Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

L'existentialisme

Par   •  12 Avril 2024  •  Synthèse  •  1 544 Mots (7 Pages)  •  273 Vues

Page 1 sur 7

INTRODUCTION

L'existentialisme est un courant philosophique majeur du 20e siècle qui met l'accent sur l'existence individuelle, la liberté et la responsabilité. Dans le contexte contemporain, Jean-Paul Sartre se distingue comme l'une des figures les plus influentes de ce mouvement, laissant une empreinte profonde sur la philosophie, la littérature et la pensée politique. Dans cet exposé, nous allons explorer la vie et l'œuvre de Jean-Paul Sartre, ainsi que les concepts clés de l'existentialisme tels que définis par Sartre, en examinant leur pertinence dans notre compréhension du monde moderne.

  1. JEAN-PAUL SARTRE : VIE ET ŒUVRE

Jean-Paul Sartre, né en 1905 à Paris, était un philosophe, écrivain et dramaturge français. Il est considéré comme l'une des figures centrales de l'existentialisme. Son œuvre la plus célèbre, L'être et le néant (1943), explore en profondeur les concepts de liberté, responsabilité et authenticité. Sartre était également engagé politiquement et a soutenu des mouvements progressistes et anticolonialistes.

En tant qu'écrivain, Sartre a également marqué la littérature du 20e siècle avec des œuvres comme La Nausée (1938), qui explore l'absurdité de la vie humaine, et Les Mains sales (1948), une pièce de théâtre qui aborde des questions morales et politiques complexes. Sartre a également joué un rôle important dans la résistance intellectuelle contre les régimes totalitaires et a critiqué les injustices sociales de son époque.

Sartre a développé sa philosophie existentialiste en opposition au positivisme et à l'idée d'une essence humaine préétablie. Pour lui, l'existence précède l'essence, ce qui signifie que les individus ne sont pas déterminés par leur nature ou leur essence, mais par leurs actions et leurs choix. Cette conception de la liberté absolue implique une responsabilité totale pour ses actes, car chaque choix façonne notre propre essence.

  1. LES FONDEMENTS DE L'EXISTENTIALISME

L'existentialisme trouve ses racines dans les œuvres de philosophes tels que Søren Kierkegaard et Friedrich Nietzsche, mais c'est au 20e siècle, avec des penseurs comme Jean-Paul Sartre, que le mouvement prend son essor. À la base de l'existentialisme se trouve le rejet de l'idée d'une nature humaine préétablie ou d'une essence fixe. Selon Sartre, "l'existence précède l'essence" (L'existentialisme est un humanisme).

Cette idée fondamentale signifie que l'être humain n'est pas défini par une essence ou une nature immuable, mais par ses actions et ses choix. Chaque individu est donc entièrement responsable de créer son propre sens et sa propre essence à travers ses actions. Cette conception de la liberté individuelle absolue met en lumière l'angoisse et la responsabilité qui accompagnent l'existence humaine, car chaque décision devient une expression de soi et un choix de valeurs.

L'existentialisme rejette également l'idée d'un univers ordonné et rationnel. Au lieu de cela, il met en avant l'absurdité et l'incertitude de l'existence humaine. Cette conception de l'absurde se retrouve dans de nombreuses œuvres existentialistes, y compris chez Sartre, où il souligne que "l'homme est une passion inutile" (L'être et le néant). Cette affirmation met en lumière le caractère fondamentalement irrationnel et absurde de la vie humaine, ce qui conduit à une anxiété existentielle et à une quête constante de sens.

En résumé, les fondements de l'existentialisme reposent sur le rejet de l'essence préétablie, la primauté de l'existence individuelle et la responsabilité totale de chaque individu pour ses actions et ses choix. Cette philosophie met en avant l'absurdité de l'existence humaine et la nécessité pour chaque individu de créer son propre sens dans un monde dénué de signification intrinsèque.

  1. QUEL REGARD LA PHILOSOPHIE JETTE-T-ELLE SUR L'EXISTENCE HUMAINE ?
  1. Les origines de l’existentialisme

L'existentialisme trouve ses racines dans les questionnements philosophiques sur la condition humaine, notamment sur la nature de l'existence et sur la place de l'individu dans un monde en évolution. Ce courant philosophique émerge au 19e siècle, mais c'est au 20e siècle, avec des penseurs comme Sartre, que l'existentialisme prend une forme plus définie.

  1. Une définition générale

L'existentialisme peut être défini comme une philosophie qui met l'accent sur l'existence individuelle, la liberté de choix et la responsabilité personnelle. Il rejette l'idée d'une nature humaine prédéterminée ou d'une essence immuable, soutenant plutôt que chaque individu est libre de définir son propre être à travers ses actions et ses choix.

Dans cette perspective, l'existentialisme se distingue des approches philosophiques traditionnelles qui cherchent à définir l'essence de l'homme avant son existence. Au contraire, les existentialistes affirment que l'existence précède l'essence, ce qui signifie que nous naissons sans but prédéfini et que nous sommes responsables de donner un sens à notre propre vie.

Cette conception de la liberté et de la responsabilité individuelle soulève des questions profondes sur la nature de l'existence humaine et sur la façon dont nous devrions vivre nos vies. Elle met en lumière l'angoisse et l'incertitude qui accompagnent la liberté, mais aussi la possibilité de créer notre propre sens et notre propre valeur dans un monde dénué de signification intrinsèque.

En résumé, l'existentialisme offre une perspective radicalement différente sur l'existence humaine, mettant en avant la liberté individuelle, la responsabilité personnelle et la quête constante de sens dans un monde dépourvu de certitudes absolues.

...

Télécharger :   txt (10.7 Kb)   pdf (66.8 Kb)   docx (276.6 Kb)  
Voir 6 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club