est simple être éprouver mentalement a aussi un impact sur la santé physique. Et cela réduit le sentiment de bonheur que le travailleur peut ressentir en accomplissant son travail.

-Ex2 : Le harcèlement, au travail, un nouveau facteur du malheur au travail. Cette cause de souffrance touche toutes les classes, et se fait de façon très varier. La plupart du temps pour pousser l’employer à démissionner où pour obtenir de lui des objectifs presque impossible ou impossible avec les moyens mis à sa disposition.

>>> Le harcèlement peut commencer de façon anodine en mettant la personne à un poste de travail éloigner des autres, l’isolant avec le temps. Il consiste à une violence diffuse, peu remarquable et présentant de nombreuses faces. Il engendre chez la personne ciblé une souffrance morale stress, dépression, des problèmes de concentrations, qui s’enchaînent à une souffrance physique manque de sommeil, santé plus fragile. L’employé alors à de plus en plus de mal à effectuer son travail correctement malgré ses efforts, la personne se sent alors incapable d’accomplir sa tâche. Le harcèlement moral est apparu suite à de nouvelle législation. De plus les travailleurs sont de plus en plus isolé, la solidarité entre eux est moindre, réduisant le soutient qui pourrait le faire garder le moral. Ainsi la souffrance ne fais que s’accroitre jusqu’a atteindre son paroxysme, invalidant aussi le travailleur chez lui, réduisant son sentiment de contentement donc de bonheur.

...

Télécharger :   txt (7.3 Kb)   pdf (45.8 Kb)   docx (14.1 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club