Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Les chemins de la puissance : les Etats-Unis et le monde depuis 1918

Par   •  20 Novembre 2018  •  5 533 Mots (23 Pages)  •  93 Vues

Page 1 sur 23

...

même si Roosevelt au départ est très prudent dans sa politique. C’est quelqu’un de très intelligent et il est très inquiet de ce qui se passe en Europe. Roosevelt va être pendant des années, tiraillé entre le redressement économique de son pays et la préoccupation qu’il a de voir en Europe la montée des périls avec les totalitarismes qui s’installent et les dictatures plus classiques. Cf les raisins de la colère. Roosevelt se dit que, connaissant les européens, on se dirige vers un nouveau conflit mondial de plus que le Japon vire à un régime politique ultranationaliste qui s’est mis à conquérir une partie de l’Asie. L’opinion américaine n’est pas du tout prête à entendre la parole d’un engagement dans une guerre à la fin des années 30/40. D’autant plus qu’il y a un très grand climat antisémite aux Etats-Unis. Page 191 : photo révélatrice de l’état d’esprit des Etats-Unis. Un LOBBY est un groupe de pression comme on le voit ici avec American first composé de 800 000 adhérents, c’était un groupe très puissant car il avait des relais politiques.

C/ Le tournant avec l’entrée en guerre des Etats-Unis (7 décembre 1941)

Cf Pages 192 et 193.

Quand on arrive en 1941, la deuxième guerre mondiale, côté européen, a commencé depuis 2 ans (septembre 1939). C’est une vraie catastrophe pour les démocraties européennes au moment où il y a cette attaque de Pearl Arbor mais c’est aussi une catastrophe du côté asiatique car les japonais ont envahi la Chine et d’autres pays d’Asie. Quand la base américaine est attaquée, Roosevelt convoque directement le congrès et il va déclamer toutes les possessions américaines qui ont été attaquées par les japonais. En clair, il demande lors de ce très beau discours que l’état de guerre soit déclaré entre les Etats-Unis et le Japon. Et là, on peut dire que le fait que les américains aient été attaqués sur leur territoire a été un électrochoc et il n’y a plus de questions, il y a un patriotisme total sans réflexion. Derrière Roosevelt, tout le monde se met avec lui pour s’engager dans la guerre. Non seulement ils vont se battre pour défendre la démocratie mais aussi pour défendre leur mode de vie et c’est totalement exceptionnel dans l’histoire, c’est le fameux « American Way Of Life ». Dans ces années-là, le confort américain était unique au monde. A partir de là, c’est les alliés contre le nazisme et les Etats-Unis s’entourent pour se battre contre leurs ennemis, il y a clairement une alliance qui se crée avec d’autres pays pour défendre les valeurs démocratiques. On a soigneusement caché à l’opinion public que le président Roosevelt était très malade et il va en fait mourir en avril 1945. Le vice-président Truman lui succède alors, il veut gagner la guerre mais, à la différence de Roosevelt, il est très profondément, viscéralement anticommuniste. Ceci explique pourquoi les relations avec l’URSS sont devenues de plus en plus tendues même avant la fin de la guerre où les germes de la guerre froide s’installent déjà. La guerre se termine en septembre 1945 avec les bombes atomiques lancées le 6 août sur Hiroshima (400 000 morts et Nagasaki. Cela a suscité beaucoup de remous car tout le monde n’était pas favorable. Albert Camus était un résistant et un humaniste qui a publié dans son journal au moment de l’explosion atomique, un des plus beaux textes qu’il soit sur la portée morale de l’utilisation de l’arme atomique. Est-ce qu’une démocratie a le droit d’utiliser l’arme atomique ? Quand la guerre se termine, l’image des Etats-Unis est excellente dans la plupart des pays où ils sont présentés comme le Sauveur du monde de la liberté.

Mais, peut-on dire qu’ils sont les vainqueurs d’une paix fondée sur la démocratie ?

II/ La conviction de s’assumer comme puissance 1945-1990 (guerre froide)

A/ A la tête du « monde libre » de 1945 à 1963

Avant même que la guerre soit finie en juin 1945, une conférence est organisée à San Francisco pour fonder la nouvelle grande organisation internationale qui est l’ONU. 49 pays vont participer à cette conférence. Le fait que la conférence soit organisée aux Etats-Unis montre aussi un glissement à l’international vers les Etats-Unis qui deviennent un interlocuteur incontournable. On va aussi réorganiser le monde d’un point de vue économique. On va là aussi avoir des conférences, ce sont les accords de Bretton Woods. Ces accords vont préparer le lendemain, la paix. Les Etats-Unis sont d’un point de vue économique la seule puissance qui sorte renforcée de la seconde guerre mondiale et c’est pour cela qu’elle va être un pilier dans ces accords pour la paix. A la fin 1945, l’économie américaine a besoin de clients. Si les anciennes grandes puissances ne peuvent plus rien leur acheter, cela ne sert à rien de produire donc pour garder cette puissance industrielle, ils ont besoin de clients pour acheter leur production d’où la mise en place d’organisations économiques qui vont permettre la croissance économique dans les pays d’Europe notamment.

Le FMI est une banque financée par les états et qui vient en aide aux autres pays = fond monétaire international.

Le Gatt est l’ancêtre de l’OMC (organisation mondiale du commerce) : ce sont des accords commerciaux pour favoriser les échanges de marchandises à travers le monde.

La Bird est une banque mais qui est plus en lien avec l’ONU et qui va se concentrer sur les pays qui sont en retard de développement.

Dans le monde de l’après-guerre, 2 puissances s’imposent : ce sont les Etats-Unis et l’URSS donc Truman face à Staline qui était totalement paranoïaque. Cette maladie a eu des conséquences effrayantes car il va envisager que les Etats-Unis vont l’envahir. Cette paranoïa va nourrir la guerre froide d’autant plus que Truman était anticommuniste. Staline meurt en 1953 mais il est vrai que la compétition entre les deux grands va continuer haut-delà de cette mort. Alors que la guerre n’est même pas encore terminée, il y a donc un climat de profonde méfiance qui s’est installé entre les deux grands ce qui va amener à la guerre froide. Il y a la construction d’un monde bipolaire avec d’un côté la doctrine Truman et de l’autre la doctrine Jdanov. 2 mondes se construisent en face à face avec des doctrines qui s’opposent : Truman est pour un monde libre et Jdanov est contre l’impérialisme et le capitalisme. Les américains vont créer le plan Marshall pour venir en aide économiquement à l’Europe.

...

Télécharger :   txt (34.2 Kb)   pdf (83.2 Kb)   docx (24.9 Kb)  
Voir 22 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club