Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

La culture rend-elle plus humain ?

Par   •  14 Mai 2018  •  1 481 Mots (6 Pages)  •  298 Vues

Page 1 sur 6

...

Seulement la perfectibilité semble présenter un paradoxe : en effet n'y a-t-il pas une tension qui émane de ce concept ? Il semblerait que l'Homme puisse s'améliorer à l'infini, mais cela n'est-il pas de l'ordre de l'idéal ? Est-ce bon d'être si optimiste ; cela ne risque-t-il pas de nous aveugler ? Il en va de même avec notre raison : développée grâce à la culture, elle semble être forcément bénéfique à l'Homme ; seulement il est important de noter qu'elle peut être manipulée.

En effet les différents évènements qui ont eu lieu au cours de l'histoire sont la preuve formelle que l'inscription dans une culture et dans une société n'est pas toujours synonyme d'humanité et que cela n'empêche en rien une forme extrême de barbarie. Un des exemples les plus frappants étant celui du nazisme. En effet, une véritable culture s'était formée autour de ce mode de pensée et pourtant le génocide des Juifs a été l'un des plus grands massacres de l'histoire et a fait l'objet de formes de violence inouïes. Nous avons ici un exemple concret d'un endoctrinement de la raison où la mise en valeur de sa propre culture au détriment de celles des autres a poussé les Hommes à se comporter comme des monstres. Ils se sont permis d'émettre un jugement de valeur sur les autres cultures en érigeant la leur comme norme, ce qui traduit un fort ethnocentrisme. Cela a abîmé le respect que les Hommes sont censés avoir les uns pour les autres. Ici, loin de les rendre plus humains, la culture a fait régresser les Hommes.

Par ailleurs, bien que les êtres humains soient dotés d'une raison qui leur permet de se mettre à distance de leurs émotions afin d'agir dans le but de s'élever ; il faut bien qu'il y ait quelque chose qui puisse leur donner une indication sur ce qui est bien et ce qui est mal au sein de leur culture. Il s'agit de la conscience morale. C'est elle qui confère une certaine légitimité aux actes en établissant un rapport à soi. Seulement un certain nombre de problèmes se posent vis-à-vis de cette conscience morale. Tout d'abord, certaines personnes en semblent parfaitement dépourvues, pour ou contre leur gré. Par exemple les personnes atteintes de certains troubles mentaux sont dans l'incapacité d'avoir un quelconque sens moral ; elles ne sont donc plus maîtresses de leurs actions. En ce qui concerne l'exemple du nazisme, et plus précisément le cas d'Eichmann, responsable nazi qui a mis en place « la solution finale », ses dirigeants avaient réussi à trafiquer sa conscience morale, de sorte qu'il s'en était remis à la leur. Il n'était plus capable d'émettre le moindre jugement. Ensuite, cette conscience morale n'est-elle pas relative ? En effet les normes et les valeurs changent en fonction de l'époque, du lieu, de l'éducation ou encore de la société. Fixer des principes sur le bien et le mal qui seraient universels et intemporels est donc très difficile, voire impossible. De plus, dans cette même thématique, nous pouvons même considérer que la conscience morale est relative à chaque personne, même si ces personnes vivent au même endroit et à la même époque.

Enfin, il peut arriver qu'une personne soit consciente de ce qui est bien ou mal mais qu'elle soit sous l'emprise du goût de la transgression ; c'est-à-dire qu'elle dépasse les interdits dans le but d'assouvir tous ces désirs. Dans ce cas grâce à raison, la personne a pris conscience de la morale, elle a seulement fait le choix de ne pas en tenir compte. C'était par exemple le cas du Marquis de Sade (dont le nom a donné le mot « sadisme ») ; il s'agissait d'un homme qui enfermait des femmes dans son château afin de tester sur elle toutes les formes de perversités sexuelles possibles, qu'il a d'ailleurs répertoriées. Il faisait cela dans l'unique but de célébrer son propre désir. Ainsi, la raison permet de rechercher à assouvir ces désirs de la meilleure façon qu'il soit seulement cela peut être fait à l'excès et peut ainsi plonger l'individu dans une spirale infernale qui le pousse à transgresser les interdits.

...

Télécharger :   txt (8.8 Kb)   pdf (45.9 Kb)   docx (13.6 Kb)  
Voir 5 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club