Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Mademoiselle SORO Y. Aïcha

Par   •  12 Mars 2018  •  1 061 Mots (5 Pages)  •  21 Vues

Page 1 sur 5

...

Ensuite les raisons économique se sont à plusieurs niveaux. Elles sont liées à l’attente aux biens des indigènes : spoliation des trésors familiaux, les biens fonciers, l’impôt de capitation appliquée aux indigènes et discrimination des prise des produits agricoles vendus.

Enfin les raisons sociales se perçoivent à travers la profanation des lieux sacres, le mauvais traitement (humiliation des chefs ; le travail forcé ; les partages et les corvées…) l’attitude répressive de l’administration à l’égard de l’indigène).

Comme on le voit plusieurs causes sont à l’origine de la révolte des ivoiriens. Mais quelles ont été leurs méthodes de résistances ?

Les résistances vont prendre les formes variées selon l’environnement, la stratégie des chefs locaux et des indigènes. En effet, on enregistre deux formes de résistances.

D’une part la résistance pacifique ou passive qui se manifeste par la destruction des biens (infrastructure et plantations) ; aussi la fuite des indigènes, des actions de désobéissance civil, le refus de payer l’impôt ; l’abandon des plantations et des chantiers et le sabotage des ouvrages publiques.

D’autre part la résistance active ou violente se perçoit. A partir de 1908, le gouverneur GABRIEL Angoulvant utilise la manière forte ou la soumission des peuples par la force militaire. Certains peuples tel que : YAO GUEI chez les baoulé ; de NGBAN en 1902 ; ZOKOUO GBELI, chez les bétés de Daloa en 1906 ; boni NDJORE chez les baoulé de Daoukro en 1909 sommairement armées, pratiquent la guérilla. Des postes administratifs et des possessions françaises sont attaqués. Il y a beaucoup de massacres. La résistance est importante mais mal organisée elle pend fin en 1916.

Au vu de ce qui précède, l’on constate que les populations ivoiriennes ne sont pas restées indifférentes face à la conquête. Celles-ci ont manifesté sous deux grands ongles. Ce pendant, ces résistances n’ont-elles pas eu des conséquences ?

Les conséquences sont nombreuses et se caractérisent sous trois niveaux notamment au plan politique ; économique et sociaux culturelles.

Parlant des conséquences politiques il y a la perte du pouvoir des chefs traditionnels (destitution de certains chefs par l’administration coloniale au profit des personnages coopérant avec elle.

Encore faut-il ajouter la perte de leurs indépendances, puis qu’ils sont obligés de ce soumettre aux autorités française. Déportation et empoisonnement de résistance ivoiriens.

En outre, les conséquences économique sont percevable à travers la mise en exploitation territoire, en effet la Côte d’Ivoire était une colonie d’exportation de matière première (bois, café, huile de palme, fruit tropicaux…). Mais également par le paiement de l’impôt et le financement des colonies et de la métropole.

Pour finir, les conséquences sociaux politiques qui sont notamment les transformations considérables perçues dans le mode de vie des populations colonisés. On assista dès lors d’une part à l’affaiblissement du pouvoir traditionnel et d’autre part à la mutation de la société par la naissance de nouvelles classes sociale : dan la société coloniale on distingue les blancs, les mulâtres ; les métisses, les noirs, les arabes.

[pic 21]Face à la menace coloniale les populations ivoiriennes ne sont pas restées muets. Ceux-ci vont résister aux puissances européennes mais en vain.

[pic 22]

- DICTIONNAIRE

- Dictionnaire français le robert

N°d’éditeur : 10214536 – 1021 – 4432 – dépôt légal mai 2015

25 Avenue Pierre de Coubertin -75013 Paris

- Dictionnaire Larousse 2008 pour la présentation de l’Edition

Achève d’imprimer par l’imprimerie Maury à Malesherbes en mai 2015, dépôt l’égal juillet 1997

- Pluri dictionnaire, Larousse, dictionnaire encyclopédique de l'enseignement, 1977

- Dictionnaire universel, hachette edicef, 4ième édition de 2002

- OUVRAGES GENERAUX

Histoire-géographie, NATHAN, Juillet 2010

Histoire-géographie, CEDA-Abidjan 1999

- OUVRAGES SPECIFIQUES

- Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, décembre 2012

- B.B, Le discours de la retraite au XVII siècles, collections perspectives littéraires, puf, Avril 1996

- ARTICLES DE JOUNAL

...

Télécharger :   txt (8.2 Kb)   pdf (52.9 Kb)   docx (15.6 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club