Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Le travail d'un architecte

Par   •  1 Mars 2018  •  1 116 Mots (5 Pages)  •  459 Vues

Page 1 sur 5

...

coté droit

De l’autre, un bâtiment voué a l’esprit (centre des congres). Le deux tours se rejoindraient pour abriter un hôtel cinq-étoiles et des appartement. → coté gauche

Ils ont même réussi à résoudre le problème des ascenseurs. La tour serait tellement grande qu’elle rendrait légitime la création de sky lobbies (hall intermédiaires). Le hall d’entrée de l’hôtel serait situé à l’intersection des deux tours.

Leur maître feng shui leur a expliqué que son art est celui de créer un équilibre entre les 5 éléments, comme symbolisé par le yin et le yang. Chaque élément est représenté par une forme géométrique. En collaborant avec le maître feng shui, ils ont fait en sorte que tous les éléments se retrouvent bel et bien dans la géométrie de l’édifice.

-Le symbole du feu est un triangle, il est situé prés de la porte entre la ville et l’eau.

-La terre est représentée par un carré parfait, il est situé sur la place publique à l’ombre des tours qui se rejoindrait.

-Le symbole que Bjarke Ingels préfère dans le feng shui est celui du métal, qui est le cercle, c’est la grille circulaire de poutre en anneaux qui constitueraient l’exosquelette porteur, grâce auquel la tour pourrait flotter.

-L’eau est symbolisée par une vague qui est la courbe des silhouettes du complexe aquatique et du palais des congrès.

-Et enfin le dernier élément est le bois, il est représenté par un rectangle verticale, c’est la silhouette de la tour sur le quai.

C’est rare pour un architecte scandinave d’être confronté à un symbolisme aussi flagrant ! Mais dans le contexte chinois, le feng shui est un élément aussi sérieux que la lumière du jour, la fonctionnalité ou la gravité. Et peu à peu , ils ont commencé à y prendre goût.

A Shanghai, leurs deux interprètes se sont instantanément mises à aimer la tour du peuple. Le lendemain matin, cette dernière s’est retrouvée à la une de Wen Hui Bao…

A l’époque, aucun d’entre BIG ne comprenaient le chinois, mais ils reconnaissaient les idéogrammes « Shanghai », « expo 2010 » et « peuple », Ils étaient donc très satisfait que le message soit passé.

Ça à même attire le maire de Shanghai, qui est venu visiter l’exposition. Ce fut donc l’occasion de lui expliquer le projet, et sa réaction : ’’Shanghai est la ville qui compte le plus de gratte-ciels au monde. J’ai l’impression que nous avons coupé le lien avec nos racines chinoises. Mais ici, pour la première fois, je vois une architecture capable de combler le vide entre la sagesse millénaire de la chine et son avenir, son progrès.’’

Et tout le monde était d’accord sur ce commentaire…

Leur interprètes leur à alors appris que si l’idéogramme ici( ) représente le peuple,

veut dire grand : BIG comme le logo ! Ce qui est un super compliment pour Bjarke Ingels Group. La construction de cet immeuble relève-t-elle donc de leur karma ? Peut-être bien.

Actuellement, ils collaborent avec un consortium, c’est une association d’entreprise constitué dans le but de réaliser un projet commun, pour construire la tour du peuple sur le boulevard bund, situé au sein de l’ancienne concession international de Shanghai. Ce ne sera finalement la symbole de l’exposition universelle de Shanghai en 2010, mais comme il est en forme de Hai Bao , il représentera néanmoins l’idéogramme du peuple et sera synonyme d’événements.

...

Télécharger :   txt (6.9 Kb)   pdf (47.4 Kb)   docx (572 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club