Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

"Le chant des partisans" - Joseph Kessel et Maurice Druon

Par   •  14 Novembre 2017  •  1 054 Mots (5 Pages)  •  471 Vues

Page 1 sur 5

...

(« l’ennemi »). Mais dans le contexte de l’époque tout le monde sait de qui on parle.

Deuxième strophe :

La strophe 2 incite expressément à la lutte armée.

Les mots (« montez », « descendez », sortez », tuez », « dynamite ») montrent la nécessité d’agir. De plus le champ lexical des armes rend l’appel au combat manifeste :

« fusils », « mitraille », « grenades », « balle », « couteau », « dynamite ».

Tous sont appelés à passer à l’action, qu’ils viennent « de la mine », « des collines », « de la paille »… ils doivent tuer l’ennemi.

Troisième strophe :

Dans la strophe 3, la lutte est justifiée par « la haine », « la faim », « la misère », façonnées par les Allemands qui torturent et réquisitionnent les Français . « nous », « on » s’engagent dans la lutte, entrent dans la Résistance.

L’antithèse des vers 11 et 12 qui rapproche et oppose les pays en paix (« Il y a des pays où les gens […] font des rêves ») et les pays en guerre (« Ici, […] nous on crève ») montre la volonté de lutter pour une vie meilleure ; les termes « rêve » et « crève » sont de plus mis en évidence à la rime.

Quatrième strophe :

Cette strophe résume d’abord les risques encourus par tout résistant [arrestation, torture, déportation, mort (vers 13)] et met en avant l’esprit de fraternité qui relie ces hommes.

Le vers 14 montre l’action clandestine (« sort de l’ombre ») des résistants mais aussi la solidarité qui les unit : ils forment une chaîne jusque dans la mort (« Ami, si tu tombes, un ami sort de l’ombre à ta place ») . Le « sang noir » du vers 15 fait écho au « vol noir » du vers 1 mais annonce la fin du nazisme. Le groupe nominal « au soleil » évoque en effet le retour à une vie normale.

Dans les deux derniers vers, l’utilisation du futur « séchera » et de l’impératif « Sifflez » montre que l’espoir de la libération émerge , qu’elle est proche.

Conclusion :

Le chant des partisans est un chant de combat, un appel intemporel à résister, mais aussi un hymne à la fraternité et à l’espoir.

C’est un appel à la lutte pour la liberté ;il galvanisera tous les peuples opprimés auxquels il s’adresse.

Le texte, le poids des mots et la musique, ont la même importance et ne peuvent aller l’un sans l’autre, ils sont indissociables. Tout est fait pour montrer l’intensité de la situation.

...

Télécharger :   txt (5.9 Kb)   pdf (68.5 Kb)   docx (11.4 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club