Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Histoire de l'Art et du design

Par   •  8 Décembre 2017  •  1 732 Mots (7 Pages)  •  731 Vues

Page 1 sur 7

...

La Corbusier est un architecte très influent et très engagé. En 1926 il publie les « Cinq points pour une architecture nouvelle » posant les principes de son architecture : Plan libre, toit terrasse, ouverture larges et continues, façade pleine et pilotis. La cité radieuse de Marseille est un programme de recherche sur l'habitat. Il va créer un phénomène sociale productif dans lequel l'individuel et le collectif s'équilibre dans une juste répartition des fonctions de la vie quotidienne. Il va faire porte l'innovation de son bâtiment sur 4 points : Dimension urbaine, Techniques de construction orienté vers les principes d'industrialisation ( Modulor ), Emplois de nouveaux matériaux, Chercher à contrôler le son, la lumière et la ventilation. Ces but son de fournir un logis qui soit le receptacle parfait d'une famille et de faire œuvre architectural magistrale. Il y à une volonté de s 'épanouir à travers un habitat collectif.

Réf : Siége de l'ONU, Le corbusier, 1949. Lake shore drive, Mies van der Rohe, 49-51.

Chaise longue B306 et Fauteuil Grand confort, Charlotte Perriand et Le corbusier, 1928.

H/ Le nouveau modernisme

Ce n'est pas un mouvement à proprement parlé. Ce mouvement est principalement représenté par Charles Eames : Lounge chair et rocking chair.

Réf : Womb chair, Tulip chair et Terminal Aéroport JF Kennedy, Eere Saarinen. Egg, Ant, Swan, Arne Jacobsen.

I/ Le nouveau design italien

Il ne s'oppose pas au Bahaus mais plutôt au conséquence du modernisme. Cependant il s'oppose clairement à la théorie de Raymond Levi. Exemple de la machine à écrire Valentine par Etorre Sotsass pour Olivetti. Premiére machine à écrire fabriqué en série, facilement transportable, couleur rouge comme un signe de contestation, va permettre à des milliers de femmes d'intégrer le monde du travail.

Mezzaro et Stella par Achille et Pier Castiglioni ( 1957 ) vont montrer un nouveau réalisme avec une rupture des codes. Marcel Duchamp avec le ready made va remttre en cause la notion de virtuosité, des savoirs faire et de la notion d'oeuvre. Avec Germano Celant va apparaître un arte povera, c'est à dire un art pauvre à base de matériaux de récupération.

Le sacco de zanotta de Gatti, Paolini et Teodoro est fait de nouveaux matériaux, avec le nécessiter de réinventer notre environnement. C'est un phénoméne d emode symbole d'une génération à la recherche d'un nouveau mode de vie libre et nomade.

Archigram est un groupe d'architecte penseur, qui vont créer des machines qui vont leur permettre de réfléchir sur un monde du futur et utopique. C'est l'apparition d'une posture critique en design.

A la fin des année 70, Gaetano Pesce va enrichir la création et la recherche. Il va revendiquer le design comme une discipline des beaux-arts et va s'ouvrir à d'autre forme artistiques comme le cinéma ou la musique.

4/ Design et matériaux

4.1/ L'ornement ou le mauvaise usage du matériaux par Adolf Loos

Adolf Loos est un enfant d'une famille de sculpteur et à écrit en 1898, « l'ancienne et la nouvelle orientation en architecture » où il dit que les architectes utilisent des méthodes de sculpteurs, qu'il faut travailler en volume car il ne suffit pas de faire des dessins.

Réf : Chaises prête à l'expédition de M.Thonet

→ Technique de chauffage du bois où c'est la mise en volume qui va créer l'objet. Le but est de décharger l'objet de tout ornementation.

Pour Adolf Loos, l'ornementation est un trompe l'oeil qui nuit à l'efficacité de l'architecture. Ainsi il y à une démarche sociale pour éviter que l'artisan perde son temps sur le chantier. L'ornementation étant inutile, pour lui le matériaux doit être lisse.

4.2/ Les enjeux de la surface

Le « less is more » de Mies van der Rohe est un fonctionnalisme entendu comme une épure aseptique. On produit en grande quantité mais de mauvaise qualité.

Robert Venturi dans « l'ambiguïté de l'architecture » en 1962 va expliquer qu'en architecture on peut assumer une plus grande complexité en gérant à la fois des fonctions et des expressions variés. Il préfère une architecture fondé sur la complexité et la contradiction qui n'a rien à voir avec le goût du pittoresque ou du subjectif.

Andréa Branzi va s'inspirer de cela dans « Nouvelle de la métropole froide, design et second modernité » en 1991. Il envisage une société qui souhaite des objet capables d'entretenir des relations avec leurs utilisateurs.

Le design de surface cherche donc une rupture du standard avec une multiplication de référence à partir d'un standard et un design sensoriel.

4.3/ Design de matériaux

Ezio Manzini dans « La matière de l'invention » où il explique que le designer peut faire des projets qui vont donner du sens à ses matériaux et qui va faire en sorte que l'on accepte c'est matériaux dans la société. Il s'agit pour les designer d'intervenir sur des échantillons de matériaux produits dans des laboratoires et de prendre en mains ses échantillons pour en faire des objets, des projets pour qu'il prennent un sens et qu'ils aient une existence dans la société.

Réf : DuPont de Nemour à passé une commande à Etorre Sotsass pour créer des objet en Corian afin de répendre ce matériaux en dehors des hopitaux

...

Télécharger :   txt (11.1 Kb)   pdf (92.4 Kb)   docx (575.2 Kb)  
Voir 6 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club