Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Le contrôle de gestion: contrôle de gestion, contrôle d'entreprise et gouvernance.

Par   •  17 Avril 2018  •  1 958 Mots (8 Pages)  •  131 Vues

Page 1 sur 8

...

Michael porter a nommé 5 forces concurrentielles face à l’entreprise : les clients, les concurrents, les fournisseurs, les entrants potentiels dans le secteur, et les produits substituts.

- Le tableau de bord

Le tableau de bord comporte des indicateurs qui permettent à l’entreprise de disposer de l’information pour fixer ses buts (choix stratégiques), de disposer des données de pilotage, de suivi courant pour devenir réactif dans le contexte des choix stratégiques effectués. D’identifier les actions correctives et de choisir la meilleure action possible.

- La performance des processus

Le contrôle de gestion doit être conçu pour articuler la stratégie de l’entreprise et l’action quotidienne des managers et non managers et de porter une attention particulière aux processus de la mise en pratique des stratégies.

Ce processus qu’est un ensemble d’actions ou d’activités interdépendantes dans le temps et dans l’espace quant à leurs couts ou leurs conséquences et débouchant sur un résultat commun identifiable doit être performant.

- Contrôle et gouvernement de l’entreprise

- Le contrôle organisationnel

- Actions, contrôle, audit

Toute organisation mène un processus à trois niveaux :

- Des actions qui sont précédés des décisions et entrainant des résultats

- Un contrôle visible composés de références retenues et promulguées par les dirigeants pour orienter les processus qui organisent et relient les décisions, les actions et les résultats (EX : des procédures standard, des règlements, des habitudes, des croyances, …)

- Un contrôle invisible composés de facteurs qui pèsent sur les actions des personnes comme leur formation, leur culture nationale, leur religion, leur traits de personnalité, leur expérience, leur catégorie socioprofessionnelle…

- L’audit : c’est une activité qui vérifie que les actions sont conformes à ce qu’elles devraient être. On distingue l’audit financier qui examine les états financiers de l’audit opérationnel qui envisage tous les aspects de l’activité.

- Contrôle organisationnel, contrôle de gestion, contrôle interne

Le contrôle organisationnel est décomposé en contrôle interne et externe :

- Interne : maitriser les relations avec les subordonnés

- Externe : maitriser les transactions et les relations avec les contractants externes

Le contrôle de gestion est un élément du contrôle organisationnel qui a pour role de permettre aux dirigeants de la hiérarchie d’être assurée de la cohérence entre les actions quotidiennes et les stratégies définies sur le long terme.

Le contrôle interne est un dispositif qui vise à assurer : la conformité aux lois, l’application des instructions de la direction, le bon fonctionnement des processus internes de la société, la fiabilité des informations financières.

Le contrôle interne contribue à maitriser les activités de l‘entreprise et à favoriser la performance.

- Les situations de contrôle

- Droits de propriété ou de régulation

Le contrôle de gestion est un dispositif qui oriente les actions menées par les managers. C’est un moyen dont dispose la tutelle ou les titulaires de droits de propriété (actions, parts sociales,..) pour porter les managers à adopter des comportements cohérentes avec leurs intérêts (la théorie de l’agence)

- Un lien de subordination

Des relations de subordination nées de contrats de travail qui impliquent l’acceptation de l’autorité au sein de a hiérarchie.

- Un contrat de fourniture et de coopération

Il s’agit de s’assurer des actions de ceux avec lesquels des contrats de fourniture ou de coopération sont passés

- Le contrôle de l’environnement sans contrat

L’environnement qui comporte les acteurs avec lesquels aucune transaction n’est effectuée est source de contraintes et de contrôle

Il faut contrôler les actions de la concurrence, des prescripteurs et des pouvoirs publics,…

- Le processus du contrôle organisationnel

La maitrise ne peut s’établir sans vérification de la qualité des résultats obtenus

Le contrôle organisationnel est décrit dans un processus constitué de phases :

- Le modèle rationnel

Il consiste à définir la finalité qui conditionne l’existence du contrôle. Etant un processus il couvre six phases :

- Le diagnostic du jeu : permet d’identifier les personnes et les événements et suppose l’existence d’une structure formelle aussi qu’un système de motivation.

- La décomposition des finalités et l’allocation des ressources : permet de déterminer les finalités et es objectifs traduisant ces finalités ainsi que les moyens et les ressources à mettre en œuvre pour les atteindre.

- L’ajustement du système de motivation : assure les paramètres d’évaluation de la performance (efficacité + efficience) réalisée et les facteurs de motivation des acteurs.

- La vigilance dans l’action : permet de suivre la situation par une observation directe des actions et de leurs effets et aussi par le recours à un système d’information qui traite des données historiques et prévisionnelles.

- L’intervention corrective : l’action peut être faite sur les moyens, les personnes, les événements et les finalités.

- La postévaluation : évaluer la performance finalement réalisée en comparant les résultats obtenus avec les moyens engagés et les objectifs visés avec les moyens prévus.

- Les écarts au processus fondamental

Le fonctionnement du modèle rationnel

...

Télécharger :   txt (13.9 Kb)   pdf (52.2 Kb)   docx (18.6 Kb)  
Voir 7 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club