Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Dossier Histoire de l'Art ; La référence

Par   •  4 Décembre 2018  •  1 626 Mots (7 Pages)  •  393 Vues

Page 1 sur 7

...

« Je passerai ma vie à prouver que j'ai le droit d'exister »

- Présentation de l’œuvre.

La Danse -1993-94

[pic 5]

Les 3 Grâces – 1999[pic 6]

« Les Nanas » sont les œuvres les plus connues de l'artiste ; ces grosses femmes se déclinent sous différentes toiles et sculptures (mosaïque, résine de polyester peinte sur acier, papier maché etc..),

Elles sont un symbole de féminité et du pouvoir créateur (enfanter).

Durant les années 1960, le terme « Nana » désignait une femme joyeuse et sans tabou d'où l'affection que portait l'artiste a ce nom.

- Divinité du charme et de la beauté.

—> référence aux 3 grâces de la mythologie.

- Elles interpellent, éveillent la curiosité, rappellent l'enfance, apportent de la gaieté, de la joie de vivre et de la bonne humeur.

- Formes opulentes, femmes géantes.

—> femmes fortes, libres, fières et épanouies, modernes, décomplexées, exubérantes, qui aiment la vie.

Elles sont légères car libérées de tout carcan, fantaisistes et joyeuses.

- Couleurs de peau. Les femmes sont unies à travers le monde, peut importe leurs couleurs.

- Le soleil, le cœur, la fleur sont des motifs récurrents sur Les Nanas ; ils ornent souvent leurs fesses, poitrines et ventres.

La sculpture Les 3 grâces fait une double référence ; référence à La Danse de Matisse, mais également aux Trois Grâces de Rubens.

Les Nanas sont la représentation de la femme forte, libre et émancipée. Elles représentent la force que chacune d'entre nous a au fond d'elle. Elles servent également d'exutoire à l'artiste qui a subit attouchements et viols étant jeune.

Niki De Saint Phalle était une artiste engagée, mais souvent incomprise. Elle semblait venue d'une autre planète et cherchai à interpeller par ses œuvres, mais également par son physique.

On a trop souvent considéré ses œuvres comme superficielles, et on en dégage trop souvent un aspect surtout décoratif en oubliant leur caractère social et

militant.

[pic 7]

NIKI DE SAINT PHALLE.

« J'aime le rond.

J’aime le rond, les courbes, l'ondulation,

le monde est rond, le monde est un sein.

Je n'aime pas l'angle droit, il me fait peur.

L'angle droit veut me tuer, l'angle droit est assassin.

L'angle droit est un couteau, l'angle droit c'est l'enfer.

Je n'aime pas la symétrie, j'aime l'imperfection.

Mes cercles ne sont jamais tout à fait ronds.

C'est un choix, la perfection est froide.

L'imperfection donne la vie, j'aime la vie.

J'aime l'imaginaire comme un moine peut aimer Dieu.

L'imaginaire c'est mon refuge, mon palais,

L'imaginaire est une promenade à l'intérieur du carré et du rond.

Je suis une aveugle, mes sculptures sont mes yeux,

L'imaginaire est l'arc-en-ciel,

Le bonheur est imaginaire, l'imaginaire existe. »

comparaison et liens entre les œuvres.

Les deux artistes ont souvent été exposés ensemble.

H.MATISSE

5 personnages —> références aux cinq sens : vue, ouïe, toucher, odorat, goût. Ils sont nus.

L'artiste nous ramène à un sentiment très primitif. Ce sont les choses qui sont acquises dès la naissance, avant que viennent la conscience formée par les conventions sociales. La nudité rappelle la naissance. Peut-être même à la création, allusion à Adam et Eve ?

Silhouettes simplifiées —> Silhouettes filiformes

Représentation de l'humanité toute entière.

[pic 8]

Mouvement —> La ronde créée par les personnages semble endiablée, presque sauvage. Là aussi Matisse nous rappelle où sont nos origines. La danse est une danse de groupe, « danse sacrée ».

[pic 9]

Mains liées —> Toutes les mains sont liées les unes aux autres. C'est de l'unité dont il faut s'occuper et non de l'individu, un lien important se crée entre les personnages.

Une unité se met en place, autour de cette danse sacrée.

Couleurs —> Les couleurs choisies inspirent une représentation de l'esprit, ces couleurs pures et saturées appellent directement a la terre (vert), le ciel (bleu), et la chair, l'homme (l'ocre).

[pic 10][pic 11][pic 12]

Le bleu :

- Le ciel

- Le soleil

- L'air

- l'eau

[pic 13][pic 14][pic 15]

L'ocre :

- La peau

- L'homme

- La nudité

- La terre

Le

...

Télécharger :   txt (11.3 Kb)   pdf (62.7 Kb)   docx (20.8 Kb)  
Voir 6 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club