Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Cours de terminal ES sur la mondialisation (géographie)

Par   •  26 Décembre 2017  •  2 892 Mots (12 Pages)  •  307 Vues

Page 1 sur 12

...

2) Des migrations subies

* La mobilité des hommes recherchant un emploi, travailleurs migrants, connait une forte accélération. Les principales régions de départ sont au Sud (Asie, Amérique latine et Caraïbes, Afrique de l’Ouest et du centre). Les principaux états récepteurs sont au Nord (Canada, Australie) mais aussi au Sud (Arabie et pays du Golfe Persique….).

*Les transferts financiers des migrants représentent 3 fois l’Aide Publique au développement et sont supérieurs aux flux des IDE. Ils comptent pour 1/3 du PIB des pays d’Asie centrale. Les diasporas chinoise et indienne mobilisent des capitaux considérables investis dans le pays d’origine. Les membres des diasporas sont de plus en plus favorablement traités par leur pays de départ mais ils véhiculent des idées d’égalité, de liberté, de démocratie qui peuvent être en partie à l’origine de troubles politiques (Printemps arabe par ex).doc 7 page 106 diaspora difficile à chiffrer autour de 40 millions de personnes

*Les migrations de réfugiés, déplacés politiques et déplacés climatiques progressent fortement. Les principaux pays d’accueil de réfugiés sont le Pakistan, l’Iran (conflit afghan) et la Turquie (conflit syrien) : près de neuf réfugiés sur dix se retrouvent dans des pays considérés comme moins développés. Selon le HCR, on dénombre 60 millions de réfugiés politiques en 2014 .

*On compte par ailleurs 22 millions de réfugiés climatiques en 2013 (150 m en 2050?) Bangladesh et Afrique subsaharienne par ex Une gouvernance mondiale des migrations se fait jour. Le droit à la circulation des hommes est inscrit dans la DUDH, des accords entre pays d’émigration et d’immigration se mettent en place (espace Schengen) mais sujet polémique.... Projection (carte) *3% de la population mondiale résiderait hors de son pays de naissance. Ce chiffre est en augmentation, en 30 ans, les mobilités internationales ont étaient x par 3. Mais il faut le relativiser car le taux d'immigration était supérieur au XIX° siècle lors des grandes vagues d'immigrations des Européens notamment vers l'Amérique. En 1914 : 5%. 232 millions de personnes en 2013 vivaient à l’étranger

Liaison : Une grande partie des flux qui traversent la planète sont induits voire organisés par les nombreux acteurs de la mondialisation.

II- Quels sont les acteurs transnationaux qui organisent l'espace mondial?

a) Les FTN sont les acteurs majeurs de la mondialisation

Une FTN développe son activité à l’échelle internationale dans au moins 5 Etats soit par des filiales ou par fusion. Elles sont à l’origine de nombreux flux directement (investissements, biens produits) ou indirectement (cotées en bourse).

→Les FTN (82000+ 810 000 filiales à l’étranger) réalisent plus du 1/4 du PIB mondial et les 2/3 du commerce mondial. Elles emploient 80 millions de salariés et leurs IDE ont été multipliés par 10 en 20 ans. projection 2

→Les principales FTN sont originaires des pays développés mais il y en a un nombre croissant originaire de pays émergents (Chine, Inde, Afrique du Sud…). proportion : 60% et 40%. exemple :Chine (SINOPEC,Petrochina)

→Leur puissance est parfois supérieure à celles de nombreux Etats : PIB /ETat= chiffre d'affaire d'une FTN Toyota = Egypte Walmart = Norvège doc3 page 99 : question →Elles sont les 1ers agents de la mondialisation car elles exercent leurs activités dans plusieurs Etats et fixent des stratégies de localisation à l’échelle mondiale : *Elles gardent un ancrage national : Le siège social et les fonctions les + qualifiées (conception par exemple) restent dans le pays d'origine. *Les activités de production sont éclatées géographiquement en fonction d’avantages comparatifs (salaires, fiscalité, infrastructures…). De +, un produit est souvent le résultat d'un assemblage de pièces d'origines diverses. ÞLa NDIT est donc une mise en concurrence des territoires à toutes les échelles. *Les activités de commercialisation sont ciblées en fonction du type de produits et des caractéristiques des populations (niveau de vie, culture,….) projection dvlpp iphone (NDIT)

b) Les Etats et les organisations régionales au cœur de la mondialisation

1) On en compte environ 200 Etats, 193 Etats (ONU).

- Des Etats affaiblis ? : les échanges et les communications passent au-dessus des frontières. Les Etats semblent souvent incapables de faire face aux attaques spéculatives et aux délocalisations. De plus, la pensée libérale qui accompagne la mondialisation prône l’affaiblissement de l’Etat. En fait ce sont les Etats qui participent à la mondialisation- les Etats-Unis en tête- qui utilisent ce discours idéologique pour favoriser leur économie, ouvrir les frontières. L'Etat est pourtant encore un acteur majeur. Dans les faits : -Les pays les plus riches, Etats –Unis en tête pèsent le plus sur la politique des organisations mondiales (FMI, OMC, ONU).

-Les Etats demeurent des acteurs économiques centraux : ils soutiennent leur FTN même celles-ci ont une logique mondiale : nombreux emplois sur le sol national. Elles profitent de crédits recherche et de subventions. Les chefs d’Etats sont parfois commis voyageurs. Par exemple pour vendre la technologie nucléaire ou des avions. Ils peuvent contrôler les secteurs clés de l'économie (Gazprom en Russie). Ils n’hésitent pas à entraver l’entrée de produits étrangers par une politique protectionniste

- L'Etat est le garant de l'ordre politique et social. Il fixe le droit et par les prélèvements fiscaux les pays riches investissent dans les services publics et l’aménagement du territoire. Rappel : les dragons d’Asie ont connu un décollage grâce à l’action volontariste de l’Etat. Au contraire les PMA sont malades de l’absence de l’Etat (Bénin : 25 barrages policiers sur une route de 700 km selon Banque mondiale).

2) La mondialisation efface les frontières économiques mais accentue "l'obsession des frontières" (Michel Foucher)

On compte aujourd’hui environ 264 frontières interétatiques et 250 000km de frontières terrestres. Le nombre d'Etats est en augmentation depuis 1945 (51 à 193 auj avec le Sud Soudan en 2011). Décolonisation 60's, Chute du bloc de l'Est 90's et aujourd'hui émergence de sentiments nationaux. Le processus

...

Télécharger :   txt (19.4 Kb)   pdf (68.8 Kb)   docx (578.5 Kb)  
Voir 11 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club