Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

A-t-on encore besoin de héros ?

Par   •  6 Novembre 2018  •  1 043 Mots (5 Pages)  •  37 Vues

Page 1 sur 5

...

Les héros sont donc devenus des Hommes parmi les Hommes, seulement distingués par leurs actes, et, lorsqu’ils ne sont plus anonymes, des outils de propagande pour nos jolis états occidentaux. Cette utilisation quotidienne du mot héros pourrait-elle rendre ce symbole inutile ?

En effet, si le héros est un Homme comme vous et moi, il en devient facilement accessible et perd de sa singularité. Grâce à la surmédiatisation, tout le monde peut devenir un héros, tout le monde peut se distinguer par l’un ou l’autre petit acte de bravoure. Et si tout le monde est héros alors plus personne ne l’est. De plus, le héros fait l’objet d’un jugement subjectif de la part de la nation qui l’observe. Ce jugement sera différent en fonction de l’Etat, par exemple Napoléon est considéré par certains comme un héros et par d’autres comme un tirant. Nous devons aussi nous rendre compte que nos héros modernes ne sont plus des justiciers solitaires vouant leur vie à défendre celle des autres. Souvent, les héros de notre temps, ceux que nous admirons, qu’on nous donne le plus à voir, ne sont que les figures de proue d’un mouvement soutenu par de multiples personnes. Lorsque Gandhi a réalisé la « marche du sel », il n’a pas marché seul, lorsque Martin Luther King à marché jusqu’à Salma, il n’était pas seul non plus. Ils étaient l’image sur l’idée, les représentants pour guider les foules. Le héros sert ainsi à simplifier l’histoire construite autour de la crise. Une seule personne plutôt qu’un groupe attribue d’autant plus de mérite à celle-ci. Le héros, ainsi, n’est pas vraiment celui qui a fait la différence mais celui qu’on a choisi pour représenter un acte héroïque réalisé par de multiples personnes. Ainsi, cette image donnée à tout ces grands hommes est usurpée elle appartient à tout les mouvements derrière eux, à toutes les équipes qui ont rendu possible les actes qu’on leur a attribués. Ainsi, je pense qu’au delà d’un héros nous avons besoins de leurs actes d’héroïsme. Nous n’avons plus besoin d’une figure en laquelle placer tous nos espoirs, nous espérons des actes héroïques. Ce sont eux nos nouveaux héros. Ce sont ces actes qui permettent à la société de s’élever. Ainsi, les héros n’existent pas et la société n’en a pas besoin, elle a revanche besoin d’actes héroïques contribuant à faire avancer l’humanité.

L’évolution technologique de notre monde a donc créé de nouveaux héros, de nouvelles images à mettre sur des actes qui ne sont pas uniquement les leurs. Les héros ne sont plus nécessaires à notre construction mais les actes qu’on leur attribut sont essentiels à la constitution de ce que nous sommes et de ce que nous allons devenir.

...

Télécharger :   txt (6.5 Kb)   pdf (42.8 Kb)   docx (12.5 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club