Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Le Proche et le Moyen--Orient depuis la fin de la Première Guerre Mondiale

Par   •  6 Septembre 2018  •  2 295 Mots (10 Pages)  •  195 Vues

Page 1 sur 10

...

TRANSITION

A ce problème israélo-arabe s’ajoutent de nouvelles tensions qui apparaissent dans le cadre de la guerre froide et de la bipolarisation du monde.

Comme d’autres régions du monde, le Moyen-Orient devient l’enjeu de la rivalité entre les Etats-Unis et l’URSS. Dans le cadre de la politique d’endiguement avec le pacte de Bagdad en 1955, les Etats-Unis soutiennent l’Arabie saoudite et la Turquie. Israël devient également l’allie privilégie des américains a partir des années 60. L’URSS soutient l’Egypte du colonel Nasser, l’IRAK, la Syrie et défend la cause des pales tiens qui réclament la création d’un état indépendant. L’Iran devient ouvertement hostile aux Etats-Unis. Les puissances européennes perdent leur influence dans la région. En 1956, le colonel Nasser décide de nationaliser le canal de suez qui a été jusqu’alors exploité par une compagnie franco-britannique. Cette décision entraine une intervention militaire des français, britanniques et des israéliens qui occupent les sites stratégiques en Egypte. A partir des années 1960, l’Iran, l’Irak, l’Arabie saoudite et le Koweït fondent l’OPEP à l’ origine de deux chocs pétroliers en 1973 et 79. Nasser remporte une éclatante victoire qui marque le recul définitif des européens. Suite à ce conflit, Israël est définitivement considéré comme un état pro-occidental alors que les pays arabes sont soutenus par l’URSS.

En 1967, commence la guerre des Six jours. Les Israéliens déclenchent une guerre préventive contre l’Egypte la Syrie et la Jordanie. Cette guerre est une victoire pour Israël qui occupent le Sinaï. ONU exige la reconnaissance par les états arabes d’Israël. Anouar el-Sadate arrive au pouvoir en 1970 en Egypte et poursuit sa politique contre l’Israël. Il est à l’ origine de la guerre du Kippour en 1973, mais Israël remporte la guerre. Les pays arabes, réunis au sein de l’OPEP, décident de mettre en place des restrictions dans l’approvisionnement du pétrole en direction des pays qui soutiennent Israël et provoquent le premier choc pétrolier. Sadate entreprend par la suite un rapprochement entre l’Egypte et Israël, et la paix est signée entre les deux dans le cadre des accords de Camp David en 1978, mais l’Israël doit continuer de faire face à l’opposition de l’Organisation de la Palestine OLP de Yasser Arafat et a la révolte des palestiniens dans les territoires occupés. A ce moment, l’Egypte est exclu de la Ligue arabe lorsqu’elle reconnait l’état d’Israël pour récupérer le Sinaï.

Israël intervient au Liban en 1978 afin de créer une zone tampon protégeant son territoire des combattants palestiniens de l’OLP. Le conflit se complique encore avec la formation du Hezbollah, mouvement armé chiite libanais, soutenu par L’Iran et la Syrie, lequel devient l’adversaire principal d’Israël. La situation sociale est très précaire dans les territoires palestiniens occupés par Israël en Cisjordanie et la première Intifada éclate en 1987 à Gaza. Il s’agit d’un soulèvement de la population palestinienne contre l’occupation Israël.

En 1979, Saddam Hussein accède au pouvoir en Irak en s’appuyant sur les sunnites du pays. Les causes religieuses (chiites vs sunnites) et ethniques (Arabes contre perses) conduisent Hussein à lancer ses tropes contre l’Iran. La guerre dure 8 ans, fait 1 million de morts et ne permet aucune victoire décisive.

La même année, l’URSS intervient en Afghanistan pour secourir le gouvernement socialiste menacé par les milices tribales. La guerre dure 10 ans et laisse un pays politiquement éclate aux mains des chefs de milices tribales.

TRANSITION

Depuis l’effondrement de l’URSS, des nouvelles conflictualités commencent a apparaitre dans cette région.

Bien que la guerre froide signifie la fin de l’opposition à dimension internationale entre les deux grandes puissances mondiales, elle ne signifie pas la fin des conflits dans cette région. Le PO et le MO reste une zone comprenant de nombreux facteurs de tensions dont les enjeux sont internationaux. Certains facteurs de tensions sont anciens, comme celui de l’eau. L’eau est une ressource rare dans la région avec les nappes souterraines polluées et surexploitées et un climat semi désertique a désertique. Ce problème a entrainé plusieurs conflits comme celui de la bataille de l’eau entre Israël et la Jordanie à propos du partage des eaux du Jourdain.

La diversité ethnoculturelle (turcs, perses, arabes, kurdes, juifs) et les trois civilisations monothéistes (musulmans divisées entre chiites et sunnites, juifs et chrétiens) montrent aussi des confrontation communautaires qui renforcent les conflits d’aujourd’hui.

Cette région est aussi une région stratégique dans le commerce mondial, car le moyen orient est une zone de contact terrestre des trois continents et de communication maritime par le détroit d’Aden via la mer rouge. Des tensions sont nées de ces rôles stratégiques comme la question de la piraterie et l’intervention des puissances pour sécuriser la zone du golfe d’Aden. Le pétrole représente aussi l’enjeu mondial car cette région assure aujourd’hui 30% de la production mondiale. Les Etats du MO veulent contrôler leur propre ressource, d’où la création de l’OPEP. Le pétrole a été la raison de l’invasion du Koweït par l’Irak en 1990 et de l’intervention américaine et occidentale sous mandat de l’ONU en 1991, et aussi celle de l’attaque américaine sur Irak en 2003.

Apres l’échec de Saddam Hussein contre l’Iran, l’Irak est très endette, et Hussein exige l’annulation de la dette. N’obtenant pas cette annulation, Hussein envahit en 1990 le koweïti en cherchant à posséder au total 20% des réserves pétrolières mondiales. Les Etats Unis interviennent et libèrent le koweïti en février 1991, mais le régime de Hussein est maintenu au pouvoir, et il entreprend une féroce répression contre les populations kurdes et chiites du pays en utilisant des armes non conventionnelles.

A la fin de la guerre froide, l’OLP ne veut plus compter sur le soutien de l’URSS. Les Etats unis veulent favoriser un retour à la paix dans la région entre les israéliens, les palestiniens et les pays arabes. Cette volonté aboutit à la signature des accords d’Oslo en 1993 .En 1994, un traite de paix est signe entre la Jordanie et Israël, mais les extrémistes des deux bords empêchent la poursuite du processus de paix. Les israéliens bloquent toute négociation autour de

...

Télécharger :   txt (15.2 Kb)   pdf (61 Kb)   docx (17.1 Kb)  
Voir 9 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club