Essays.club - Dissertations, travaux de recherche, examens, fiches de lecture, BAC, notes de recherche et mémoires
Recherche

Les dynamiques du territoire français

Par   •  30 Mars 2018  •  1 530 Mots (7 Pages)  •  85 Vues

Page 1 sur 7

...

2. Un facteur explicatif fondamental : le phénomène de métropolisation

-

Position dominante accrue par : diminution coûts transport, amélioration échanges (fiabilité, rapidité, capacité), ouverture marchés.

B. Des disparités croissantes au sein des aires urbaines

Disparités interrégionales diminuant ms inégalités accrues au niv local notamment ds aire urb.

1. L'évolution différenciée des composantes de l'aire urbaine

Villes-centre : faible croiss ou déclin dus à allongement durée transports intra-urbains et aug prix loyers (gentrification). Banlieues : croissance plus modérée depuis 1980 ; banlieues proches ≈ villes, pbs dus à évol éco aires urbs et à concentration pops marginalisés. Auréoles périurbaines : fort dynamisme depuis 1980. Z.A. qui s'implantent en f° des infrastructures de transport ms travail à l'extérieur de la zone en général.

2. La "ville à trois vitesses" (J. Donzelot) : des mondes urbains qui s'ignorent ?

Inégalités ds aires urbs (coeur/banlieue) favorisés par mutations éco. Pops vivant de + en + les une à côté des autres. Logique de séparation sociospatiale : "gds ens", esps périurbs, villes-centres. Chq type de territoire urb impose un rapport particulier à l'esp à ses habs qui imperméabilise chq zone.

Zoom : la métrop bordelaise. 1M habs ms ville centre = 235k. Périurb classes moy. Ms opposition zones résid (cadres moyens/employés) et zonnes à f°s divers (cadres sup). Banlieues : cités d'habitat social (pauvres/précaires/immigrés) réliés au centre par tramway. Coeur : pauvres au sud bourgeois centre/ouest. Ms gentrefication quartiers popus (St-Pierre). Territoires urbs qui ont peu de rapports entre eux.

C. L'évolution duale des territoires productifs

Recompo territoriale liée à nbx facteurs chgt : mondialisat°, intégr euro, mutation systs productifs, résistance héritages spatiaux, dvpt durable... Adapt inégale retentissant sur évol disparités territoire.

1. Les territoires productifs gagnants

Adaptés aux contraintes mondialisation ms soumis à conjoncture : espaces agris ayant profité de la PAC (culture céréalière mécanisée du Bassin parsien, élevage intensif hors sol breton -> pbs environementaux), esps indus insérés ds mondialisation (O et S) sous forme de bassins d'emplois spés appuyés sur réseau PMI innovantes ou parcs technos à proximité des métropoles.

2. Les territoires productifs perdants

- Marginalisés : pbs socio-éco, démo... Espaces agris en difficulté. "Diagonale du vide".

- Appauvris : importante capacité productive ms diffs structurelles. Vieilles régions indus du NE. Fragmentation territoire productif.

Zoom : crisé éco et disparités du territoire. Elle affecte particulièrement territoires indus fragiles et petits bassins d'emploi ouvriers (Nord : Picardie). Eco résid (S/O : PACA) & territoires productifs modernes (Paris, métrops régio) : résit. Impact socio-pol: vote protestataire ds territoires touchés.

III – Transferts publics et aménagement du territoire, des conséquences + ou – lisibles sur les disparités territoriales

Rôle de l'Etat ds disparités spatiales par biais transferts publics de revenus et PAT conduite avec l'UE et les collectivités locales.

A. Les transferts publics de revenus, des conséquences territoriales parfois méconnues

1. La montée en puissance du mécanisme de redistribution des revenus.

Adaptation de l'éco fr par l'aug du poid des échs internationaux (tx d'ouverture X2 depuis 1960). "Retrait de l'Etat" depuis 1980 ds l'org du f°t éco et des services publics. Pourtant dépenses publiques et sociales : croissance remarquable depuis après-guerre (28% PIB en 1950, 51% en 1990), comme ds autres pays indus.

2. Un rôle clé dans les disparités territoriales

Transferts publics : contribuent puissament à modif disparités territoriales sur 2 plans :

- Réduction inégs spatiales (transfert régions riches => pauvres par prélèvements fiscaux).

- Amortisseurs crises conjoncturelles/structurelles (crise indus du N). Déco entre dynamisme secteur productif et dvt local.

B. De l'aménagement du territoire à l'aménagement des territoires

1. Des acteurs plus nombreux, le rapporchement des échelles d'intervention

PA années 50-70 : meilleure répartition activités éco et pops. Guidée par DATAR, qui inspirera le Fond Eur du Dvt Rég (1975). "Cohésion du territoire". L'acteur euro favorise coop entre territoires euro : transfrontalière, instances communautaires ("Arc atlantique" de 1989). Collectivités territoriales (loi décentralisation 1982-3) : partenaires essentiels de l'Etat aménageur (appel à projet). Politique cogérée et contractualisée ("1 territoire, 1 projet, 1 contrat"). PAT : corriger les disparités spatiales, ms adhère finalement à la thèse du dvt partagé (compétitivité & attracitivité des territoires + objectifs de dvpt durrable ds contxt de compl des compétences des diffs acteurs).

2. Développement durable, devoir d'assistance, compétitivité des territoires

Intégration croiss depuis 90 de l'enjeu du dvp durable : vulnérabilité territoires, artificialisation, émission gaz à effet de serre réchft clim => hausse niveau mer. Objectif d'aide aux esps en diffs masqué par mondialisation. Jusqu'en 70 deux objectifs des pols urbs : maitrise croiss urb et rééquilibr Paris/province. Depuis 80 : quartiers urbs en diff (loi SRU). Esp rural fragile : aide Etat dès 50 (pol de "rénovation rurale" de 67). Depuis 80 : préoccups envirmt => PNR. Fin 70 : revaloriser Paris car atout mondialisation. Renforcer compétitivité

...

Télécharger :   txt (11.1 Kb)   pdf (57.2 Kb)   docx (17.6 Kb)  
Voir 6 pages de plus »
Uniquement disponible sur Essays.club